Formation du 21/04/2017 : LES RESEAUX SOCIAUX

FORMATION : LES RÉSEAUX SOCIAUX

Cette formation vous permettra de vous initier aux différents réseaux sociaux (Facebook, Instagram etc…) et de vous former à leur utilisation afin de générer du contenu, et donc une visibilité par des clients potentiels.

Contenu

  • Initiation à la base d’internet (Internet 1.0 et 2.0)
  • Introduction & compréhension globale des réseaux sociaux
  • Evolution de la publicité “physique” à “en ligne”
  • Présentation des différents réseaux sociaux à travers différents groupes hôteliers : cas concret du groupe ACCOR
  • Mode d’utilisation de Facebook et Instagram pour améliorer votre publicité en ligne
  • Retour sur investissement des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

TRAIL D’IBITY – Lancement des inscriptions

La 3ème édition du Trail d’Ibity aura lieu le dimanche 18 juin 2017 à Antsirabe. L’ouverture des inscriptions est prévue dans moins d’un mois. Relevez le défi et venez participer à un des trois parcours d’exception à travers le Mont Ibity à Antsirabe : 30 km – 12 km – 2km.

L’Office Régional du Tourisme d’Analamanga ORTANA, partenaire du Trail d’Ibity, assure cette année encore la gestion des inscriptions sur Antananarivo, les amateurs de course peuvent s’inscrire auprès du Kiosque d’Information de l’ORTANA (Jardin d’Antaninarenina) à partir du samedi 01 avril 2017. La course commence avec les inscriptions, vous avez jusqu’au lundi 15 mai 2017 pour faire partie de l’aventure.

Source : TRAIL D’IBITY – Lancement des inscriptions

Poêlée de légumes à l’huile d’olive et balsamique

Une recette de Michaël Fulci

Ingrédients pour 4 personnes

  • 8 carottes fanes
  • 2 fenouils taillés en tranches
  • 0,250 kg de petits pois
  • 10 tomates cerise
  • 8 mini navets
  • 0,250 kg de fèves épluchées
  • 1 betterave coupée en 8
  • 2 L de bouillon de volaille (voir le “Tour de main”)
  • 0,15 L d’huile d’olive
  • 0,10 L de vinaigre balsamique
  • Sel, poivre
  • Facultativement : une trentaine de fleurs de bourrache

Progression

Cuire les légumes

  • Éplucher, laver tous les légumes en conservant une partie des fanes.
  • Les glacer séparément dans des sauteuses avec du fond de volaille à mi-hauteur, du sel et un peu d’huile d’olive.
  • Laisser cuire jusqu’à réduction du bouillon et rouler les légumes dans cette réduction pour les « glacer ».
  • Au dernier moment, asperger de quelques gouttes de vinaigre balsamique.

Dresser

  • Réunir tous les légumes ensemble et les dresser harmonieusement.
  • Décorer de fleurs de bourrache et servir bien chaud.
Source : Poêlée de légumes à l’huile d’olive et balsamique

Dans vos cuisines, pensez à l’environnement et à votre porte-monnaie :

  • Remplacez le charbon par du gaz
  • Utilisez des couvercles pour limiter les temps de cuisson
  • Dégivrez régulièrement vos réfrigérateurs et profitez-en pour faire changer les joints de porte défectueux
  • Préférez dès que possible les produits locaux (et sachez les valoriser sur vos cartes)
  • Evitez le gâchis : la mise en place d’un plat du jour créatif vous permettra d’écouler les restes de la veille (attention, pour des questions d’hygiène, tous les plats ne peuvent pas être re-cuisinés et/ou resservis : sachez faire le tri !)

Ecotourisme – Madagascar: Salary Bay reçoit le label “Village Monde”

Depuis sa création, l’hôtel Salary Bay situé dans le sud Ouest de Madagascar, contribue au développement de cette région en se lançant dans des projets communautaires, comme la rénovation et la gestion d’une école primaire, la création d’un dispensaire ou en faisant ses approvisionnements sur le marché local. Des retombées économiques et écotouristiques qui ont permis à cet établissement hôtelier d’obtenir le label “Village Monde” dans la catégorie “confort”.

Village Monde favorise l’essor du tourisme villageois en faisant la promotion d’hébergements dans des villages éloignés et hors des circuits traditionnels, dans le respect des environnements et des populations locales. Ce tourisme solidaire et équitable valorise l’authenticité de l’accueil et les échanges entre les communautés et le voyageur. Il génère des retombées directes et durables dans les villages d’accueil.

