Faut-il internaliser ou externaliser la maintenance dans l’hôtellerie ?

  • Reading time:2 mins read

3913098_1d73fbdb

La maintenance fait désormais partie des critères d’évaluation de votre e-réputation. Dès lors, comment concilier stratégie budgétaire et optimisation de vos équipements ?

Petites réparations du quotidien, maintenance des équipements lourds… le choix d’une maintenance sous-traitée ou assurée en interne est souvent lié à des choix budgétaires. Pourtant, la maintenance fait désormais partie des critères d’évaluation de votre e-réputation.

Au Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez, Christophe Marques, directeur technique, a choisi de traiter en interne la petite maintenance avec “beaucoup de service client”, pour de petites interventions. En revanche, deux autres types de maintenance sont externalisés. “La solution du facility management permet d’intervenir sur les chauffages, climatisations, ventilations… mais pour des besoins spécifiques comme l’entretien du ponton de la plage notamment, nous faisons appel à des entreprises spécialisées. Enfin, nous fonctionnons par appel d’offres pour les gros besoins.”

Formules à la carte et logiciels

Les propriétaires hôteliers qui investissent dans une rénovation attendent plus de durabilité, ce que garantit une bonne maintenance. Les besoins varient selon la taille et la gamme de l’hôtel. “C’est un choix budgétaire mais surtout humain”, explique Éric Micheau, directeur d’Actem’otel, qui intervient comme sous-traitant dans les établissements. “Les petits hôtels disposaient souvent d’un technicien de maintenance sur site, qui maîtrisait toute la gestion de la maintenance et les intervenants extérieurs. Lors des départs, notamment en retraite, l’hôtelier, dont la maintenance n’est pas le coeur de métier, se pose la question de l’externalisation.”

Face aux contraintes administratives et budgétaires du temps plein, beaucoup d’hôteliers font le choix d’une maintenance externalisée à la carte. Les petits hôtels peuvent ainsi disposer de techniciens dédiés au rythme qui leur convient, grâce à des formules à la carte. Les hôteliers qui préfèrent conserver leur maintenance en interne pour plus de réactivité disposent désormais de logiciels permettant de veiller sur toute cette partie et de gagner en transparence sur un métier qu’ils ne maîtrisent pas.

Source : Vanessa Guerrier-Buisine – Faut-il internaliser ou externaliser la maintenance dans l’hôtellerie ?