Palmes du Tourisme Durable : l’Ile Maurice, destination invitée de la 3e édition !

L’Ile Maurice sera la destination étrangère à l’honneur de la 3e édition des Palmes du Tourisme Durable dont la cérémonie se tiendra le 26 février 2020 à Paris, dans un lieu tenu secret pour l’instant.

Date limite de clôture des dossiers : 15 décembre 2019

La 3e édition des Palmes du Tourisme durable a ouvert la porte aux candidatures depuis maintenant près d’un mois.

Pour ceux qui n’ont pas déposé leur candidature il est trop tard. La date limite de clôture des dossiers était fixée au 15 décembre 2019 dernier !

La prochaine étape aura lieu le 21 janvier 2020 prochain, date de réunion du Jury pour sélectionner les projets nominés.

Le 22 janvier 2020 aura lieu l’Annonce des finalistes et démarrera l’ouverture des votes “Coup de cœur du public”.

Le 6 février 2020, les Jury souverain rendra son verdict final et le 19 février s’achevera la clôture des votes pour le vote du public.

Enfin, le 26 février 2020, aura lieu la Soirée de remise des Palmes.

Nous reviendrons plus en détail sur la participation de l’Ile Maurice à cette 3e édition des Palmes du Tourisme Durable.

Source : Palmes du Tourisme Durable : l’Ile Maurice, destination invitée de la 3e édition !

Destination Madagascar : Les pays de l’Europe de l’Est intéressés

Après l’Inde et l’Afrique, les pays de l’Europe de l’Est commencent également à s’intéresser à la destination Madagascar.  Ceux-ci font d’ailleurs partie des marchés prioritaires fixés par le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie afin d’atteindre l’objectif du gouvernement qui est d’augmenter le nombre d’arrivées des touristes internationaux jusqu’à 500.000 personnes d’ici à 2023. Ainsi, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) a organisé dernièrement une tournée promotionnelle dans cinq villes des cinq pays de l’Europe de l’Est, et ce, à l’initiative de ce département ministériel. Il s’agit notamment des villes de Sofia, de Prague, de Varsovie, de Budapest et de Bucarest.

Accroître les opportunités d’affaires. En tout, 208 agents de voyage et Tours Opérateurs représentant ces grandes villes ont participé activement à cette tournée promotionnelle. L’objectif de cette rencontre consiste à accroître les opportunités d’affaires des opérateurs touristiques malgaches. Pour leur part, les professionnels du tourisme provenant de ces pays de l’Europe de l’Est, ont eu l’occasion de se familiariser avec les nouveautés de la destination Madagascar, en termes de produits touristiques et d’offres hôtelières et aériennes, d’après les explications des promoteurs. Rappelons que Madagascar se démarque des autres destinations dans le monde par sa richesse en biodiversité, avec un taux d’endémicité très élevé. A part l’écotourisme, la pêche sportive, la croisière à voile, le kitesurf et la plongée sous-marine ainsi que le « birdwatching », le raid motorisé et l’observation des baleines constituent les principaux produits phares qui attirent les touristes à choisir la destination Madagascar.

Avantages comparatifs. Et parlant des infrastructures d’accueil, de nombreuses entreprises hôtelières de luxe se sont implantées dans la Grande île. Ce qui permet d’accueillir des touristes exigeant des standards élevés. Il faut savoir que le nombre de maisons d’hôtes a également monté en flèche dans la mesure où ce type de structure d’accueil est actuellement très prisé par les touristes internationaux. L’objectif vise à développer le tourisme solidaire. L’accueil chaleureux de la population malgache constitue entre-temps un des avantages comparatifs de Madagascar.

Source : Destination Madagascar : Les pays de l’Europe de l’Est intéressés

Iles Vanille : Promotion du tourisme à travers le golf

Après Madagascar, qui a organisé la compétition internationale de golf MCB Tour Championship, deux autres pays membres des Îles Vanille, à savoir, La Réunion et Maurice, ont également tenu un événement golfique en décembre dernier. Il s’agit notamment de Vanilla Islands Pro Am Tours, qui en était à sa 3e édition.

