Zone Australe sur Analamanga et l’Alaotra

  • Reading time:2 mins read

zo_mantasoa_

Après un tournage pour une série de 5 reportages sur Nosy Be diffusés sur Antenne Réunion depuis fin janvier, cette fois-ci le réalisateur et producteur Serge Marizy revient à Madagascar accompagné de la journaliste Magalie Oger et du photographe Lionel Ghighi. Arrivée le 10 février dernier, l’équipe a effectué un tournage sur Antananarivo, Mantasoa, Moramanga, Andasibe et Ambatondrazaka.

Rappelons que Serge Marizy est un habitué de la Grande Ile. Il a déjà réalisé un bon nombre de reportages sur le pays pour ne citer que Majunga et Nosy Be. Interviewé, le réalisateur confie être fasciné par Antananarivo : « Superbe région à découvrir ! Antananarivo est une ville à découvrir par sa richesse que ce soit au niveau culinaire, architectural ou historique… Vraiment un endroit fabuleux. Sans oublier le côté artistique avec tous les gens qui travaillent dans l’artisanat : des artistes peintres, des sculpteurs, des galeries marchandes ». « Vraiment une découverte exceptionnelle […] que je recommande » rajoute-t-il. Par ailleurs, Serge Marizy considère qu’il y a beaucoup de sites à découvrir et d’activités à faire dans les régions alentours : « Quand vous sortez d’Antananarivo à 15 ou 25km, vous vous retrouvez au milieu de petits villages, au milieu des rizières… à la rencontre des gens, des agriculteurs, des paysans, des gens qui font des métiers comme le tisserand, comme les gens qui font le fromage. Des rencontres exceptionnelles tout au long des circuits randonnées, très bien établis par l’office du tourisme […]. C’est vraiment une découverte, des images, des couleurs, des sensations et des émotions extraordinaires ».

Magalie Oger, qui en est à son 3ème voyage à Madagascar, partage son impression à propos d’Ambatondrazaka : « C’est une terre très riche et peu connue. On y découvre des paysages différents dont on ne se doute même pas l’existence à Madagascar. Beaucoup de richesses au niveau humain avec un savoir-faire artisanal dans les villages excentrés (tissage, vannerie) encore peu connues ». « Destination à recommander clairement aux touristes qui veulent un peu d’aventure personnelle, d’aventure humaine, de découverte de paysages » conclut la journaliste.

Ce reportage a été réalisé grâce au concours de l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga (ORTANA), l’Office Régional du Tourisme d’Alaotra Mangoro (ORTALMA), l’ONTM et Air Madagascar.

Source : Zone Australe sur Analamanga et l’Alaotra