© GettyImages Maintenez l'activité, même réduite, et profitez-en pour initier vos clients – en livraison ou à emporter – à la cuisine vitalité, importante pour renforcer les défenses immunitaires.unitaires.

Responsabilisez vos salariés pour éviter des remontés de problèmes superficiels et pour enchaîner les décisions. Informez-les et cherchez des solutions ensemble. Maintenez une quelconque activité pour générer une dynamique positive et préparer l’après-crise.

Vos salariés perçoivent votre état d’esprit, votre optimisme et votre combativité. C’est communicatif. Ensuite, ils perçoivent que vous les prenez au sérieux, que vous comptez sur eux et que vous leur faites confiance pour s’en sortir ensemble. Donc informez-les des nouvelles commerciales et financières : les bonnes comme les mauvaises, voire les affreuses. Réunissez-les virtuellement pour chercher des solutions. Plus votre organisation est fondée sur la confiance et la responsabilité, plus vos équipes vont être capables de faire preuve de créativité, de réactivité et donc de vous dégager du temps pour penser le futur. Éliminez toute remontée de problèmes qui peuvent être résolus sur le terrain par vos salariés eux-mêmes. C’est le principe de la subsidiarité : vos équipes n’attendent pas après vous et les décisions et les actions s’enchaînent.

Ensuite, essayez par tous les moyens de maintenir une activité, aussi réduite soit-elle. Le repos forcé pour vos équipes est mauvais car la paralysie et l’anxiété s’installent. Par ailleurs, comme les sportifs, vos équipes ont besoin d’exercice pour rester en forme. Alors, trouvez avec eux des activités. Cela génère de l’optimisme et leur permet de continuer à faire leur métier, à agir dans leur lieu d’activité et de les préparer à la sortie de crise. Une fois la crise passée, les équipes seront mobilisées et fières de ce qu’elles auront accompli. Voici quelques idées qui n’ont pas forcément valeur de bonnes pratiques mais qui illustrent l’état d’esprit recherché pour insuffler une dynamique.

Dans un restaurant, vos serveurs, qui sont vos commerciaux peuvent appeler tous vos clients dont vous avez le numéro de téléphone (utilisés pour les réservations). Ils peuvent communiquer sur vos réseaux. Ils peuvent appeler les structures qui n’ont pas fermé et qui seront contentes que vous les dépanniez (hôpitaux, entrepôts, agences bancaires… dont les salariés avaient peut-être l’habitude de déjeuner chez vous). Ils peuvent mettre en place la vente sur une plate-forme de livraison. Vos cuisiniers peuvent proposer des plats adaptés à la crise sanitaire (qui respectent les règles de la cuisine vitalité dont la finalité est de renforcer la vitalité et les défenses immunitaires). Vos plateaux-repas peuvent contenir un petit cadeau comme un yaourt nature riche en vitamine D ou un fruit, les deux renforçant notre système immunitaire. Des petites attentions auxquelles vos clients seront sensibles. Vos serveurs peuvent préparer une note sur la cuisine vitalité, bio et sur l’importance de bien se nourrir (en temps normal et particulièrement en ce moment) que vous joindrez à votre livraison. Bref, profitez-en pour communiquer sur votre expertise : qualité gustative mais aussi nutritive des produits, sur votre démarche durable (bio, locavore…) et bien sûr l’hygiène.

N’oubliez pas qu’un serveur peut être le ‘gardien’ qui veille au respect de l’hygiène de toute l’équipe. Le restaurant est acteur du mouvement pour bien manger et bien cuisiner dont l’importance devient flagrante en pleine crise sanitaire. D’une part, vos clients vont remarquer l’importance que vous leur accordez. D’autre part, ces actions permettent de garder le lien avec une activité commerciale et de production et génèrent une dynamique salutaire, même si elle est très réduite, avec quelques services dans la semaine et un petit nombre de clients. Dire ‘On reste ouvert’ leur fait du bien ainsi qu’à vos équipes.

Source : #Coronavirus : management de crise : faites corps avec vos salariés et faites tout pour maintenir une quelconque activité

Laisser un commentaire