En fait, les Îles Vanille se lancent actuellement dans la promotion du tourisme sportif et particulièrement à travers le golf qui représente à peu près 20 milliards de dollars par an au niveau mondial. « Notre objectif consiste à combiner la compétition de golf avec la découverte des îles. L’opération est réussie. En effet, elle permet de communiquer à l’extérieur sur la qualité des parcours et des prestations pour pouvoir attirer de nouveaux touristes. Le combiné inter-îles est un must. Et nous avons progressé à tous les niveaux de l’organisation. La preuve, l’organisation de la 4e édition de cet événement golfique est à l’étude étant donné que l’ensemble des participants se sont dits satisfaits des services et des prestations offertes durant leur séjour dans les îles. Leur fidélité a été également observée », a expliqué Pascal Viroleau, le directeur des Îles Vanille. Il faut savoir que les retombées économiques induites de ce tourisme lié au golf sont également importantes pour chaque pays hôte.

Source : Iles Vanille : Promotion du tourisme à travers le golf

La Gastronomie Pizza : Appel à la concurrence loyale et à la protection des entreprises locales

Le Groupe IGP (International Gastronomy Pizza) fait partie des rares entreprises malgaches à avoir enregistré une croissance exponentielle de ses activités. Cependant, son fondateur a évoqué un environnement des affaires très difficile.

Cela fait des années que les industriels malgaches martèlent que le système fiscal et douanier à Madagascar favorise mieux les importations et les investisseurs étrangers. Le fondateur du Groupe IGP, Chef Mbinina Arson Randrianaivo, parle très rarement de ce sujet. La semaine dernière, lors de l’inauguration du 30e point de vente de la Gastronomie Pizza à Antanimora, celui-ci a soutenu l’importance de la facilitation des affaires et de la protection des industries naissantes, pour un développement économique soutenable du pays. « Lorsque nous discutons avec des entrepreneurs à l’étranger, ils s’étonnent toujours lorsqu’on leur parle d’autofinancement des entreprises à Madagascar. En effet, nous n’obtenons aucune subvention. Mais ce n’est pas grave. Beaucoup de jeunes se lancent dans l’entreprenariat, malgré cela. Par contre, il arrive qu’on ait l’impression que les opérateurs étrangers sont mieux favorisés que les opérateurs locaux. Cela devrait changer. Pour développer rapidement l’économie malgache, il faut promouvoir les activités entrepreneuriales qui contribuent à la création d’emplois et à la création de valeurs. Les entrepreneurs locaux demandent juste que l’Etat fasse un petit geste pour les soutenir et les encourager », a déclaré Chef Mbinina, en marge de la cérémonie d’inauguration

Concurrence. Certes, le Groupe IGP a cumulé au fil des années, malgré l’environnement difficile. Ce Groupe opère aujourd’hui dans l’agroalimentaire, l’hôtellerie, la restauration, l’agriculture, l’import-export, etc. Selon Chef Mbinina, le Groupe IGP est prêt à faire face à la concurrence et reste présente pour sa clientèle, nuits et jours. « C’est la raison pour laquelle nous investissons actuellement dans les infrastructures. Auparavant, ce point de vente faisait uniquement la vente de produits à emporter. Aujourd’hui, nous avons mis en place un espace pour que les clients puissent prendre du bon temps. Nous proposons ici des plats diversifiés, du vary sy laoka malagasy, des boissons, des glaces améliorées au niveau de la qualité, et bien évidement des pizzas qui ont fait la renommée du Groupe IGP », a-t-il indiqué. Par ailleurs, cet entrepreneur a affirmé que 60% des matières premières de la Gastronomie Pizza sont encore importées, à l’exemple de l’huile, de la farine, du sucre, des matériels de production de jus et de glace, etc. Pour lui, les entreprises locales optimisent les matières premières locales, qui restent insuffisantes et qui méritent également une attention particulière de l’Etat.

