Le tourisme de demain sera-t-il régénératif ?

Le tourisme de demain sera-t-il régénératif ?
  • Reading time:3 mins read

Martin Araneda et Carlos Briceño viennent d’une lointaine contrée sauvage, à des milliers de kilomètres de la France…Plus précisément de l’époustouflante région de l’Auricanie au sud du Chili, une destination nature très prisée par les amateurs de tourisme d’aventure pour son exceptionnel environnement, entouré de volcans enneigés, lacs aux eaux limpides, vertigineuses cascades, luxuriantes forêts primaires et relaxantes eaux thermales. Nul doute que ce cadre naturel unique les a indéniablement inspiré pour impulser le tourisme régénératif dans et en dehors de leurs frontières.

Après des années d’expérience d’accompagnement de projets de tourisme durable comme consultants de Camina Sostenible, ils se rendent compte que les efforts pour soutenir le tourisme durable finissent par s’essouffler dans le temps. Ils se rendent à l’évidence : l’heure est venue de repenser leurs pratiques. Ils commencent alors à travailler le concept de culture organisationnelle et d’identité d’entreprise tout en s’inspirant des principes du développement régénératif. Ce concept apparu dès 2006 dans un article de l’architecte Bill Reed du Regenesis Group intitulé “Changeant nos modèles mentaux” invite à transcender les principes du développement durable, terme devenu trop galvaudé et perçu comme une vision trop mécaniste.

Le terme de Cultures Régénératives fut ensuite approfondi par Daniel Wahl dans son livre “Designing Regenerative Cultures» dans lequel il explore la manière dont nous pouvons comprendre les crises que nous traversons et comment nous pouvons envisager notre futur, en sortant de nos schémas de pensée habituelle pour ré-organiser nos sociétés afin de protéger, conserver et valoriser les ecosystèmes qui soutiennent nos vies. Il présente des principes-clés pour les organisations et individus pour faire évoluer leur mode de pensée par une approche systémique et régénérative du fonctionnement de nos sociétés.

En décidant de l’appliquer au secteur touristique, Martin et Carlos lancent de dynamiques ateliers de formation au tourisme régénératif en s’inspirant du biomimétisme, cette démarche d’imitation de la nature qui consiste à reproduire les propriétés essentielles d’un système biologique pour apporter des améliorations concrètes au design de produits, technologies ou structures d’architecture.

L’approche novatrice de cette formation particulière repose sur un apprentissage évolutif qui s’articule autour de quatre axes principaux: la compréhension des organisations vivantes avec une analyse de leur fonctionnement en termes d’identité, de vision, de culture et de pratiques; la création d’expériences touristiques uniques fondées sur la relation avec soi-même, les autres et la nature pour faciliter le process de régénération et de transformation du voyageur; le design écologique inspiré du biomimétisme et de bonnes pratiques durables et l’art de transmettre un leadership régénératif qui permet de faire éclore la créativité et l’engagement des personnes au sein de leurs organisations pour retrouver leur identité et leur sens profond.

Suite et Source : Le tourisme de demain sera-t-il régénératif ?