“Le tourisme durable n’est pas seulement une tendance croissante aux voyages. Cela devient également une priorité sinon un impératif moral pour les entreprises touristiques du monde entier”: c’est ce qu’a affirmé ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, Soomilduth Bholah lors du lancement du programme de certification du tourisme durable, organisé par la Tourism Authority en collaboration avec SME Mauritius et le Mauritius Standards Bureau, dimanche 5 octobre.

“De plus en plus, les voyageurs et les fournisseurs de voyages cherchent à obtenir la confirmation que des pratiques de durabilité sont en place”, a-t-il ajouté. Cela en présence de l’Ambassadeur l’Union européenne à Maurice, Vincent Degert, du Secrétaire permanente du ministère, Mme Ahmed, du directeur de la Tourism Authority, Lindsay Morvan, de La directrice générale du Mauritius Standards Bureau, Sandhya Boygah.

“Conformément au «Sustainable Island – Mauritius Project», la certification à la norme MS 165: 2019 a un rôle de plus en plus important à jouer, consolidant notre positionnement de destination touristique de haut niveau tout en garantissant la pérennité de l’industrie”, a déclaré le ministre Bholah.

Pour ce projet, a-t-il indiqué, la Tourism Authority, SME Mauritius et le Mauritius Standards Bureau travaillent ensemble pour aider les PME du secteur du tourisme à s’engager sur la voie de la durabilité. Il a souligné que le programme fait partie du projet Sustainable Island Mauritius financé par l’UE, qui vise à l’écologisation de la chaîne de valeur du tourisme.

L’objectif est d’augmenter le nombre de touristes des marchés internationaux en renforçant les compétences et les performances en matière de durabilité des opérateurs mauriciens sélectionnés.

“À la suite des récents défis et compte tenu des nouveaux modes de déplacement, il est fermement convaincu qu’une croissance soutenue de l’industrie doit profiter d’un stand solide de l’industrie pour se positionner en tant que destination verte grâce au renforcement des capacités des opérateurs conduisant à un Certification internationale reconnue”, a affirmé Soomilduth Bholah. Il a souligné que le programme couvrira le coût de la certification du Bureau des normes de Maurice dans le cadre de la certification approuvée par le Conseil mondial du tourisme durable (GSTC) MS 165: 2019.

En vertu de cet accord, a-t-il indiqué, une subvention de 20 000 roupies sera allouée aux organisations éligibles pour un maximum de 60 participants, toutes les PME, au cours de ce premier lot d’admission, réparties comme suit:

  •  40 opérateurs dans le secteur de l’hébergement
  • 20 opérateurs dans le secteur des tournées

“Être durable implique l’adoption des bonnes pratiques pour améliorer ses processus de gestion. Cela impliquera une transition vers l’utilisation de technologies permettant de réduire les coûts, un avantage concurrentiel grâce à une meilleure efficacité et une réduction des coûts d’exploitation”, a affirmé le ministre Bholah. Cela avant d’ajouter: “En même temps, il démontre le respect des exigences légales et réglementaires et augmente les ventes en attirant des clients soucieux de l’environnement.”

Le tourisme durable ne se traduit pas par une entreprise qui essaie de faire de son mieux sur un marché donné, a-t-il déclaré. “Mais c’est plutôt l’ensemble de l’industrie du tourisme qui résiste aux défis environnementaux et sociétaux en explorant des idées, des solutions et des stratégies sur la manière de développer les entreprises touristiques et de gérer les opérations de manière durable”, a affirmé le ministre Bholah.

Source : Bholah: “Le tourisme durable devient également une priorité”

Laisser un commentaire