Source : La Gastronomie Pizza : Appel à la concurrence loyale et à la protection des entreprises locales

FORMATION 2020 – DIRECTEUR D’HÔTEL

FORMATION 2020 – DIRECTEUR D’HÔTEL

DEVENEZ UN DIRECTEUR D’HÔTEL PROFESSIONNEL & PERFORMANT

Vous souhaitez acquérir ou développer les compétences clés du poste de directeur d’hôtel ?

Durant cette formation nous vous transmettrons des techniques et stratégies concrètes, applicables sur terrain rapidement. Que vous soyez déjà en poste ou que vous souhaitiez mieux connaître le cadre de travail et les compétences liés à cette fonction, cette formation est faite pour vous.

Son format de 14 sessions de 4h, vous permettra d’appréhender chaque thème avec recul et concentration. Son nombre de place limité créera un contexte propice aux échanges et partages d’expériences, bénéfiques à tous. Enfin cette formation unique vous sera délivrée par Philippe-Jean Arnou, coach et formateur, ancien directeur d’hôtel lui-même, avec plus de 38 ans d’expertise dans l’hôtellerie, qui vous transmettra son savoir-faire et son expérience dans une ambiance chaleureuse et professionnelle.

PROGRAMME DE LA FORMATION

Le premier module sera composé de 2 sessions, au cours desquelles nous aborderons les connaissances générales du secteur hôtelier, son environnement et les tendances actuelles afin de mieux appréhender la place de l’hôtellerie dans le tourisme.

Dans le second module, nous rentrerons dans le vif du sujet avec le thème de la gestion et des outils de contrôle, des éléments primordiaux pour assurer la meilleure rentabilité possible à une entreprise. Budget prévisionnel, compte d’exploitation et indicateurs par département seront au programme.

La troisième partie de la formation sera dédiée à l’aspect commercial et marketing nécessaire au développement de l’activité. Nous vous expliquerons ce qu’est l’expérience client, le yield management et partagerons avec vous toutes les clés d’une stratégie marketing et commerciale efficace.

Enfin le dernier module sera consacré aux ressources humaines, nous traiterons du management, de ses différentes caractéristiques et aspects, tels que la confiance en soi, la communication, la culture d’entreprise ou encore les obligations légales liées au personnel.

PLANNING DE LA FORMATION

MODULE A : CONNAISSANCES GÉNÉRALES DU SECTEUR

08/02/2020 | Session 1 : Environnement Hôtelier

15/02/2020 | Session 2 :  Tendances du secteur 

MODULE B : GESTION & OUTILS DE CONTRÔLE

22/02/2020 | Session 3 : Budget prévisionnel 

29/02/2020 | Session 4 :  Compte d’exploitation

07/03/2020 | Session 5 : Outils de contrôle

14/03/2020 | Session 6 : Indicateurs par département

MODULE C : COMMERCIALISATION & MARKETING

21/03/2020 | Session 7 : Segmentation & Expérience client

28/03/2020 | Session 8 :  Yield Management

04/04/2020 | Session 9 : Stratégie commerciale et marketing

18/04/2020 | Session 10 : Développement des partenariats commerciaux

MODULE D : MANAGEMENT & RESSOURCES HUMAINES

25/04/2020 | Session 11 : Confiance en soi & Communication

02/05/2020 | Session 12 :  Recrutement & Culture d’entreprise

09/05/2020 | Session 13 : Autorité & Leadership

16/05/2020 | Session 14 : Obligations légales

MODALITÉS

TARIF : 1.200.000 AR, payable en 4 fois, à chaque début de module.

Inclus : Le séminaire de formation, les supports de la formation en version électronique, les pauses café, et l’attestation de participation.

HORAIRES : 8h-12h

LIEU : Madagascar Hôtel Consultant – 12 rue Rainitovo Antsahavola, Antananarivo 101 – Madagascar

PUBLIC CONCERNE : Directeur d’hôtel, Gérant, Propriétaire, Assistant de direction, Etudiant

NOMBRE DE PLACE : 10

RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTION

+ 261 34 19 050 46

[email protected]

ONTM : 76 contacts établis lors d’un busmeeting en France

L’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) ne ménage pas ses efforts pour promouvoir la destination Madagascar.

