Chambres : conseils d’aménagement

Contrairement aux chaînes, souvent économiques, où la décoration est standardisée, l’hôtelier indépendant peut soigner l’esthétique de ses chambres comme il le souhaite. On ne peut concevoir des chambres sans mobilier. L’offre est donc foisonnante.


Plan de l’aménagement d’une chambre d’hôtel.

Les hôteliers qui cherchent à donner une identité à leur établissement peuvent trouver sur le marché de nombreux fabricants qui rivalisent de créativité, ou alors chiner dans les brocantes où les décorateurs trouvent leur inspiration.

Avant de meubler ou de décorer, un petit rappel des règles. La surface de vos chambres est définie par les textes : 8 à 9 m² pour un 2 étoiles, 11,5 à 13,5 m² pour un 3 étoiles, 14 à 16 m² (+ 1 m²) pour un 4 étoiles, et un minimum de 20 à 24 m² pour la classification 5 étoiles. Elle sera optimisée par une implantation réfléchie de chaque espace. Évitez les recoins et optez pour des rangements encastrés dans les cloisons.

Les murs

Lors d’une rénovation, il faut être attentif à l’insonorisation même si elle peut entraîner la perte de quelques centimètres dans la surface ou la hauteur de la pièce. Son efficacité sera un élément de confort supplémentaire, appréciée par la clientèle.
Les qualités esthétiques du matériau ne doivent pas faire oublier la solidité et la durabilité, ainsi que la sécurité. Les éléments de décor sur les murs de la chambre doivent être cohérents avec l’ambiance recherchée, sans apporter de surcharge. L’identité thématique doit certes, être aisément perceptible, mais elle ne doit pas pour autant cannibaliser l’espace visuel. Le choix des couleurs se portera sur des nuances claires et reposantes, sauf déclinaison d’une thématique particulière.

Le sol

Il existe des parquets synthétiques (attention au bruit) ou en bois naturel, traités pour un entretien facile et dont la pose est relativement simple. Le sol d’une chambre moderne, notamment la salle de bains, peut accepter du béton ciré qui conjugue aspect avec durabilité et facilité d’entretien. On trouve de nouveaux revêtements vinyles tissés à partir de fibres révolutionnaires, qui allient les qualités d’usage et de résistance des sols tout en offrant l’esthétique et la texture unique des revêtements textiles tissés.

Pour un hôtel, la moquette classique est l’une des couvertures de sol les plus saines contrairement aux rumeurs et a priori. Elle retient jusqu’à moitié la quantité de poussières en suspension dans l’air, sans compter le confort apporté à votre clientèle à l’intérieur et même à l’extérieur de la chambre.

De plus, la moquette est facile à nettoyer et écologique. Aucun besoin d’eau et de produit journalier pour le nettoyage. Le passage quotidien de l’aspirateur suffit. Périodiquement, une application à base de poudre sèche blanche est conseillée pour son entretien et sa durabilité. En dehors des salles de bains, les tapis sont rarement utilisés.


Le parquet de couleur claire permet de respecter le style épuré et contemporain de la chambre (La Bégude Saint-Pierre, à Vers-Pont-du-Gard, 30).

L’éclairage

L’ambiance lumineuse est un élément constitutif de l’aménagement de la chambre. L’intensité de la lumière pourra être dosée par le client en fonction de ses besoins. La lumière constitue également un élément du décor, par exemple, des niches ou des encastrements dans les murs peuvent être mis en valeur avec une lumière colorée. Attention au spectre lumineux dans la salle de bains. Il conviendra que l’éclairage soit doux et clair sans pour autant agresser le visage qui se reflète dans le miroir.


L’ambiance lumineuse est l’un des éléments constitutifs de l’aménagement de la chambre. Ici, la table de chevet n’accueille pas de lampe car celle-ci a été fixée au mur, ce qui facilite l’entretien. Le sol rappelle la couleur du mur (Hôtel Fabric à Paris).

