Météo – Une saison cyclonique active s’annonce

La saison cyclonique s’ouvre. Elle s’annonce active, selon les perspectives de la Direction générale de la Météorologie.

A compter de cette semaine, on pourra s’attendre à la formation d’une perturbation aux environs de la Grande île. C’est la saison cyclonique qui ouvre en ce mois de novembre. Cette fois-ci, elle s’annonce active et légèrement supérieure à la moyenne climatologique, selon les perspectives saisonnières de la Direction générale de la Météorologie (DGM) pour la saison chaude et humide 2017/2018, des mois de novembre à avril 2018.
« Deux à quatre perturbations pourraient atterrir sur les côtes malgaches, dont un à deux pourraient atteindre le stade de cyclone tropical voire supérieur », précise la DGM dans sa publication du mardi. Les années précédentes, au maximum, un cyclone a atterri sur nos côtes.

Dégâts

Un ou des cyclones tropicaux de la même intensité qu’Enawo pourraient ainsi faire un come-back, en cette saison cyclonique. En mars, Enawo a tué plus de quatre vingt personnes, a fait plus de quatre cent mille sinistrés, et a ravagé des centaines d’infrastructures et des milliers d’hectares de champs de culture. Ava, un nom proposé par Madagascar, sera la première tempête tropicale de cette saison cyclonique.
Le bureau national de la gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) rassure que les préparations en vue de l’arrivée de la saison cyclonique sont presque faites. « Il ne nous reste qu’à établir le plan de contingence pour les régions de Boeny et d’Analamanga. La mise en place des équipements à savoir les tentes et d’autres matériels a été déjà faite, sauf pour la région de Sava. Leur acheminement sera effectué dès qu’un bateau sera disponible », explique Thierry Venty, secrétaire exécutif du BNGRC, joint au téléphone.
Ce renforcement de la vigilance ne pourrait pas, toutefois, assurer la baisse des dégâts. « Les dégâts dépendront de l’intensité du cyclone. Nous savons que la majorité de la population loge dans des habitations précaires. Elle sera sensibilisée à rejoindre des zones à l’abri du danger. Toutefois, il est difficile d’affirmer qu’il y aura moins de ravages », enchaîne Thierry Venty.

Un été pluvieux

La saison d’été sera pluvieuse, selon les prévisions de la DGM. Contrairement à celle de l’année dernière, où la sécheresse a sévi, les précipitations seront supérieures à la normale dans la grande partie de l’Ile, en cette saison. De décembre au février, les précipitations seront supérieures à la normale au Nord, au Nord-Est, à l’Est, sur les Hautes terres, au Sud, au Sud-Est, et légèrement supérieures à la normale à l’ouest. En janvier 2018, elles dépasseront à 120% de leur valeur normale. De mars à avril, les précipitations seront supérieures à la normale au Nord-Ouest, au Nord, au Nord-Est, à l’Est et sur les  hautes terres centrales. La DGM lance ainsi une vigilance pour des craintes de crues de rivière et d’inondations sur toute l’Ile, en janvier, sur une dizaine de régions dont Analamanga,  en février, et mars.

Les débuts des saisons de pluie seront prévus pour la troisième décade du mois d’octobre pour la région de Vakinankaratra. La troisième décade du mois de novembre pour Alaotra Mangoro et Itasy. La deuxième décade du mois de décembre pour Analamanga et Haute Matsiatra. Même la région d’Androy bénéficiera de pluie. La saison débutera à la troisième décade de décembre pour cette région. Les paysans devront prendre en compte ce calendrier, dans leurs activités agricoles.

Source : Miangaly Ralitera – Météo – Une saison cyclonique active s’annonce
Posté dans Actualités Madagascar et Océan Indien et taggé , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *