Réserve communautaire d’Anja : Un modèle d’écotourisme réussi

Réserve communautaire d’Anja : Un modèle d’écotourisme réussi
  • Reading time:2 mins read

La réserve communautaire d’Anja regorge d’une population très dense de Lemur Catta, reconnaissable à sa queue annelée. Elle se situe notamment entre le parc national de Ranomafana et celui d’Isalo, sur la route nationale 7 (RN7). C’est une forêt sèche située au pied d’un massif rocheux verdoyant, qui abrite une flore variée. Cette réserve est gérée par une communauté villageoise dénommée « Anja Miray ». Ce qui constitue d’ailleurs sa particularité. En outre, le modèle d’écotourisme appliqué par cette communauté est une réussite. En effet, celle-ci bénéficie directement des recettes générées par la valorisation de cette réserve. Ces villageois eux-mêmes sont également impliqués dans la conservation de la forêt et dans le fonctionnement de la réserve.

Facilement accessible. Il est à noter que plusieurs projets sociaux ont déjà été mis en œuvre par l’association « Anja Miray » dans le but d’améliorer les conditions de vie des habitants résidant autour de la réserve. Ce qui leur a en même temps permis d’assurer des moyens de subsistance respectueux de l’environnement. À titre d’illustration, des écoles y ont été construites et des intrants agricoles ont été distribués aux paysans locaux, sans oublier les donations pour les personnes vulnérables. Rappelons que plus de 12 000 touristes ont visité la réserve en 2018. La réserve communautaire d’Anja est souvent recommandée par les bloggeurs et les tours opérateurs dans les circuits pour découvrir l’axe sud de Madagascar. En effet, après un long trajet en voiture sur la RN7, elle est l’arrêt idéal pour observer des lémuriens. Par ailleurs, elle est facilement accessible. Ce site est ainsi recommandé aux touristes nationaux.

Source : Réserve communautaire d’Anja : Un modèle d’écotourisme réussi