France. Paris. À l’heure où la pandémie pèse lourdement sur le secteur de l’hôtellerie, les palaces de la capitale font leur réouverture et tâchent de se réinventer avec des initiatives pensées pour séduire les Parisiens – à défaut des touristes.

Pour cette rentrée inédite, qui prive les palaces parisiens de leur clientèle internationale – et avec elle, d’une part majoritaire de revenus –, chaque établissement a misé sur l’originalité. Ainsi, le Meurice a annoncé cet été le lancement d’un prix littéraire, enlevé par un jury forcément glamour, qui distinguera un livre “au contenu extravagant”. Non loin de là, du côté de l’Hôtel de Crillon, c’est avec un rooftop inédit que le palace fait parler de lui. Pour pallier le manque de clients étrangers, le luxueux établissement a choisi de convertir, le temps de quelques semaines, la terrasse de l’une de ses suites en rooftop. Moyennant tapas et cocktail signature, tout un chacun pourra donc embrasser cette vue d’ordinaire hors de prix, s’étendant sur une superficie de 200 m2, et donnant sur la place de la Concorde et la Tour Eiffel…

Cocktails, pâtisserie et travaux

Pour sa part, le Park Hyatt Paris-Vendôme a misé sur son restaurant étoilé, Pur’, pour raffermir son attractivité en cette période complexe ; au programme de la réouverture (prévue le 16 septembre), le client aura la possibilité de créer son menu de 3, 6 ou 8 plats, signés par le chef Jean-François Rouquette. Au Ritz Paris, le palace a décidé de prolonger son comptoir éphémère de pâtisseries à emporter, lancé en juin. Au vu du succès rencontré par les pâtisseries de François Perret, il restera en place jusqu’à fin octobre, dans une boutique située à côté de l’entrée principale de l’établissement, place Vendôme. Enfin, au Prince de Galles (qui rouvrira le 7 septembre), ces mois de fermeture ont été mis à profit pour entamer d’importants travaux. Depuis, l’hôtel compte un nouveau bar à cocktails, le 19.20. Et début 2021, l’établissement ouvrira également un nouveau restaurant, mené par le chef Akira Back.

Si certains palaces parisiens ont déjà rouvert, d’autres attendent la fin du mois. C’est le cas par exemple du Lutetia, unique palace de la Rive gauche, dont les portes rouvriront le 24 septembre. À suivre.

Source : Les palaces parisiens rivalisent d’ingéniosité pour renouer avec l’attractivité

Laisser un commentaire