Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) veut lancer une nouvelle campagne d’étiquetage des produits issus de l’agriculture biologique. Il a édité un rapport, le 19 juin, proposant un total de 18 propositions pour améliorer les cinq signes officiels déjà existants, qui garantissent la production et la provenance des aliments.


En toute logique, le label bio pourrait bientôt être remodelé. Le label européen du bio, symbolisé par une feuille verte, devrait être maintenu. En revanche, le label historique français AB serait retravaillé afin de distinguer les produits agricoles à la fois bio, locaux et équitables. Sur le chapitre du bio non européen, le rapport préconise que le futur système européen de labellisation, en cours de réforme, “ne soit pas basé sur des équivalences entre pays, mais sur l’application d’un principe de conformité” assorti de contrôles. 

 
Pour Dominique Marmier, membre du Cese et co-rapporteur du projet, ceci est d’autant plus important, qu’en France, bio rime souvent avec importation : “Les Français consomment pour 8,7 milliards de produits bio par an, et n’en produisent que pour 4 milliards d’euros“.
Source : Bio : des labels plus pointilleux ?