Cela fait maintenant dix ans que Salary bay s’est engagé sur la voie du tourisme équitable. Grâce à son statut d’Aire protégé marine et terrestre obtenu depuis peu, l’hôtel soutient aussi les actions d’étude et de préservation de l’écosystème exceptionnel et fragile de la région.

A 100 kilomètres au nord de Toliara, sur la piste côtière vers Morombe et Morondava, sur une plage de sable blanc de 5 kilomètres, Salary Bay, c’est dix bungalows de 75 m2 parfaitement intégrés dans la dune, avec une terrasse privée donnant sur un lagon bleu émeraude. Ce sont des vacances de rêve qui y attendent les amateurs de pêche et de plongée. C’est aussi le meilleur endroit pour observer les baleines de Juillet à fin Septembre.

Loin des sentiers battus, Salary Bay est un hôtel de charme pour se ressourcer mais aussi une adresse où tourisme rime avec développement durable et responsable.

Source : Ecotourisme – Madagascar: Salary Bay reçoit le label “Village Monde”

Quels canaux de distribution pour vos spas d’hôtel ?

Les clients se sont familiarisés avec les équipements et l’offre spa en hôtellerie. Il est important de leur faire connaître précisément le contenu de votre offre. Fabienne Farneti, fondatrice de la société de conseils Ka Huna Spa solutions, donne ses conseils pour une commercialisation efficace.

Les groupements hôteliers valorisent de mieux en mieux leur offre spa et bien-être

Au même titre que vos autres points de vente, le spa de votre hôtel mérite d’être valorisé et bien commercialisé. Comment faire savoir à vos clients que votre spa existe et qu’ils peuvent en profiter ? Fabienne Farneti, fondatrice de la société de conseils Ka Huna Spa solutions, livre quelques pistes.

• Utilisez votre propre site internet : en ajoutant une page dédiée et un contenu spécifique, en permettant au client qui a réservé une nuitée d’ajouter une option spa dans le moteur de réservation, en proposant des packages, ou encore des coffrets cadeaux. Vos médias sociaux ne sont pas à négliger.

• Privilégiez la vente en direct en faisant connaître votre spa et ses offres au personnel de votre établissement : quoi de mieux pour vendre votre offre spa que les ventes croisées ? Des collaborateurs séduits seront les meilleurs ambassadeurs. Affichez des visuels du spa sur les écrans dynamiques de l’hôtel. Toutes les initiatives en interne pour rappeler au client l’existence et les bienfaits de votre offre sont les bienvenues.

• Ciblez la clientèle locale à travers des campagnes de presse, des affichages en local et approchez-vous des bloggeurs et influenceurs qui sont connus localement.

• Mettez en place des partenariats avec des commerçants locaux qui peuvent vous amener de la clientèle.

• Soyez présent sur les tour-opérateurs, annuaires et guides spécialisés (comme spaetc.fr), que la clientèle d’initiés consulte.

• Utilisez avec parcimonie les sites de ventes flash comme Groupon, utiles pour vous faire connaître mais très gourmands en commission. Pour se lancer, pensez à d’autres sites comme évasions secrètes, beauté privée ou vente privée.

• Pensez aux bons ou coffrets cadeaux, plébiscités dans l’offre bien-être, peu rentables mais qui peuvent apporter des ventes additionnelles.

• Certaines chaînes ou marques volontaires, comme Relais & Chateaux ou Leading Hotels of the World, ont leur propre charte et réseau de distribution dédié au spa, si vous y êtes affilié, vous bénéficiez de cette visibilité.

• Ajoutez du contenu sur votre spa dans vos fiches sur les OTA hôteliers et créez des offres avec les tour-operators traditionnels.

• Utilisez aussi la newsletter de l’hôtel pour faire la promotion de vos nouveaux soins, mettre en avant le savoir-faire de vos thérapeutes…

Source : Vanessa Guerrier-Buisine – Quels canaux de distribution pour vos spas d’hôtel ?

Hilton veut doubler son parc hôtelier en France

Le groupe hôtelier Hilton a annoncé avoir pour objectif l’ouverture de 9 hôtels supplémentaires en France dans “les années à venir”, dont trois d’ici deux ans. Hilton, qui compte actuellement huit hôtels dans l’Hexagone, “dispose maintenant d’une réserve totale de neuf projets dans toute la France qui ajouteront plus de 1 000 chambres à son portefeuille”.

