Le premier hôtel Salt ouvre à Maurice

Le premier établissement de la marque Salt vient d’ouvrir ses portes à l’île Maurice. Un concept pensé pour soutenir le développement durable et offrir une expérience nouvelle aux voyageurs.

Présentée lors du dernier IFTM, la toute nouvelle marque du groupe Lux prend vie à Maurice. Un premier établissement, Salt of Palmar, vient en effet d’y ouvrir ses portes. Situé sur la côte Est de l’île Maurice, à côté du Lux Palmar, ce premier bébé est signé de l’architecte mauricien Jean-François Adam, et de l’artiste française Camille Walala. Un concept qui arrive avec de nouvelles promesses. “Dans un lieu apaisant conçu pour soutenir le développement durable et nouer des liens avec la communauté locale, les voyageurs modernes, curieux de la culture locale pourront découvrir la véritable île vierge qu’est Maurice”, promet le groupe hôtelier The Lux Collective dans un communiqué.

Nouer des liens avec les locaux

De fait, le cinq étoiles a été conçu pour répondre à de nombreux critères de développement durable, une attente très forte désormais dans l’hôtellerie, notamment sur le segment haut de gamme. “Consacrée à tout ce qui est local et durable, cette nouvelle marque hôtelière atypique est déterminée à présenter à ses clients la population locale – pas seulement les lieux – et faire découvrir le cœur de la destination. Ainsi, au coeur du design imaginé par Jean-François se trouve le désir de mettre au premier plan l’environnement naturel et le Mauritian Way of Life, de donner à chaque hôte une idée précise de ce que l’île a à leur offrir”, détaille le groupe hôtelier. Les clients

Une restauration locavore et zéro déchet

Un parti pris responsable qui se retrouve aussi dans la restauration. Ici pas de buffets (et encore moins de pailles et autres plastiques à usage unique) mais une cuisine annoncée comme fraîche, locale et maison, respectant les saisons et une politique zéro déchet. D’ici quelques mois, l’hôtel disposera même de sa propre ferme pour cultiver ses fruits et ses légumes en hydroponie. L’hôtel travaille également avec des fermes biologiques mauriciennes et possède aussi… sa propre boulangerie.

L’hôtel de 59 chambres dispose aussi d’un spa – avec, logiquement, des soins à base de sel -, et de plusieurs bars, sur la plage ou en rooftop. Oubliez en revanche la TV dans les chambres, pour débrancher, l’hôtel met à la disposition une radio, et un tapis de yoga. Les prix des chambres démarrent à 195 euros, en demi-pension. Le premier Salt est notamment revendu par Jet tours, Kuoni, Exotismes ou Nautilus. Un second hôtel Salt est prévu en Chine dans le Sichuan à Woolong, près de Chengdu, à l’horizon 2021.

Source : Le premier hôtel Salt ouvre à Maurice