Les Maîtres Restaurateurs veulent développer leur engagement environnemental

  • Reading time:3 mins read

bureau-afmr

Avec une préférence pour les produits frais et locaux, l’association souhaite désormais pousser son engagement en faveur d’une cuisine respectueuse des cycles naturels pour valoriser plus encore la profession.

Réunis le lundi 28 novembre en Assemblée Générale élective à la CCI Nice Côte d’Azur, les Maîtres Restaurateurs ont désigné leur nouveau bureau. Francis Attrazic, président fraîchement élu, a manifesté le besoin d’une nouvelle dynamique pour répondre à la fois aux nouvelles générations de restaurateurs, plus au fait des questions environnementales, et aux attentes des clients. Le nouveau bureau souhaite être représenté dans tous les départements de France, et ainsi étoffer les 30 délégations départementales pour accompagner les 3500 MR français. “C’est un des objectifs fixés par l’état”, rappelle Francis Attrazic.

Fabrice Galland, président des Logis, est revenu sur le projet de rapprochement entre ces deux associations dont les “valeurs sont communes” notamment “l’attachement au terroir”. Seuls 150 hôteliers-restaurateurs Logis sont aujourd’hui Maître-Restaurateurs, mais “la moitié des Logis auraient le potentiel pour prendre ce titre”, ajoute-t-il. “Ce rapprochement est une stratégie gagnant-gagnant, car les deux marques sont complémentaires”, conclut-il.

Durabilité, respect du circuit et environnement ont raisonné lors de cette assemblée générale. Des conseils en matière de nutriments et surtout de quantités ont été divulgués, dans un souci de respect de l’équilibre alimentaire, et pour une meilleure maîtrise des coûts. La mise en place d’une formation au menu santé est évoquée. François Pasteau, président de SeaWeb et Maître Restaurateur à Paris, a sensibilisé ses pairs à la mise en oeuvre d’une démarche engagée en faveur d’une pêche responsable, à la signature d’une charte d’engagement, et à l’importance d’une sensibilisation des équipes et des clients pour diversifier l’offre de produits issus de la pêche. Il encourage les restaurateurs à être plus exigeants vis-à-vis de leurs fournisseurs et à leur demander des garanties de respect des saisons, des lieux et des modes de pêche. Enfin, Stéphan Martinez, président de Moulinot, a encouragé les restaurateurs à démarrer une gestion vertueuse des déchets, à trier plus efficacement, et ainsi à limiter à la fois les gaspillages et les coûts liés aux taxes sur les ordures. Une astuce simple consiste à utiliser des sacs plastiques transparents pour les denrées alimentaires, pour faire prendre conscience aux équipes de ce qu’ils jettent, les responsabiliser et veiller plus efficacement.

Source : Vanessa Guerrier-Buisine – Les Maîtres Restaurateurs veulent développer leur engagement environnemental