Les contrôleurs du Tourisme en formation

Les contrôleurs du Tourisme ont bénéficié d’une formation sur « les principes directeurs sur les droits de l’enfant et les entreprises » le vendredi 24 août 2018 à l’INTH – Ampefiloha par le  Ministère du Tourisme à travers la Direction de la Normalisation et du Contrôle en partenariat avec l’UNICEF,  l’OIT, l’ECPAT, et l’ONTM.

Les représentants de l’UNICEF, Mme Mirana Ranarivelo et Mr Joseph ont développé  le code de conduite des acteurs du tourisme selon la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant  et la Législation nationale sur le travail des enfants, à savoir :

Respecter et faire respecter dans l’ensemble de leurs activités les droits humains ainsi que les droits des enfants ; Protéger les enfants dans leurs structures et leurs activités contre toutes formes d’ESEC, de TSIE, de travail, de traite ou toutes autres formes de maltraitance ; Promouvoir auprès de leur partenaire le respect des droits humains ainsi que les droits des enfants ; Appuyer la mise en place d’un tourisme respectueux des droits des enfants par la promotion des acteurs faisant preuve d’un engagement avéré contre l’ESEC – Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins Commerciales  et le TSIE – Tourisme Sexuel Impliquant les Enfants ; Informer et sensibiliser les touristes nationaux et internationaux sur le cadre légal malgache relatif à l’ESEC, au TSIE, au travail, à la traite et autres formes de maltraitance ; Signaler tout cas d’ESEC, de TSIE, de travail, de traite ou toutes autres formes de maltraitance.

Ils ont expliqué également les principes directeurs sur les droits de l’enfant et les entreprises

Toute entreprise doit :

1-Assumer sa responsabilité de respect des droits de l’enfant et s’engager à défendre les droits humains de l’enfant ;

2-Contribuer à l’élimination du travail des enfants, dans l’ensemble des activités de l’entreprise et de ses relations commerciales ;

3-Proposer un travail décent à tout jeune travailleur, parent et tuteur ;
4-Assurer la protection et la sécurité des enfants dans l’ensemble des activités et des établissements de l’entreprise ;

5-Garantir la sécurité des produits et services, et à travers eux, s’efforcer de défendre les droits de l’enfant.

6-Mener des actions de marketing et de publicité qui respectent et défendent les droits de l’enfant.
7-Respecter et défendre les droits de l’enfant en matière d’environnement et d’acquisition ou d’utilisation de terrains.

8-Respecter et défendre les droits de l’enfant dans les dispositifs de sécurité.

9-Contribuer à protéger les enfants touchés par les situations d’urgence.

10- Renforcer les efforts de la communauté et du gouvernement pour protéger et faire appliquer les droits de l’enfant.

L’après-midi, il y a eu des révisions sur le contrôle technique et contrôle administratif des établissements touristiques.

A titre de rappel les acteurs et professionnels du Tourisme s’engagent dans la protection des droits humains, en particulier des droits des enfants et la lutte contre l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins Commerciales , le Tourisme Sexuel Impliquant les Enfants, le travail , la traite et autres formes de maltraitance.

Source : Les contrôleurs du Tourisme en formation