Tribune libre de Dimitri Ruiz, président de l’association Les Clefs d’Or France

“On pensait que la plus grande menace pour un concierge d’hôtels Clefs d’or viendrait de la Covid et des contraintes sanitaires, avec les distanciations sociales à respecter. Eh bien non, pas seulement ! Le concierge d’hôtel est en grand danger, certes, mais la menace vient de la vaste vague de licenciements économiques qui s’abat en ce moment, en France, sur le secteur de l’hôtellerie. Et les premiers à en faire les frais sont, bien souvent, les concierges…

Le concierge Clefs d’or est celui ou celle qui permet à son établissement de réaliser l’impossible pour satisfaire son client.

Il est la clef de voûte d’un service personnalisé et surtout incarné par l’excellence.

Cette plus value humaine dans un établissement de luxe offre la mémoire des lieux et des habitudes des clients ; ses connaissances toujours plus grandes permettent aujourd’hui à une nouvelle génération d’apprécier ses services.

L’électronique, il s’en sert comme un outil sympathique, mais ce sont bien des hommes et femmes qualifiés qui offrent ce supplément d’âme qui est recherché.

Le Clefs d’or est l’un de ces piliers indispensables du fameux service à la française, raffiné et de son temps.

L’association (loi 1901) des Clefs d’or, née en France grâce à son réseau d’amis concierges et de partenaires au [niveau] national mais aussi à l’international, donne une efficacité exemplaire aux attentes des clients.

Notre devise est ‘Le service dans l’amitié’ : ce réseau humain décuple nos possibilités, pour le plus grand bonheur de nos clients. On ne peut donc pas déshumaniser l’hôtellerie, l’échange et le partage. On peut penser qu’il y aura un avant et un après Covid, les clients des hôtels de luxe auront besoin d’ambassadeurs et pourront se tourner vers les hôtels qui ont un concierge Clefs d’or, vers un hôtel qui privilégie l’humain, car, après de longs mois d’isolement, nous aurons tous soif de contacts humains.

Le concierge d’hôtel Clefs d’or devrait donc non seulement être préservé, mais également intégré dans une stratégie de relance efficace, à l’image de ce travail qu’ils font pour promouvoir ces grands événements de notre pays, des lieux de visites chargés d’histoire, ils savent préserver notre patrimoine et ils donnent envie de goûter à cette gastronomie.

La richesse est là, avec cette passion qui les animent.

Notre pays a besoin de tous ses acteurs qui permettent de faire rayonner notre destination.

Mode, JO 2024, lieux de culture et de liberté, voilà autant de recommandations que les Clefs d’or aiment à proposer et s’investissent pour aider cette clientèle exigeante à réaliser ses rêves de France.

 Alors, Monsieur le président de la République, Mesdames et Messieurs les ministres, nous vous encourageons à promulguer vite les décrets de prolongation du chômage partiel, avant que notre profession soit totalement décimée.

 Mesdames et Messieurs qui dirigez des hôtels, n’ignorez pas le rôle essentiel de vos Clefs d’or et de notre belle association.

Bien cordialement”

Dimitri Ruiz, président Les Clefs d’or France

Source : “Concierge d’hôtels, un métier sacrifié”

Laisser un commentaire