Pour les deux années à venir, le groupe souhaite ouvrir “trois nouveaux hôtels, sous trois marques distinctes, qui prendront la forme de contrats de franchise établis avec le groupe Naos”, et qui se répartiront entre le Grand Paris et plusieurs emplacements clés en région. Hilton et Naos lanceront les marques Hilton Garden Inn et Hampton by Hilton respectivement à Bordeaux et à Clichy. Le centre de Paris verra un deuxième hôtel rejoindre la marque Curio Collection.

Le développement de notre portefeuille en France est une priorité stratégique pour Hilton […]. Nous nous concentrons sur l’extension de notre portefeuille au-delà de la célèbre marque Hilton ; nous apportons de nouvelles marques à Paris et dans de grandes villes régionales”, a déclaré Patrick Fitzgibbon, vice-président senior du développement pour Hilton. Le groupe possède plus de 4 900 établissements (soit plus de 800 000 chambres) dans 104 pays.

Source : Hilton veut doubler son parc hôtelier en France

Air Austral lance le paiement échelonné des billets d’avion

Il est désormais possible de régler le solde de vos billets d’avion Air Austral en 3 à 4 fois pour des aller-retour France/Réunion, Mayotte/ Réunion et France/Mayotte. Développé par Oney, le service sécurisé « FacilyPay » est disponible via le site internet de la compagnie pour un paiement par carte Visa ou Mastercard. Aucune autre démarche ou justificatif n’est nécessaire pour bénéficier du service.

A noter que des frais sont à prévoir. Pour un paiement en 3 fois, les frais correspondent à 1,45% du montant total de la commande dans la limite de 10 € maximum et 2,2% du montant total pour un paiement en 4 fois avec une limite de 20 €.
Approuvé par un bon nombre de consommateurs et d’entreprises français, ce service simple et efficace répond aux besoins d’une clientèle « connectée » qui souhaiterait voyager avec plus de facilité.

Le service « FacilyPay » s’applique sous condition :

– Le billet acheté doit être aller-retour.
– Le service FacilyPay est valable uniquement pour les aller-retour France/Réunion, Mayotte/ Réunion et France/Mayotte.
– Le montant minimum du billet d’avion doit être de 300 € et celui-ci ne doit pas excéder 3000 €.
– Le voyageur doit résider à La Réunion, à Mayotte ou en France Métropolitaine.
– L’achat doit se faire au moins 14 jours avant la date du vol.
– La carte Visa ou Mastercard utilisée pour le paiement du billet d’avion doit être valide jusqu’à deux mois suivant les prélèvements.

Source : Air Austral lance le paiement échelonné des billets d’avion

Crevettes roses, mousse d’avocat et pousses de poireaux

Une recette de Nicolas Fages

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 grosses crevettes roses cuites
  • 50 g de crème fleurette
  • 2 avocats bien mûrs
  • ½ jus de citron bio
  • 20 g de pousses de poireaux
  • un peu de vinaigrette
  • 4 g de graines de sésame noir
  • Sel, poivre

Progression

Préparer les crevettes

  • Bien les laver sous l’eau froide, les décortiquer en laissant la nageoire caudale et réserver au frais

Réaliser la mousse d’avocat

  • Ouvrir les avocats, récupérer la chair, la mixer avec le jus de citron et réserver dans une calotte.
  • Monter la crème comme pour une chantilly, y incorporer délicatement la purée d’avocat, saler, poivrer et vérifier l’acidulation.
  • Garnir une poche et réserver au froid.

Dresser

  • Sur des assiettes blanches, déposer deux petits tas de mousse d’avocat et poser dessus harmonieusement les crevettes.
  • Décorer avec les pousses de poireau, verser un léger cordon de vinaigrette agrémentée de sésame noir.
  • Servir très frais.

Source : Crevettes roses, mousse d’avocat et pousses de poireaux

Dans vos cuisines, pensez à l’environnement et à votre porte-monnaie :

  • Remplacez le charbon par du gaz
  • Utilisez des couvercles pour limiter les temps de cuisson
  • Dégivrez régulièrement vos réfrigérateurs et profitez-en pour faire changer les joints de porte défectueux
  • Préférez dès que possible les produits locaux (et sachez les valoriser sur vos cartes)
  • Evitez le gâchis : la mise en place d’un plat du jour créatif vous permettra d’écouler les restes de la veille (attention, pour des questions d’hygiène, tous les plats ne peuvent pas être re-cuisinés et/ou resservis : sachez faire le tri !)

