L’accord signé vendredi dernier prévoit la cession de 123 866 266 actions représentant 43,78% du capital social d’Air Madagascar détenues par Air Austral Invest au profit de la CNAPS.

C’est désormais officiel. Le divorce est consommé entre Air Madagascar et Air Austral. La signature de la résiliation du Pacte d’associés et de l’Accord de partenariat entre l’Etat Malagasy représenté par le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato et le ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, Joël Randriamandranto, Air Austral, Air Austral Invest, Air Madagascar et la Société CNAPS a été effectuée le 17 juillet dernier. Un document résiliant, avec effet immédiat, le Pacte d’associés signé le 17 novembre 2017, sous l’ère Rajaonarimampianina. Cet accord prévoit aussi la cession de 123 866 266 actions représentant 43,78% du capital social d’Air Madagascar détenues par Air Austral Invest au profit de la CNAPS et de 420 981 actions représentant 6,79% d’Air Austral, détenues par la CNAPS, au profit d’Air Austral dans le cadre d’une réduction de capital. Désormais donc, la CNAPS devient actionnaire dans  la Société de transport aérien de Madagascar. Air Austral a rétrocédé les 12 millions de dollars de la CNAPS en guise de transfert d’actions. L’article 2 de ce protocole prévoit quant à lui la résiliation de l’accord de partenariat conclu le 9 octobre 2017 entre l’Etat Malagasy et Air Austral, concernant la Strategic Partnership entre Air Austral et Air Madagascar qui était un partenariat d’égal à égal. Ceci entraîne automatiquement aussi la démission des administrateurs au Conseil d’Administration d’Air Madagascar désignés par Air Austral Invest.

Intenses négociations. Cet accord a été trouvé après d’intenses négociations qui ont duré 8 mois, ou enfin presque. Rinah Rakotomanga, la Directrice de la Communication et des Relations Publiques auprès de la Présidence de la République était parmi les acteurs majeurs de la réussite de cette résiliation de partenariat avec Air Austral qui quitte définitivement la Compagnie de transport aérien Malgache. Aux yeux de bon nombre d’observateurs, ce partenariat dit  » Stratégique  » a tout simplement été un échec monumentale dans la mesure où durant 3 ans, Air Mad n’a cessé de régresser. D’après les informations, la prochaine étape consistera à la restructuration. Le Conseil d’Administration se réunira dans les jours qui viennent pour tracer la feuille de route de la relance d’Air Madagascar qui doit désormais prendre en main son envol. La résiliation de tous les contrats et la reprise des négociations avec les avionneurs tels qu’Airbus et Boeing figureraient parmi les priorités. Il serait aussi question de changement de statut et de renégociation de tous les contrats conclus auparavant, y compris ceux du personnel. La réouverture du capital de la Compagnie nationale est fortement envisagée. D’après les informations, les négociations avec Ethiopian Airlines qui souhaiterait contribuer à la relance d’Air Madagascar seraient en bonne voie. Les membres du Conseil d’Administration désignés par Air Austral vont déposer leur démission d’ici peu. Air Austral accepte finalement de quitter Air Madagascar en cette période où le transport aérien tourne au ralenti avec la suspension des liaisons aériennes dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Source : Air Madagascar – Air Austral : Divorce officialisé, la CNAPS devient actionnaire

Laisser un commentaire