Étude : les Français sont prêts à reprendre l’avion, mais souvent pas avant 6 mois

Étude : les Français sont prêts à reprendre l’avion, mais souvent pas avant 6 mois
  • Reading time:3 mins read

Les Français vont reprendre l’avion dès 2021, selon l’étude de la Chaire Pégase. En revanche, un certain attentisme est à craindre.

Une étude menée par des chercheurs spécialistes de l’économie aérienne de la chaire Pégase, à l’école Montpellier Business School, donne des raisons d’être -modérement- optimistes aux professionnels du tourisme, notamment de l’aérien. Selon cette recherche, effectuée auprès de 1 010 répondants, représentatifs de la population française*, les Français souhaitent voyager prochainement même si ils sont encore un peu frileux.

Au total, 61% comptent prendre l’avion au moins une fois dans les douze prochains mois, ce qui est quasi-équivalent à la part de 2019 (63%). Cependant, les Français ne devraient pas forcément se précipiter vers les aéroports, la majorité de ceux qui veulent prendre l’avion souhaitent attendre six mois ou plus avant de reprendre l’avion (55%).

« Concernant les destinations envisagées par les Français dans les 12 prochains mois, on note le retour de l’Europe comme destination principale (71%), suivie de la France métropolitaine (61%), indique le rapport. Contrairement à la période d’avant-crise, les Dom-Tom se positionnent comme la 3e destination préférée, car ces destinations apparaissent comme moins risquées, tant légalement que d’un point de vue sanitaire. »

La dernière minute

L’analyse de la chaire Pégase révèle aussi que la crise du COVID-19 a eu pour effet de raccourcir fortement les délais de réservation des billets. Depuis la fin du premier confinement, 36% des passagers aériens français déclarent avoir réservé en moyenne leur billet moins de 10 jours avant le vol (ils n’étaient que 13% à la faire en 2019).

Au cours des 5 mois qui ont suivi le premier confinement (mai à octobre 2020), seuls 20% des Français déclarent avoir pris l’avion au moins une fois. Parmi les 80% de Français qui n’ont pas pris l’avion, l’absence d’envie ou de besoin de prendre l’avion reste la raison principale (68%).

Mais contrairement à 2019, des motifs spécifiques liés au risque épidémique ou aux contraintes légales (comme la fermeture des frontières) sont clairement mis en avant. Par ailleurs, si les passagers aériens voyageant pour motif personnel demeurent majoritaires, la part des répondants qui ont déclaré voyager pour motif professionnel (exclusivement ou principalement) est de 19%, soit plus du double par rapport à la période d’avant-crise.

  • Cette étude a été réalisée par un questionnaire diffusé par le cabinet d’études Creatests/Panelabs42, sur un échantillon représentatif de la population française de 1.010 répondants, obtenu par la méthode des quotas. Interrogé entre le 12 et le 19 octobre, il respecte les proportions de la population en matière de genre, d’âge, de catégories socioprofessionnelles et de zones géographiques, indique le rapport.
Source : Étude : les Français sont prêts à reprendre l’avion, mais souvent pas avant 6 mois