La ville d’Agadir aura son premier Salon du Tourisme

La ville d’Agadir accueillera les 23 et 24 mars 2019, la 1ère édition Salon international du tourisme, le STAGLOB Agadir International Tourism Expo.

Cet événement placé sous le thème : « Le Souss Massa une histoire, une culture d’hospitalité » est initié par l’Association Flamant d’Art et de Développement Socioculturel. Selon un communiqué le Salon a pour objectif « réunir et créer un climat d’affaires entre les différents professionnels de l’industrie touristique ».

Le Salon sera une occasion pour  relancer et redynamiser l’offre touristique de la région Souss Massa, c’est présenter aux professionnels cette offre à travers quatre types d’activités, clé de tout développement de secteur : le Tourisme Culturel et Confessionnel, le tourisme Durable et Responsable, le tourisme Sportif et le tourisme de Groupe et de Loisirs.

A l’occasion, M. Mohamed Es-Sagar, Délégué général du Salon, nous a déclaré que ce grand événement, le premier en genre dans la région est «une messe qui vise créer des opportunités de business et une identité propre à la ville d’Agadir et la région en tant que destination balnéaire avec un arrière-pays riche en potentialités naturelles et humaines». Il ajoute que le SITAGLOB ne vise aucunement résoudre les problèmes de secteur au niveau de la ville et de la région, mais c’est un moment de rencontre entre différents professionnels locaux de nouer des partenariats avec les représentants des différentes destinations.

Le Salon, ouvert uniquement aux professionnels, sera une opportunité pour les acteurs locaux de vendre leurs produits, de positionner la destination Agadir et la Région. Le SITAGLOB sera donc une  référence annuelle de rassemblement des acteurs nationaux et internationaux.

Ainsi, la dimension internationale du Salon cible la participation d’autres destinations de différents pays et des institutions de secteur « tourisme et voyage ». en effet, le STAGLOB offrira « la possibilité de promouvoir des échanges entre la zone MENA et l’Afrique ».

Au niveau logistique, le Salon est érigé sur 2500 m2 répartis en 60 stands  de 9 à 36 m2 réservés aux exposants et intervenants du secteur venus du Maroc et de l’étranger, à savoir les agences de voyages, les hôtels, les compagnies aériennes, les tour-opérateurs, les délégations.

 Le centre du Salon sera présenté en tant qu’espace Fast Exchange dédié aux professionnels permettant de faciliter les  rencontres d’affaires entre les différents participants. De même, une salle de conférences  permettra aux professionnels d’assister à des formations assurées par des experts du secteur touristique au sujet «des nouvelles technicités développées par l’industrie touristique nationale et internationale ».

Selon les organisateurs, le SITAGLOB vise particulièrement présenter les atouts touristiques de la Région pour mieux positionner cette destination, ville d’Agadir et Région Souss Massa, dans le marché national et international.

Source : La ville d’Agadir aura son premier Salon du Tourisme

La ville d’Agadir aura son premier Salon du Tourisme

La ville d’Agadir accueillera les 23 et 24 mars 2019, la 1ère édition Salon international du tourisme, le STAGLOB Agadir International Tourism Expo.

Cet événement placé sous le thème : « Le Souss Massa une histoire, une culture d’hospitalité » est initié par l’Association Flamant d’Art et de Développement Socioculturel. Selon un communiqué le Salon a pour objectif « réunir et créer un climat d’affaires entre les différents professionnels de l’industrie touristique ».

Le Salon sera une occasion pour  relancer et redynamiser l’offre touristique de la région Souss Massa, c’est présenter aux professionnels cette offre à travers quatre types d’activités, clé de tout développement de secteur : le Tourisme Culturel et Confessionnel, le tourisme Durable et Responsable, le tourisme Sportif et le tourisme de Groupe et de Loisirs.

A l’occasion, M. Mohamed Es-Sagar, Délégué général du Salon, nous a déclaré que ce grand événement, le premier en genre dans la région est «une messe qui vise créer des opportunités de business et une identité propre à la ville d’Agadir et la région en tant que destination balnéaire avec un arrière-pays riche en potentialités naturelles et humaines». Il ajoute que le SITAGLOB ne vise aucunement résoudre les problèmes de secteur au niveau de la ville et de la région, mais c’est un moment de rencontre entre différents professionnels locaux de nouer des partenariats avec les représentants des différentes destinations.

Le Salon, ouvert uniquement aux professionnels, sera une opportunité pour les acteurs locaux de vendre leurs produits, de positionner la destination Agadir et la Région. Le SITAGLOB sera donc une  référence annuelle de rassemblement des acteurs nationaux et internationaux.

Ainsi, la dimension internationale du Salon cible la participation d’autres destinations de différents pays et des institutions de secteur « tourisme et voyage ». en effet, le STAGLOB offrira « la possibilité de promouvoir des échanges entre la zone MENA et l’Afrique ».

