Écotourisme : les retombées de la nature

Dans cette édition de Business Planet, nous parlons d’un défi entrepreneurial : comment développer le tourisme durable ? Il s’agit d’une véritable révolution sur le marché des vacances, en particulier au cœur de l’Europe, à Barcelone.

Business Planet est à Barcelone pour découvrir comment cette ville et cette région se tournent vers le tourisme durable. Notre journaliste Sergio Cantone commence par interroger David Font, le directeur général de l’Agence catalane pour le tourisme.

Sergio Cantone, euronews :

“En quoi consiste le tourisme durable ? Quelles opportunités offre-t-il pour les entreprises ?”

David Font, directeur général de l’Agence catalane pour le tourisme :

Le tourisme sera durable ou ne sera pas. Le secteur public et le secteur privé travaillent ensemble dans cet objectif avec des soutiens européens. Les faits et les chiffres le prouvent : il y a peut-être moins de touristes qui visitent notre pays, mais ces touristes génèrent plus de retombées pour ce secteur.”

Réseau WILDSEA

Intéressons-nous à un cas concret à Barcelone : la société Travelecoology fondée par Julia Vera a pour credo, “le tourisme autrement”. Cette entreprise qui propose des activités alternatives au tourisme traditionnel fait partie du réseau WILDSEA, un projet pan-européen soutenu par le programme de l’Union européenne COSME et destiné à encourager le tourisme vert en donnant une meilleure visibilité à une vingtaine d’expériences d’écotourisme à travers l’Europe.

“Ces personnes qui choisissent l’écotourisme sont généralement prêtes à dépenser plus pour profiter d’activités comme celle que nous proposons sur la goélette Karya,” explique Julia Vera. “Ce qui génère plus de revenus et donc, les entreprises peuvent embaucher plus de collaborateurs qui ont de meilleures formations et une certaine authenticité, en plus de leur expérience, qu’ils partageront avec les visiteurs,”estime la dirigeante d’entreprise.

WILDSEA Europe a pour but de rendre les PME locales suffisamment fortes pour concurrencer avec succès, les géants du tourisme de masse.

Moins de touristes, mais plus de revenus

Notre reporter Sergio Cantone reprend sa discussion avec David Font, directeur général de l’Agence catalane pour le tourisme.

Sergio Cantone :

“Dans quelle mesure le tourisme durable peut-il entraîner une baisse de la fréquentation touristique ?”

David Font :

“Nous travaillons sur quatre points clés : un type de tourisme différent, un tourisme qui peut s’étendre à l’ensemble du pays, un tourisme qui fonctionne tout au long de l’année et enfin, un tourisme qui apporte plus de retombées. Et cette stratégie permettra au final, de compenser la baisse de la fréquentation touristique. D’après les prévisions, nous allons avoir 2,7% de touristes en moins, mais ils généreront 7% de retombées supplémentaires.”

David Font :

“L’objectif de cette stratégie, c’est que nous ayons plus d’entrepreneurs, plus de PME qui soient capables de proposer des services aux touristes et au secteur du tourisme en général. Et ainsi, nous voulons créer de plus en plus de ressources et d’emplois dans ce secteur dans notre pays.”

Soutenir la croissance durable du secteur européen du tourisme

  • Le tourisme est un secteur essentiel pour la croissance économique, la création d’emplois et le développement durable de l’Europe.
  • Plus de 25 millions d’Européens travaillent dans ce secteur qui représente 10% du PIB de l’Union européenne.
  • Le défi consiste à soutenir la croissance durable à long terme de destinations touristiques dans l’UE, à préserver notre patrimoine naturel et culturel commun et à garantir la qualité de vie des communautés locales.
  • Des financements européens sont disponibles pour aider à concrétiser des projets d’activités locales innovantes et durables dans le secteur du tourisme.
  • Grâce au programme COSME, l’Union européenne a soutenu le projet WILDSEA Europe, un réseau d’opérateurs et de destinations qui travaillent ensemble au développement des meilleures activités écotouristiques de plein air et en milieu maritime.
  • Le projet vise aussi à renforcer les petites entreprises des communautés côtières, encourager le recours à de moyens de subsistance durables et préserver les écosystèmes marins.
Source : Écotourisme : les retombées de la nature