D’après une étude menée par le Conseil mondial du voyage et du tourisme (World Travel and Tourism Council), l’épidémie de Covid-19 amputera les revenus du tourisme mondial d’au moins 22 milliards de dollars.

La Grande île n’est évidemment pas épargnée par cette crise puisque le tourisme tourne actuellement au ralenti. Même si le coronavirus n’est pas à ce jour entré dans le pays, la filière tourisme enregistre déjà une baisse de 50% des revenus.

Baisse importante

L’objectif d’accueillir 500 000 touristes par an ne sera pas encore atteint cette année. Pire, les professionnels du voyage craignent, à juste titre, une baisse importante du nombre des arrivées touristiques. « Les annulations continuent de tomber et il n’y a plus de nouvelles commandes », se plaint le propriétaire d’un tour-opérateur de renom basé à Antananarivo. Spécialisée pour la clientèle chinoise, son entreprise touristique figure parmi les plus touchées par les impacts du coronavirus. Pire, elle perd aussi actuellement sur les autres lignes, hors Chine. « Avec la suspension des vols en provenance de certains pays européens, on fait aussi la croix sur les autres clients », ajoute le patron en faisant remarquer que « la santé publique est primordiale  et des mesures draconiennes doivent être prises pour éviter l’irréparable face au coronavirus ». En tout cas, c’est l’ensemble du secteur tourisme qui est actuellement atteint, les petits opérateurs y compris. « Cela fait longtemps que je n’ai pas vu l’ombre d’un seul client », se plaint un loueur de voitures spécialisées en transport de touristes étrangers.

Chute libre

En somme, depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le tourisme malgache est en chute libre. L’Association des agences de voyage de Madagascar vient de dévoiler un sondage qui fait état d’une baisse de 50% en moyenne des revenus. Elle annonce également 30% d’annulations et 70% de reports de voyage. Mais l’état des choses n’est pas près de s’arranger puisqu’avec l’aggravation de la situation en Italie, un charter en provenance de ce pays, prévu arriver le 16 mars prochain, ne pourra probablement pas atterrir. Les vols en provenance de la France pourront aussi être suspendus. Une sombre perspective, en somme, pour le tourisme. Et pour l’économie malgache en général, puisque dans la Politique générale de l’Etat, le secteur tourisme figure parmi les piliers de l’émergence de Madagascar. En attendant la relance du tourisme qui prendra encore quelques années, l’heure est maintenant aux mesures à prendre pour éviter que le pays soit frappé par le Covid-19. Le gouvernement se mobilise en ce moment pour y faire face. Heureusement, Madagascar n’a enregistré jusqu’à ce jour aucun cas avéré de coronavirus. Ce qui n’empêche pas, pour autant, les responsables de prendre les mesures de prévention qui s’imposent. Les contrôles des passagers aux frontières portuaires et aéroportuaires sont renforcés. Bref, le mot d’ordre est, désormais, la santé avant tout. Et ce, même si c’est la panique générale du côté des acteurs de la filière tourisme, avec la proximité de la haute saison.

Source : Tourisme : Une baisse de 50% des revenus à cause du coronavirus

Laisser un commentaire