L’Institut Paul Bocuse est engagé dans la lutte contre le changement climatique et en faveur de la biodiversité. L’école a ainsi lancé il y a plusieurs années le projet « Engaged » qui consiste en la mise en place structurée d’initiatives visant à en faire un établissement modèle en matière environnementale. Ces initiatives sont portées non seulement par les équipes de l’Institut mais aussi par les étudiants, appelés à devenir des acteurs majeurs de la transition écologique.

Le recyclage à l’institut, concrètement c’est quoi ?

L’école suit un protocole de tri et de collecte des déchets de type : papiers, cartons, bouteilles en plastique, marc de café, huiles, ordures ménagères et cigarettes.

Quelques chiffres sur le recyclage en 2019

  • 10 310 kg de cartons qui ont permis de reconstituer 22 400 cartons
  • 1530 kg de papier, soit 500 rametets de papiers
  • 7 kg de bouteilles en plastique, soit 183 bouteilles de 1,5l
  • 10 000 kg de verre ce qui équivaut à 21 500 bouteilles de 75cl
  • 5 100 kg de bois, soit 2500 palettes
  • 40 kg de mégots : le filtre en acétate est broyé, dépollué puis transformé en plaque plastique pour fabriquer des mobiliers et goodies, tandis que les papiers, cendres et tabac, déjà depolluées par la combustion de la cigarette, sont broyés puis mis au compostage.

Un comité Développement Durable, constitué de plusieurs membres de l’équipe administrative, a la responsabilité d’orchestrer ces initiatives RSE* sur nos campus d’Ecully et de Lyon-Bellecour.

Les étudiants acteurs de la transition écologique

Dans le cadre du projet « Engaged », six étudiants  des programmes Bachelors ont créé l’association EcoCampus dans l’objectif de contribuer à une prise de conscience générale des enjeux liés au respect de l’environnement. Grâce à leur compte Instagram @EcoCampus et à des infographies percutantes, ils mettent en lumière des chiffres-clés et des idées liées à l’écologie. Objectif : rendre notre communauté encore plus respectueuse de notre planète !

Un exemple : EcoCampus s’est associée à la branche universitaire d’Ecosia, le célèbre moteur de recherche solidaire allemand qui reverse 80% de ses bénéfices dans un programme de reforestation partout dans le monde. L’association communique ainsi en continue sur @EcoCampus le nombre d’arbres plantés suite à l’utilisation du moteur de recherche.

Source : Institut Paul Bocuse : Etudier et vivre sur un campus éco-responsable

Laisser un commentaire