Salle de bains et expérience client : luminosité et fonctionnalité avant tout

Salle de bains et expérience client : luminosité et fonctionnalité avant tout
© Benoit Diacre Dans cette chambre de l'hôtel la réserve Rio Das Pedra, au Brésil, une grande cloison coulissante permet d'ouvrir ou de fermer la salle de bain.
  • Reading time:3 mins read

Les clients attendent de vivre une expérience différente de leur domicile dans cet espace qui doit être pensée comme une pièce à part entière d’une chambre d’hôtel. Aucun détail ne doit être négligé.

La salle de bains est l’endroit le plus intime dans un hôtel. “Le client y passe 1/5e de son séjour. Et il se montre intransigeant sur cet espace : la majorité des plaintes sur Tripadvisor concerne la propreté de cette pièce”, souligne Youri Sawerschel, fondateur et dirigeant de l’agence Creative Supply. Les clients attendent une expérience différente, plus luxueuse que chez eux. “Pour se différencier, il faut offrir des émotions, habiller le fonctionnel pour en faire une expérience. L’hôtellerie est un laboratoire à idées pour les gens, qui peuvent ensuite s’en inspirer”, assure Nicolas Adnet, cofondateur du studio d’architecture intérieure MHNA. La luminosité et  la fonctionnalité sont deux éléments essentiels, outre la propreté.

  • La luminosité

“Il faut penser l’éclairage de cet espace, et ce n’est pas souvent le cas. Or, c’est primordial pour les femmes qui se maquillent et pour la génération Instagram, adepte des selfies dans la salle de bains !”, souligne Youri Sawerschel. “Il est pertinent de prévoir plusieurs scénarios d’éclairage, du fonctionnel à l’onirique, grâce à des variateurs. Le client peut ainsi choisir une ambiance tamisée pour la douche ou le bain, profiter d’une baignoire balnéo ou même – pourquoi pas – d’une lampe de luminothérapie”, renchérit Nicolas Adnet. Les miroirs rétro-éclairés sont également intéressants : ils permettent d’avoir une meilleure vision des couleurs et des imperfections. Sans oublier le miroir grossissant !

  • La fonctionnalité

La facilité d’usage est essentielle. “Les architectes ont tendance à choisir de beaux éléments qui se révèlent  peu pratiques. Pour 50 % de nos projets, nous devons nous battre pour revenir à des systèmes évidents, par exemple pour régler la température de l’eau, allumer la douche ou le ciel de pluie. Cela doit être intuitif. Le client ne doit pas se demander comment s’en servir. Il faut aussi tenir compte des différences culturelles : pour un Japonais, un bidet est totalement étrange”, remarque Youri Sawerschel. À noter que les douches ‘cascade’, ou l’effet ‘rainshower’, très doux, sont particulièrement appréciés. Autre question à se poser – et qui devrait être la première”, ajoute-t-il : où le client va-t-il poser ses produits, sa trousse de toilette ? Y a-t-il une niche dans la douche ou un porte-savon ? Si ça n’est pas le cas, le client se voit contraint de poser ses affaires au sol.

  • Salle de bains ouverte ou pas ?

“Ouvrir la salle de bains sur la chambre permet de gagner de l’espace mais il ne faut pas l’imposer aux clients”, prévient Nicolas Adnet. Prévoir des rideaux, des panneaux ou des parois coulissantes permet de moduler l’espace en fonction du besoin du moment.

Source : Salle de bains et expérience client : luminosité et fonctionnalité avant tout