Tourisme à Madagascar : 6 sur 100 structures d’hébergements ont été certifiées

  • Reading time:2 mins read

tourisme-madagascar

6 opérateurs touristiques ont obtenus une certification basée sur 200 critères concernant le tourisme durable.

En vue de promouvoir un tourisme durable et équitable, des hôteliers ont effectué une démarche de certification. Ils ont été évalués sur près de 200 critères. Pour favoriser la destination touristique de la Grande Ïle, des opérateurs hôteliers ont adhéré au processus de certification en matière de tourisme durable. Ils font partie du groupement Go to Madagascar.

200 critères pour un tourisme durable

Ils étaient au nombre de 6 opérateurs à être évalués sur 200 critères avant d’être certifiés. Cette évaluation concerne le respect de l’environnement, les droits des travailleurs et l’administration. La notion de la transparence est l’un des critères les plus importants (accessibilité des règlements intérieurs par le staff). La certification est une étape transparente et crédible et des normes précises sont à respecter.

Ulrich Andriatina, ministre du Tourisme, des transports et de la météorologie était présente lors de la remise de la certification à ces complexes hôteliers. Sur le tourisme équitable, elle a expliqué qu’il s’agit avant tout du respect du code de travail et non d’un paiement excessif des employés.

Des formations pour sensibiliser les employés

L’environnement est crucial pour un tourisme durable. La réduction de la consommation en eau et en électricité sera l’une des priorités des hôteliers. Pendant la saison touristique, certaines formations ont été dispensées pour mesurer et optimiser la consommation. Par exemple dans le cas de Mantasoa Lodge : le lavage des draps et des serviettes se fait uniquement à la demande des clients. Le personnel a aussi réduit l’utilisation des groupes électrogènes pour réduire la consommation énergétique, mais également pour des raisons écologiques.

Ce respect des critères pour un tourisme durable concerne surtout une clientèle venant des pays anglo-saxons tels que l’Allemagne ou la Suisse en raison de leur pouvoir d’achat élevé et de leur intérêt pour le tourisme malgache. La certification est pratique, mais elle sert également dans le marketing pour promouvoir le tourisme à Madagascar aux Anglo-saxons.

Source : Tourisme à Madagascar : 6 sur 100 structures d’hébergements ont été certifiées