Les enfants au restaurant : pourquoi et comment bien les accueillir

Les enfants au restaurant : pourquoi et comment bien les accueillir
  • Reading time:4 mins read

Bruit, baisse du ticket moyen… Des restaurateurs sont encore réticents à accueillir des familles. Pourtant, le marché est énorme. Certains l’ont bien compris et adaptent leur organisation, leurs menus, leurs services pour que le repas devienne une expérience réussie pour tous.

Le constat est clair : pour attirer les parents au restaurant, il faut séduire leurs enfants. “Nous sommes dans l’ère de l’enfant complice : parents et enfants veulent partager de bons moments. À partir de 8 ans l’enfant devient prescripteur, et l’adulte dit oui à 98 % quand il suggère une sortie par exemple [source : Ipsos Junior Connect’ 2016, NDLR]. Même si l’enfant a un panier bas, il a un pouvoir de fidélisation et consomme avec sa famille”, analyse Shirley Curtat-Cadet, directrice et fondatrice de l’agence Com’ des Enfants. Les pistes sont nombreuses pour accueillir les familles.

Des efforts sur les menus enfants

Pour Bernard Boutboul, directeur général de Gira Conseil, il suffit de peu : “créer une carte pour les enfants – avec deux entrées, deux plats et deux desserts pour qu’ils aient le choix – ce n’est pas compliqué et c’est valorisant. Ou bien lors de la prise de commande, on peut simplement demander à l’enfant ce qu’il a envie de manger. Autre piste : faire de temps à autre un menu gratuit pour les enfants. Lorsque Buffalo Grill le propose, c’est le carton à chaque fois.” Shirley Curtat-Cadet estime que c’est un plus d’intégrer “des visuels sur le menu, comme l’enseigne Del’Arte, et d’assurer un service ‘famille’ rapide, pour que tous les convives soient servis en même temps et partagent ce moment ensemble”. Le restaurant gastronomique Le Grand Four à Noirmoutier (Vendée) a établi un menu Petits Gourmets (16 €, jusqu’à 12 ans), avec “les mêmes plats que ceux des grands, mais en portion réduite. Les enfants réagissent bien, et les parents nous complimentent. Ce sont nos futurs clients : nous les formons au goût”, témoigne José Roche, cogérant, pour qui il est naturel de recevoir cette clientèle.

Le blog de Zenchef recense des astuces pour élaborer des menus originaux, en adoptant une présentation ludique, et avec un menu pour chaque âge (pour les moins de 3 ans, entre 3 et 10 ans, et entre 10 et 15 ans). Zenchef propose une solution de réservation aux professionnels de la restauration : “Via notre système de réservation, les familles précisent leurs besoins : le personnel peut ainsi adapter l’espace en amont et mieux préparer leur venue”, précise Xavier Zeitoun, p.-d.g. et cofondateur.

Un accueil tout en subtilité

L’attitude du personnel, l’aménagement, le matériel sont autant de détails essentiels. “Pour les enfants de moins de 3 ans, le restaurateur peut prévoir des mini-assiettes et couverts, des toilettes adaptées, de l’espace pour la poussette. Les enfants sont sensibles à un accueil particulier. Il faut être vigilant à ne pas les ‘ghettoïser’ au fond du restaurant, que les familles n’aient pas l’impression d’être des boulets ! C’est un parti pris du restaurateur”, souligne Shirley Curtat-Cadet. Certains établissements proposent des animations. Ainsi, l’enseigne Pizza Paï a mis en place des ateliers de fabrication de pizzas par les enfants, qui dégustent ensuite leur création. Le restaurant English Country Kitchen, à Bordeaux, a crée un atelier franco-anglais de confection de scones. L’équipe a en outre aménagé un coin jeux et coloriage efficace et peu onéreux, avec des jeux de société pour tous les âges, qui sont le plus souvent emportés à table. “Le coin jeux est une bonne idée. Il faudrait cependant plus de variété, de renouvellement – et cela s’adresse souvent au moins de 10 ans”, remarque Bernard Boutboul. Dédier un espace aux enfants est selon lui une bonne piste, bien qu’il reste difficile d’évaluer le retour sur un tel investissement.

L’enseigne Meuh ! consacre dans chacun de ses restaurants entre 15 et 22 m² à un espace enfants équipé de jeux, de livres, d’une table interactive et d’un baby-foot. “Chaque espace représente un investissement de 25 000 € hors loyer. Le coût le plus important est celui de la surface affectée : pour 20 m², on compte environ 3 000 € de loyer par an”, indique Mathieu Boudot, cofondateur de Meuh ! Les enfants représentent entre 5 % et 10 % de sa clientèle. L’enseigne souhaite augmenter la surface de ses espaces et mieux cibler les ados, un public lui aussi oublié des restaurants.

Source : Laetitia Bonnet Mundschau – Les enfants au restaurant : pourquoi et comment bien les accueillir