Indonésie : les frontières resteront fermées au moins jusqu’à la fin 2020

Indonésie : les frontières resteront fermées au moins jusqu’à la fin 2020
  • Reading time:3 mins read

Alors que la réouverture de Bali était espérée à partir du 11 septembre, l’Indonésie annonce que ses frontières resteront finalement fermées au moins jusqu’à la fin de l’année 2020 en raison de la pandémie.

Le tourisme international en Indonésie restera à l’arrêt au moins jusqu’à la fin de l’année 2020. Alors que l’archipel espérait une réouverture de Bali aux touristes étrangers pour le 11 septembre, les autorités indonésiennes ont finalement décidé de garder leurs frontières fermées aux touristes internationaux encore plusieurs mois, annulant de facto la réouverture de Bali. Face aux enjeux, la destination préfère patienter pour se donner les moyens de réussir sa relance, explique en substance un communiqué du Gouverneur de Bali.

“Les efforts de relance du tourisme à Bali ne doivent pas échouer, car cela aura un impact négatif sur l’image de l’Indonésie et de Bali au niveau international, ce qui sera contre-productif pour les initiatives de relance du tourisme”, est-il ainsi écrit. “Le gouvernement central donne des directives au gouvernement provincial de Bali pour affiner la procédure, le système et l’infrastructure afin que les efforts de relance du tourisme à Bali puissent être mis en œuvre avec succès, tout en maintenant le contrôle sur la pandémie Covid-19. La date de réouverture du tourisme international dépend fortement de l’évaluation de la situation nationale et internationale”, détaille le document, qui souligne qu’un certain nombre de marchés clés n’auraient de toute façon pas été au rendez-vous en raison des restrictions de déplacements émises par de nombreux pays dans le contexte actuel de crise sanitaire.

De la même façon, les Indonésiens ne sont pas non plus autorisés à voyager à l’étranger avant au moins la fin 2020.

De lourdes conséquences économiques

En attendant, Bali entend donc capitaliser sur le tourisme domestique pour tenter de limiter un impact économique déjà massif. « L’impact de la pandémie Covid-19 sur l’économie de Bali est évident, c’est-à-dire l’arrêt du tourisme, la baisse des revenus des ventes pour les micro, petites et moyennes entreprises et les coopératives, le déclin des ventes de produits agricoles et de l’artisanat communautaire, qui a provoqué une contraction de la croissance économique de Bali (croissance négative) au premier trimestre de -1,14 % et au deuxième trimestre de -10,98 %, détaille le communiqué du gouverneur de Bali. 2667 travailleurs du secteur de l’industrie du tourisme ont été licenciés et 73.631 sont en congé sans solde. »

L’Indonésie avait pris la décision de fermer ses frontières aux étrangers, sauf cas spécifiques, le 2 avril. En 2019, quelque 16 millions de touristes étrangers avaient visité l’Indonésie.

Source : Indonésie : les frontières resteront fermées au moins jusqu’à la fin 2020