L’œnotourisme monte en flêche

Alors qu’ils étaient 7,5 millions en 2009, les touristes venus à la découverte des vins et vignobles français sont estimés à 10 millions en 2016, ce qui représente une croissance supérieure à 30 % et une dépense globale de 5,2 milliards d’euros.

Un succès qui s’explique par l’envie de plus en plus prégnante d’aller à la découverte des trésors et savoir-faire de nos terroirs et par les efforts réalisés par les acteurs du secteur pour professionnaliser l’offre et l’enrichir grâce aux nouveaux équipements ouverts récemment.

En effet, si la visite de caves reste un incontournable, une multitude d’expériences s’offre aujourd’hui à l’œnotouriste: ateliers de création de son propre vin, nuit chez le vigneron ou au château, itinéraire type Route des vins, balades et randonnées douces à travers les vignobles, stages et conférences dans des académies du vin, etc.

Une offre qui attire aussi bien les visiteurs français (à 58 %) qu’étrangers (à 42 %).

C’est d’ailleurs pour cette dernière clientèle que la progression de fréquentation est la plus spectaculaire : +40 % depuis 2009, contre +29 % pour la clientèle française.

Belges et Britanniques constituent les principaux adeptes de l’œnotourisme en France (près de la moitié des visiteurs internationaux) mais de nouvelles clientèles, venues de marchés plus lointains, notamment asiatiques, manifestent un intérêt croissant pour cette activité et contribuent à la dynamique.

Depuis plus de 10 ans, Atout France s’est fortement impliquée auprès des acteurs de la filière pour en faire une véritable force de notre offre touristique.

L’Agence intervient dans l’accompagnement et la structuration de l’offre (avec notamment le développement du label Vignobles et Découvertes désormais détenu par plus de 60 destinations), dans la compréhension et le développement du secteur avec 2 études spécifiques, mais également et surtout dans la promotion de la filière.

Avec le site visitfrenchwine.com, le Cluster Œnotourisme de Atout France et ses partenaires ont mis à disposition des clientèles internationales une véritable vitrine de l’offre œnotouristique française.

Le site se décline désormais sur les réseaux sociaux avec un nombre de followers en progression constante.

Source : L’œnotourisme monte en flêche

Tourisme solidaire : un tour opérateur breton soutient des actions à Madagascar

Le TO breton Salaün Holidays développe depuis quelques années des actions de tourisme solidaire sur le terrain, dans plusieurs destinations, y compris Madagascar. Pour chaque voyageur inscrit à un circuit dans la Grande île, l’opérateur reverse 10 euros à l’association Amitiés Madagascar Bretagne (AMB), très active sur le terrain.

Cette collaboration a permis l’organisation d’un circuit entièrement solidaire “Madagascar Autrement”, programme dont les étapes ont été définies en fonction des hébergements aidés par AMB : Ambatomanga, Vatomandry et Fénérive Est. C’est donc un parcours totalement inédit qui a été imaginé, sur la côte Est de l’île, entre le canal des Pangalanes, Tamatave et le lagon de Fénérive Est. Sachez que cette magnifique région, en bordure d’Océan Indien, connaît maintenant un développement économique grâce à l’arrivée de touristes.

Parallèlement, sur les circuits « Merveilles de Madagascar » et « Panoramas Malgaches », proposés par ailleurs par le TO, une journée « solidaire  » est organisée. Elle se déroule à Ambatomanga, village des Hautes Terres, à 50 km d’Antananarivo, dont la coopérative laitière, aidée par AMB, est un bel exemple de développement économique.

Grâce à ces programmes, l’association peut développer un objectif qui lui est cher : l’éducation. AMB aide en effet différentes écoles de Madagascar, dont Mini-pousse à Antananarivo. De gros travaux ont permis d’y améliorer l’accueil des élèves. Les touristes sont ainsi invités à visiter cette école et peuvent constater que les élèves travaillent dans de très bonnes conditions.

Source : Tourisme solidaire : un tour opérateur breton soutient des actions à Madagascar