Pourquoi se tourner vers l’hôtellerie durable à Madagascar ?

You are currently viewing Pourquoi se tourner vers l’hôtellerie durable à Madagascar ?
Voilà à quoi pourrait ressembler PlantLife, le premier resort vegan, qui pourrait voir le jour en Thaïlande.
  • Reading time:4 mins read

Dans les années 70, le développement excessif du tourisme lié à la démocratisation du transport aérien provoque un intérêt grandissant pour une forme de tourisme alternative au tourisme de masse. Lassée des voyages standardisés et à la recherche de séjours hors des sentiers battus, dans la foulée des nouvelles préoccupations environnementales et sociales, la demande se dirige désormais davantage vers un autre type de tourisme. C’est ainsi qu’est apparu la notion de tourisme durable et responsable. Mais pourquoi mettre en place une démarche de développement durable dans son établissement? Quels sont les enjeux, et quels sont les avantages de cette pratique ? Zoom sur le tourisme durable, un concept en pleine croissance.

Qu’est-ce que le tourisme durable ?

Comme son nom l’indique, ce type de tourisme s’inscrit dans une démarche de développement durable. En d’autres termes, c’est un mode de fonctionnement visant à la pérennité économique, environnementale et sociale d’une entreprise touristique. Cela signifie que les établissements dits responsables :

  • Contribuent à la préservation du patrimoine culturel et environnemental de leur région ;
  • Soutiennent le développement et le bien-être des populations locales en les embauchant, en menant des actions à visée éducative ou de santé ;

Enjeux et avantages du tourisme durable à Madagascar

Mais de quelle manière le tourisme durable peut-il avoir un impact positif? Et comment peut-il être bénéfique à votre entreprise ?

Protéger l’environnement

Dans le contexte du changement climatique et de l’impact de l’Homme sur l’environnement, le développement du tourisme durable est une composante essentielle de la préservation des ressources naturelles autour de la planète. C’est encore plus vrai pour le tourisme malgache puisque Madagascar est reconnu comme faisant partie des pays du monde présentant une mégabiodiversité. Son taux d’endémisme des espèces végétales et animales peut atteindre jusqu’à 95 % [1]. Vous l’avez compris : l’enjeu de la protection de l’environnement sur la Grande Île est énorme. D’autant plus que ce patrimoine constitue un rayonnement touristique international sans lequel Madagascar perdrait l’un des piliers de son économie. La destruction des forêts anéantie l’écosystème de millier d’animaux uniques à Madagascar dont les lémuriens qui font la réputation du pays, certaines espèces sont d’ailleurs en voie d’extinction totale et pour toujours. L’île a perdu 44 % de ses forêts naturelles depuis les années 50 et le rythme de la déforestation s’accélère. Avec 90 % d’espèces endémiques, c’est une biodiversité unique qui est menacée de disparition (Source CIRAD).

Soutenir les communautés locales

Sur la Grande Île, c’est près de 93 % de la population qui vit avec moins de 2 $ par jour [2]. A travers la mise en place d’actions localisées autour des sites touristiques : protection de la biodiversité, développement des activités touristiques impliquant les populations locales, emploi dans les établissements d’accueil, le concept de tourisme durable peut se matérialiser concrètement.

Autrement dit, il peut avoir un impact majeur dans la lutte contre la pauvreté grâce à une redistribution plus équitable des revenus induits par le tourisme.

Maintenir l’attractivité touristique

Last but not least, il est important de considérer le maintien de l’attractivité internationale pour la destination et les établissements touristiques.

L’authenticité et la préservation des sites naturels sont aujourd’hui des éléments non négligeables pour attirer les touristes en quête de nature.

Il est par exemple difficile de séduire des touristes amateurs de plongée sous-marine dans un lieu où les coraux ont été décimés par des bateaux à moteur et la pêche aux explosifs. Le tourisme responsable permet de préserver les ressources afin d’inscrire dans le temps l’intérêt des visiteurs et ne pas compromettre le développement de la destination touristique dans les prochaines décennies.

Conclusion

Mettre le développement durable au cœur de son activité hôtelière ou touristique permet de satisfaire les attentes de la clientèle internationale (le tourisme responsable est plébiscité par 40% des français), de valoriser les populations locales, de préserver son environnement  et donc l’attractivité de sa destination, et enfin de répondre aux exigences économiques de l’entreprise.

Dès à présent, découvrez avec M H Consultant comment inscrire votre établissement dans une démarche de développement durable.

[1] Géopolitique du tourisme à Madagascar : de la protection de l’environnement au développement de l’économie, Bruno Sarrasin

[2] Madagascar : Place du tourisme dans l’économie nationale,  ANDRIAMAROZAKA Tolotra Fampanantenana Tafitasoa