Madagascar : les frontières aériennes restent fermées

You are currently viewing Madagascar : les frontières aériennes restent fermées
  • Reading time:2 mins read

“L’entrée des personnes qui veulent se rendre à Madagascar reste encore suspendue”

A l’issue du Conseil des ministres mercredi 7 juillet dernier, les autorités malgaches ont annoncé que les frontières aériennes restent fermées. Cette décision de laisser les frontières aériennes malgaches fermées est en lien avec la propagation rapide du variant Delta dans plusieurs pays du monde, rapporte Madagascar-tribune.com. Pour éviter l’introduction du variant indien, très contagieux, dans le pays, “l’entrée des personnes qui veulent se rendre à Madagascar reste encore suspendue”, ont expliqué les ministres malgaches.

L’annonce du maintien de la fermeture des frontières aériennes est un coup dur pour les opérateurs touristiques locaux qui espéraient au moins une réouverture progressive de l’espace aérien malgache. Depuis presque deux ans, toute activité touristique dans le pays est suspendue, cette période de cessation d’activités correspond à une perte d’environ 750 millions d’euros pour le secteur.

Fermetures des frontières à Madagascar : quatre catégories de voyageurs bénéficient d’une autorisation spéciale

Restrictions d’entrer sur le sol malgache

Interviewée par une chaîne TV locale, la Présidente du Conseil d’Administration de la Confédération de Tourisme de Madagascar (CTM) a indiqué que le personnel du tourisme, vacciné à 70%, est prêt à se remettre au travail.

La liste des personnes autorisées à entrer dans la Grande Île reste la même que celle établie auparavant ,c’est-à-dire : les diplomates, les ambassadeurs, les représentants des organismes internationaux, les fonctionnaires et agents de l’Etat avec un ordre de mission, les experts collaborateurs de l’Etat malgache. A ceci s’ajoutent aussi les sportifs représentant Madagascar dans des compétitions à l’étranger et les personnes ayant perdu un membre de son entourage proche.

Source : Madagascar : les frontières aériennes restent fermées