À quelle fréquence faut-il publier sur les réseaux sociaux?

La plupart des hôtels et restaurants ont ouvert des comptes sur les principaux réseaux sociaux, Facebook et Instagram en tête. À quelle fréquence faut-il y ajouter du contenu pour être plus performant ? Être présent sur ces réseaux nécessite une stratégie éditoriale. Si la régularité est indispensable, la pertinence du contenu est également un élément essentiel.

 

La première règle est de pratiquer le test & learn : vous devrez tester plusieurs fréquences avant de savoir quelle règle adopter. En revanche, vous aurez beau poster quatre fois par jour, si les posts ne sont pas pertinents ou si vous n’êtes pas régulier, vous perdrez toute crédibilité vis à vis de la communauté et des algorithmes.

 

En moyenne, quelle est la fréquence à adopter sur les réseaux ?

  • Sur Instagram, l’idéal est de poster une fois par jour. Si vous manquez de temps, vous pouvez réduire à deux à trois fois par semaine. Pensez à ajouter entre temps des stories, formats plus attractifs et plus spontanés.

 

  • Sur Facebook, les marques ayant plus de 10 000 followers et qui publient entre un et deux posts par jours obtiennent un meilleur taux de clics selon une étude Hubspot. Une moyenne de un post par jour est honorable.

  • Sur Twitter, selon Socialbakers, au-delà de trois tweets par jour, le taux d’engagement diminuerait. Attention à avoir un contenu suffisamment varié et régulier ou à pratiquer la curation (c’est-à-dire sélectionner du contenu pertinent avant de le partager) pour suivre la cadence.

  • Sur Youtube, la fréquence la plus performante serait une vidéo par semaine, mais c’est un format très intense. Dans le cas d’un hôtel, ne vous lancez que si vous pouvez financer une production vidéo régulièrement. Si vous pensez pouvoir produire une ou deux vidéos par an, faites-le, mais ne laissez pas passer une année sans publier. Les vidéos sur Youtube sont plus professionnelles que celles que l’on peut diffuser sur Instagram ou sur les autres réseaux. Une telle création est chronophage et très coûteuse.

 

  • Enfin, Linkedin conseille aux entreprises de ne pas poster plus de 20 fois par mois.

 

Source : À quelle fréquence faut-il publier sur les réseaux sociaux?

Retour d’expérience : Hôtel-Ecole La Rizière

Bonjour à tous,

Je viens de passer plusieurs jours à l’Hôtel-Ecole La Rizière à Fianarantsoa pour faire du renforcement des compétences auprès des formateurs. Ce fut pour moi l’occasion de mieux comprendre ce projet qui mériterait de se développer dans Madagascar. J’aime l’esprit de ce projet : donner aux jeunes de la région la possibilité d’apprendre un métier dans ce secteur très demandeur qu’est  l’hôtellerie et  la restauration. J’ai été très frappé de voir combien certains de ces jeunes sont pleinement épanouis dans ce qu’ils font, et sont toujours à l’affut de l’occasion qui leur permettra de faire plaisir à leurs clients ! De vrais professionnels en herbe ! Et d’autres, beaucoup  plus craintifs et mal à l’aise face aux clients, craignant de commettre une erreur, j’espère qu’ils sauront s’épanouir dans ce métier si exigeant où la clientèle en demande toujours plus.

Ceci m’a fait replonger à mes débuts dans ce métier. Lors de mes premiers stages en entreprise, moi qui à l’époque était un garçon timide et mal habile, je réalise le chemin parcouru depuis mes 16 ans, pour être qui je suis aussi aujourd’hui.  Je réalise alors combien ce besoin d’aller vers l’autre depuis toujours devait être puissant en moi, tout comme ce plaisir de donner du bonheur aux gens en les servant fut tout au long de ma carrière un booster et ce jusqu’à aujourd’hui dans les formations ou coaching que j’anime.

Pour conclure ce petit partage d’expérience, je souhaiterais souligner l’importance de l’orientation des jeunes dans le choix de leur carrière professionnelle, les métiers de service dans leurs généralités sont très passionnants car selon la façon dont ils sont abordés, ils peuvent être un partage humain merveilleux. Mais ces métiers doivent être faits avec passion et  conviction pour donner le meilleur de nous-même à nos clients. Il est donc fondamental que les jeunes ou moins jeunes qui s’engagent dans un secteur tel que l’hôtellerie ou la restauration soit bien conseillé et orienté, car la clé de la réussite dans ce métier tient au fait que nos clients doivent pouvoir ressentir cette passion du service et le bonheur que nous éprouvons à bien les servir pour les rendre heureux.

Philippe-Jean