Philippines : l’île de Boracay rouvre avec de nouvelles règles

Les Philippines ont officiellement rouvert vendredi aux visiteurs l’île de Boracay, après six mois de fermeture, en imposant de nouvelles règles pour lutter contre les ravages environnementaux du tourisme de masse.

Estimant que la surfréquentation avait transformé ce petit coin de paradis en « fosse septique », le président philippin Rodrigo Duterte avait ordonné en avril la fermeture de cette île qui est la plus courue de l’archipel.

Les autorités ont profité de la fermeture de l’île pour faire le ménage, construire des unités de traitement des eaux usées… et établir de nouvelles règles pour protéger l’environnement. Par exemple, il sera désormais interdit de fumer ou de boire de l’alcool sur les plages de sable. Le nombre de touristes accepté sur l’île sera également limité.

Pas plus de 19 000 touristes

Désormais, l’île n’aura plus le droit d’accueillir plus de 19 200 touristes en même temps (contre 40 000 au plus fort de la fréquentation), un quota que les autorités comptent faire respecter en contrôlant notamment l’offre hôtelière de l’île. Près de 400 hôtels et restaurants accusés de violer les réglementations environnementales ont dû fermer. Les compagnies aériennes et les ferries ont dû réduire leur desserte de la zone, où tous les sports nautiques, hormis la natation, sont désormais interdits.

Les gigantesques fêtes de plage dites « Laboracay » organisées autour du 1er mai, qui attiraient des dizaines de milliers de personnes, appartiennent également au passé. La surexploitation par le tourisme de masse est loin d’être un problème exclusivement philippin et d’autres pays d’Asie du Sud-Est ont dû prendre des mesures drastiques pour tenter de limiter la casse. Ainsi, les autorités thaïlandaises ont fermé pour une durée indéterminée Maya Bay, située sur l’île de Koh Phi Phi Ley, près de Phuket.

Source : Philippines : l’île de Boracay rouvre avec de nouvelles règles