© GettyImages

Le café se consomme aujourd’hui à tout moment de la journée. En digestif, en dessert ou sur mesure, voici trois approches complémentaires qui vous permettront répondre à la tendance des boissons gourmandes, tout en apportant une réelle valeur ajoutée à votre qualité de service.

Avec l’émergence de coffee shops aux concepts variés, proposant une carte de cafés allant des divers crus aux boissons gourmandes, la clientèle n’est pas en reste… Et pourtant, la majorité des établissements passent encore à côté de cette tendance.
Café mauricien.

Si le café séduit toujours pour son petit coup de fouet, le fameux expresso à l’italienne que l’on prend rapidement, parfois accoudé au comptoir, le client est aussi aujourd’hui à la recherche d’un moment de dégustation et de découverte.

Un café répond désormais à une certaine recherche de l’excellence. De même, le petit café serré n’est pas incompatible avec une autre dégustation plus gourmande, liée à la détente. Aujourd’hui, on ne consomme plus forcément un café, mais des cafés, sorte de rituels qui correspondent à différents instants de consommation.

Latte ginger spicy.
Latte ginger spicy.

Les baristas connaissent un véritable succès. Ces professionnels du café participent à de multiples concours leur permettant de promouvoir leur savoir-faire et les techniques de leur métier. Outre la réalisation d’un parfait café expresso jugé sur son goût, l’épreuve de la boisson signature la plus originale est toujours très attendue. Sans oublier le concours de Latte Art qui met en exergue l’expression picturale sur de la mousse de lait… Sans pour autant être un barista reconnu, il est possible de proposer des boissons gourmandes à base de café adaptées à sa clientèle et à son standing. La plupart des établissements possèdent tout le matériel requis, à savoir une machine à expressos professionnelle dotée d’une buse pour faire mousser le lait. À défaut, une machine à capsules expresso peut-être complétée par un ou plusieurs mousseurs à lait.

Moka tonka.
Moka tonka.

► En digestif

L’Irish coffee (café, whisky et chantilly) redevient à la mode. Il peut même se transformer en Jamaican coffee, dans lequel le rhum remplace le whisky… Ces boissons alcoolisées se dégustent davantage en fin d’après midi, pour se réchauffer par grand froid, ou en fin de soirée dans un endroit feutré.

► En dessert

On constate que malgré la chute des températures, une certaine clientèle reste attachée à un déjeuner léger, en optant par exemple pour une salade d’hiver. Cela permet de terminer sur une note réconfortante en s’octroyant une boisson chaude roborative, sorte de compromis entre le dessert crémeux et le café gourmand.

► En continu

Les brasseries et établissements qui fonctionnent non stop proposent les classiques expresso, allongé, cappuccino, décaféiné, café crème et parfois café frappé. En ajoutant un petit supplément de service, il est possible de répondre à la demande de la clientèle, de plus en plus friande de boissons gourmandes et de confections originales. Grâce à la mise en place d’options, comme la possibilité de choisir son lait (écrémé, entier, sans lactose comme le lait d’amande, de soja…) ou de l’aromatiser, on obtient une boisson sur mesure. Vous pouvez faire figurer ces options à la carte avec l’ajout d’un sirop (amande, noisette, vanille…), d’un caramel au beurre salé, d’une touche de crème de marrons, de chocolat, mais aussi de topings (chantilly, sauce chocolat, pépites de pralin ou de biscuits…) ou de créer vos propres recettes selon vos envies et votre créativité.

L’établissement a beaucoup à y gagner car le service personnalisé et l’attention portée au consommateur font partie intégrante de l’expérience client.

Tiphaine Campet / Source : Les boissons gourmandes à base de café, une valeur ajoutée