La domotique

Il est de plus en plus fréquent dans les hôtels modernes d’offrir à sa clientèle les derniers progrès de la technologie, comme bien évidement le wifi, mais aussi des équipements qui permettent d’optimiser les consommations et de limiter le gaspillage. Par exemple, un lecteur de carte qui permet au client de modifier l’éclairage et le chauffage. Ou bien une passerelle informatique, qui optimise la sonde de température ou détecte une fenêtre ouverte, etc.

La télévision

Pour éviter que les réglages soient modifiés par inadvertance et pour gagner du temps, il est préférable que certains paramètres ne soient pas accessibles aux utilisateurs.

Le chauffage et la climatisation

Même si elle n’est imposée qu’à partir de la 4e étoile, la climatisation, de préférence réversible, est de plus en plus présente dans les hôtels. Ce sont généralement des pompes à chaleur qui sont mises place. Avec, lorsque cela est possible, un système géothermique plus stable en terme de performance. Concernant le chauffage et la production d’eau chaude, il est indispensable de faire réaliser une étude par un installateur qualifié Énergie renouvelable (RGE).

Le mobilier

Il y a des principes sur lesquels on ne peut déroger : hors de question de recourir à des produits qui n’ont pas été conçus pour un usage intensif. On s’expose à bien des déconvenues qui peuvent aller jusqu’à des problèmes de sécurité pour la clientèle. Le mobilier doit répondre à toutes les exigences liées aux établissements recevant du public : protection aux UV, matériaux non-feu, quelquefois traitements anti-acariens et bactériens.
Le client est sensible à l’apparence, au confort et au dépaysement qu’il vient chercher dans l’établissement : chambre design, épurée, colorée… De nombreux hôtels, dits de charme, proposent un décor différent pour chacune de leurs chambres. Naturellement, en gardant un ensemble cohérent, avec l’image et le style de l’établissement.
Suivant le classement et la surface de la chambre : une table, un bureau, des fauteuils (plus confortables que les chaises) seront à la disposition de la clientèle. Les rangements et les armoires seront équipés de cintres en nombre suffisants. Sans être indispensable, l’installation d’un minibar est conseillée pour des raisons commerciales, tout comme un coffre-fort individuel dans les zones touristiques.


Pour le mobilier, il est important de conserver une cohérence. À l’Hôtel Faubourg 88, les propriétaires ont apposé une moquette avec un imprimé façon QR code pour rester dans l’esprit high-tech de la chambre.

La taille et la forme du lit doit s’adapter au bien-être de toutes les morphologies et bien entendu répondre aux attentes de toutes les classes d’âge. Un lit assez haut sera apprécié par une clientèle plus âgée. Pour la taille, on retrouve des couchages double 90 cm par 200 cm voire 120 cm par 200 cm. Les tables de chevet sont souvent suspendues et font partie intégrante de la tête de lit. Les liseuses individuelles sont appréciées.

Les textiles

Les couettes doivent être choisies de bonnes qualité. Prévoir au moins deux oreillers par couchage, avec une enveloppe et un garnissage M1 pour compléter le confort.
Les rideaux, liés au sommeil, sont une des parties les plus importantes de la chambre car ils permettent d’isoler la chambre de la lumière extérieure (rideaux obscurcissant ou occultants). Ils peuvent avoir d’autres options comme des particularités thermiques ou acoustiques. Ils doivent également refléter le charme et le style de votre établissement.


Le jeté de lit, les rideaux et un coussin rappellent la couleur verte mise en avant par la tête de lit. L’Hôtel Fabric à Paris.
© DR


Les rideaux, liés au sommeil, doivent permettre d’isoler la chambre de la lumière extérieure (rideaux obscurcissants ou occultants), comme ici à l’Hôtel Rohan, à Strasbourg.


Dans les chambres, les propriétaires-décorateurs ont choisi des photos ou des tableaux réalisés par des artistes célèbres, comme ici, des David LaChapelle à l’Hôtel Beauséjour dans le quartier de Montmartre à Paris.

Source : Chambres : conseils d’aménagement