Tahiti : plus accessible, la destination se prépare à recevoir plus de touristes

Avec l’arrivée de United et de French Bee (ex-French Blue), 2018 est une année  charnière pour Tahiti et ses îles. Le projet de Village Tahitien pourrait doubler la capacité hôtelière de Tahiti. L’île veut se donner une dimension de destination à part entière.

Ce ne sont pas moins de 40% de sièges supplémentaires que United Airlines et French Bee (ex-French blue) vont apporter cette année sur Tahiti et ses îles. La compagnie américaine avec 3 vols hebdo à partir d’octobre offrira une moitié de sièges premium. Alors que French Bee à partir du mois de mai est du « smart cost » précise Nicole Bouteau, ministre du Tourisme.

Ce qui peut signifier « une clientèle plus jeune mais pas forcément low cost ». Et de laisser échapper que des discussions sont aussi en cours « avec Qantas pour une ouverture de route Sydney-Papeete ».  Pour répondre à ce futur afflux de passagers, Air Tahiti a déjà prévu 15 vols inter-îles supplémentaires par semaine. Et la toute nouvelle compagnie d’hélicoptère(partenariat Air Tahiti Nui/ Mont-Blanc) commencera à opérer avec 2 appareils de 6 places dès le mois de mai.

 « Redonner à Tahiti ses lettres de noblesse »

L’enjeu maintenant est de « proposer une évolution du nombre de chambres en Polynésie », a souligné Teva Rohfritsch le 20 février à Paris. A Tahiti, la capacité est d’un millier de chambres. Le projet du Village Tahitien (voir encadré ci-dessous) devrait permettre de doubler d’ici 5 à 10 ans le nombre de chambres d’hôtels. Et ce, en catégorie 3*, 4* et 5*. Car le marché européen est plus axé sur une offre en trois ou quatre étoiles.

En attendant ces constructions, le gouvernement polynésien veut aussi apporter son aide aux propriétaires de pensions de famille, souvent locaux. « C’est un modèle d’hébergement dont nous voulons contribuer à améliorer la qualité. Pour avoir plus de pensions classées –seulement une centaine sur 300 actuellement- nous allons aider les familles à rénover, à gagner en visibilité. » Des projets existent également pour la réouverture d’hôtels à Tahiti.

L’objectif est clairement cité : faire de Tahiti une véritable destination où explorer les alentours de Papeete (cascades, musée…).  « Un tourisme, bleu, vert  et culturel », résume la ministre. Second objectif :   allonger la durée de séjour à Tahiti même, l’île étant trop souvent intégrée comme simple étape de  transit dans un combiné d’îles.

Des TO aux réactions variées

« Une excellente nouvelle, considère Hélion de Villeneuve, directeur général du TO spécialiste Austral Lagons. On aura de la place supplémentaire sur les vols dès cet été et on nous annonce de l’hébergement. C’est ce qui manquait, cela va permettre de faire baisser le coût de l’aérien pour proposer plus d’hôtellerie sur place à nos clients. »

La chef de produit Polynésie de Marco Vasco est, elle, plus inquiète de  « l’arrivée des excursionnistes américains qui sont privilégiés par les prestataires, lesquels peuvent annuler une activité réservée depuis plusieurs mois».

Source : Tahiti : plus accessible, la destination se prépare à recevoir plus de touristes
Posté dans Actualités Internationales et taggé ,