Les vins ‘bio’ ont la cote, malgré un manque de lisibilité des labels

Les consommateurs réguliers de vin tendent à trouver les bio meilleurs que les autres. Mais ils ont du mal à s’y retrouver dans les labels.

Le saviez-vous ? 55% des consommateurs réguliers de vins trouvent les cuvées ‘bio’ meilleures que l’offre basique. C’est en tout cas ce que révèle la note Les Tendances de consommation de boissons publiée par C10. Si le bio séduit, attention au prix. « L’écart entre un vin bio et une référence similaire non bio, ne peut pas être trop important, au risque de perdre des consommateurs » prévient toutefois Camille Delettrez, responsable marketing. Aujourd’hui, la majorité des cartes de restaurant proposent une ou plusieurs références. Une problématique apparaît cependant : la lecture de la labellisation qui accompagne l’offre, encore « difficile pour le consommateur ». L’occasion de faire le point sur les différentes estampilles.

Le vin bio : il est élaboré à partir de raisins issus de l’agriculture biologique, sans produits de synthèse ni OGM

Le vin en biodynamie : le développement du vin s’appuie sur le rythme de la nature, l’enrichissement des sols par l’apport de matières organiques, de compost ou de fumure

Vin issu de l’agriculture raisonnée : il est produit par l’agriculture raisonnée, qui limite l’impact de l’activité agricole sur l’environnement avec une utilisation minimum de produits chimiques

Le Vin durable : les producteurs s’engagent en faveur d’une viticulture économiquement viable, responsable et socialement acceptable

On trouve également du…

Vin sans souffre : pas d’ajout de souffre, ni sulfite pendant la fabrication

Vin naturel : raisin bio, sans pesticide, engrais et autre pour garder le caractère vivant du vin

Vin végan : aucun produit d’origine animale dans sa fabrication, comme la gélatine, la colle de poissons,  l’albumine d’oeuf, etc.

Source : Les vins ‘bio’ ont la cote, malgré un manque de lisibilité des labels