Chevet : pourquoi il joue un rôle clé dans la chambre

S’il passe parfois inaperçu ou se fond dans un décor, le chevet n’a rien d’anodin dans la chambre d’un hôtel. Démonstration avec l’architecte d’intérieur Marc Hertrich.

Au salon EquipHotel, qui vient d’avoir lieu à Paris (XVe), la chambre de demain a fait l’objet de réflexions et même de propositions avec l’espace Rooms du Studio 18, imaginé par l’architecte et architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel. Si ces échanges ont permis de mettre en avant les attentes des clients, que ce soit en termes de connexion, d’appropriation ou d’émotion, il est apparu que la chambre doit rester avant tout un espace de vie, à la fois intime et fonctionnel. Et la table de chevet fait partie de cette approche émotionnelle et pratique de la chambre. L’oublier ou la négliger, lorsque l’on crée un hôtel ou que l’on est en phase de rénovation, est une erreur. Car la table de chevet sert encore et même plus que jamais.

Le chevet-bureau

C’est un lieu stratégique dans la chambre, explique l’architecte d’intérieur Marc HertrichOn y pose un livre, des lunettes, un verre d’eau… Mais le chevet sert désormais aussi de support pour un ordinateur ou un téléphone en train de se recharger.” Le fondateur – avec Nicolas Adnet – du Studio MHNA compare volontiers le chevet à “un bureau-relais”. “Certes, on peut travailler sur son lit, mais on a souvent besoin de s’étaler.” Ensuite, tout est une question de volume et de superficie. Si la chambre est plutôt petite, Marc Hertrich opte pour ce qu’il appelle “le chevet-bureau : on peut imaginer un chevet-gigogne, où l’on joue avec les hauteurs. Le bureau est plus haut, le chevet à la hauteur du lit. Les deux tables s’interpénètrent et l’on peut jouer aussi sur les formes : avec une table carrée et une autre rectangulaire, par exemple.”

S’adapter à l’ambiance

En revanche, dans un espace plus grand, l’architecte d’intérieur propose un chevet près du lit et un bureau à côté, “avec une asymétrie volontaire”, afin de créer un effet, casser la rigueur des lignes. “Bien sûr, tout se cale également sur l’ambiance et l’atmosphère du lieu”, conclut Marc Hertrich, qui s’apprête à rénover des séries de chambres et couloirs au sein du Lausanne Palace. Pour le Negresco, à Nice (Alpes-Maritimes), le Studio MHNA a choisi des chevets XXL, avec des rangements et des tiroirs. Mais pour le Sofitel de Francfort, les chevets ont des allures de mini-consoles, avec une seule tablette pour poser, tout en se fondant avec les tonalités dominantes de la chambre. Efficacité et discrétion combinées.

Source : Chevet : pourquoi il joue un rôle clé dans la chambre