Au niveau logistique, le Salon est érigé sur 2500 m2 répartis en 60 stands  de 9 à 36 m2 réservés aux exposants et intervenants du secteur venus du Maroc et de l’étranger, à savoir les agences de voyages, les hôtels, les compagnies aériennes, les tour-opérateurs, les délégations.

 Le centre du Salon sera présenté en tant qu’espace Fast Exchange dédié aux professionnels permettant de faciliter les  rencontres d’affaires entre les différents participants. De même, une salle de conférences  permettra aux professionnels d’assister à des formations assurées par des experts du secteur touristique au sujet «des nouvelles technicités développées par l’industrie touristique nationale et internationale ».

Selon les organisateurs, le SITAGLOB vise particulièrement présenter les atouts touristiques de la Région pour mieux positionner cette destination, ville d’Agadir et Région Souss Massa, dans le marché national et international.

Source : La ville d’Agadir aura son premier Salon du Tourisme

ONU : Adoption de la résolution marocaine sur la promotion du tourisme durable

La Deuxième Commission chargée des questions économiques et financières de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, mercredi par consensus, un projet de résolution présenté par le Maroc sur « La promotion du tourisme durable, y compris l’écotourisme, pour l’élimination de la pauvreté et la protection de l’environnement ».

Cette résolution biannuelle appuie les efforts du Secrétaire Général des Nations-Unies et de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) en soulignant la place centrale de l’écotourisme dans la lutte contre la pauvreté, la protection de l’environnement et la promotion du développement durable pour tous.

Présentée en session plénière de la Deuxième Commission par l’Ambassadeur Omar Hilale, Représentant Permanent du Maroc auprès de l’ONU, la résolution a été adoptée par consensus et coparrainée par 95 Etats membres appartenant aux différents groupes régionaux.

Le Maroc a saisi cette occasion pour mettre la lumière sur plusieurs recommandations pertinentes du rapport du Secrétaire général sur l’écotourisme et sur les initiatives concrètes des pays qui ont pleinement contribué à ce processus, surtout dans un contexte africain.

La résolution met aussi la lumière sur la première Charte africaine pour un tourisme responsable, adoptée lors de la réunion des ministres africains du tourisme le 10 novembre 2016, en marge de la vingt-deuxième session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP22) à Marrakech. Ce document indique, en effet, la voie à suivre pour appliquer les principes de durabilité et de responsabilité dans le secteur du tourisme en Afrique.

Source : ONU : Adoption de la résolution marocaine sur la promotion du tourisme durable

Le Maroc inaugure le premier TGV d’Afrique entre Tanger à Casablanca

La première ligne de TGV en Afrique sera marocaine. Jeudi 15 novembre 2018, elle sera inaugurée par le roi du Maroc Mohammed VI, en présence du président de la République française, Emmanuel Macron.

« Cette inauguration doit permettre d’ouvrir la voie à de nouvelles formes de coopération entre opérateurs marocains et français du secteur », souligne l’Elysée. Emmanuel Macron se rendra le 15 novembre au Maroc pour inaugurer la ligne à grande vitesse entre Tanger et Casablanca, premier tronçon de grande vitesse d’Afrique, a indiqué mercredi l’Elysée.

Répondant à l’invitation du roi Mohammed VI, le chef de l’Etat montera dans le train rapide, « projet phare de la relation bilatérale entre la France et le Maroc », selon la présidence.

2h10 au lieu de 4h45

Longue de 200 km, cette ligne à grande vitesse doit relier en 2h10 au lieu de 4h45 les deux régions les plus dynamiques du royaume, le pôle Rabat-Casablanca et Tanger, important hub entre l’Afrique du nord et l’Europe.

De nombreuses entreprises françaises ont participé au projet: Alstom pour la fourniture des rames, le consortium Ansaldo-Ineo (signalisation et télécoms), Cegelec (sous-stations électriques) et le consortium Colas Rail-Egis Rail (voies et caténaires). La SNCF assure quant à elle l’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de l’Office National des Chemins de Fer marocains (ONCF).

Un projet à 2 milliards

Lancé officiellement en 2007 en présence de Mohammed VI et Nicolas Sarkozy, le projet a vu ses travaux débuter en 2011. Mais ceux-ci ont pris du retard à cause des procédures d’expropriation puisque la mise en service initiale était prévue en décembre 2015.

Pour ce projet à 2 milliards, l’État français s’est engagé sur un financement à 51% via différents prêts dont un accordé par l’agence française de développement de 220 millions d’euros. Ce coût représente une enveloppe d’environ 15% plus élevée que l’estimation initiale de 1,8 milliard d’euros, calculée en 2007 lors du lancement du projet.

Source : Le Maroc inaugure le premier TGV d’Afrique entre Tanger à Casablanca