A preuve, il a participé à un busmeeting dans le sud-est de la France en étroite collaboration avec la compagnie aérienne nationale Air Madagascar et les autres institutions en charge du tourisme. A bord d’un autocar aménagé en neuf espaces de travail, la délégation malgache a eu l’occasion de rencontrer un maximum d’agences de voyages en région Sud-est de la France. En fait, elle a pu organiser huit rencontres avec des professionnels du tourisme français dans huit villes différentes, à savoir, Lyon, Grenoble, Avignon, Toulon, Ajaccio, Bastia, Nîmes, Marseille. « Nous leur avons présenté les riches nouveautés en matière d’offres et produits touristiques de la destination Madagascar. Et le bilan de ce roadshow organisé dernièrement dans l’Hexagone était positif. En effet, 76 contacts ont pu être établis lors de ce busmeeting », selon les explications des responsables de l’Office National du Tourisme de Madagascar.

Accroître les opportunités d’affaires. Dans la même foulée, les promoteurs de la destination Madagascar ont organisé un jeu lors de la clôture de la tournée du BusMeeting à Marseille. Divers lots ont été ainsi offerts. On peut citer, entre autres, un billet d’avion aller-retour France-Madagascar et un séjour au Talinjoo Hôtel localisé dans la ville de Fort-Dauphin. Et après ce busmeeting, un autre roadshow a été ensuite organisé dans quatre autres villes de France, à savoir Nice, Toulouse, Bordeaux et Mulhouse, et ce, en partenariat avec Air Madagascar. « L’objectif consiste à accroître les opportunités d’affaires des opérateurs touristiques malgaches. La délégation malgache a pu organiser dix rencontres en porte-à-porte à Nice et à Mulhouse tandis que des échanges avec 58 agents de voyages et Tours Opérateurs français ont eu lieu dans les deux autres villes, dans le cadre de ce roadshow. A cette occasion, nous avons présenté la destination Madagascar, et ses produits touristiques phares ainsi que ses nouveautés dans l’hôtellerie, les circuits et les autres activités », selon leurs dires.

Découverte du Sud. Par ailleurs, l’ONTM a organisé un voyage de presse à l’intention de quatre journalistes français toujours dans le but d’accroître la visibilité de la Grande île en tant que destination touristique auprès du public français. Durant leur séjour, ils ont découvert le Sud malgache, incluant le Parc National de l’Isalo, la population des Mikea et leur forêt ainsi que le village des pêcheurs d’Andravona. Un spécialiste de la population Mikea et un expert en plongée ont été mobilisés pour leur fournir le maximum d’informations sur cette destination intérieure, a-t-on conclu.

Source : ONTM : 76 contacts établis lors d’un busmeeting en France

MNP : « La culture de la conservation est à instaurer »

“La culture de la conservation est à instaurer” selon le Dr Mamy Rakotoarijaona, le Directeur général.

Le Dr Mamy Rakotoarijaona, est maintenant nommé officiellement Directeur général de Madagascar National Parks (MNP) si auparavant il assurait l’intérimaire. A cette occasion, il a réitéré que la conservation est une nécessité et non plus un choix. « Donnons-nous ainsi la main pour instaurer cette culture de conservation. En fait, les activités de MNP ont été et seront encore plus focalisées sur la conservation de nos 43 Aires Protégées », a-t-il évoqué. Et comme défi, le nouveau Directeur général de MNP a soulevé qu’il fera tout son possible pour réduire les pressions, tels que les feux et les coupes illicites, qui s’abattent sur les joyaux de la biodiversité jusqu’à 75 voire même 80 %. Des consignes ont été données aux premiers responsables des Aires Protégées d’agir dans ce sens pour la nouvelle année 2020», a-t-il enchaîné.

Soutenir les communautés. Par ailleurs, le MNP s’engage à soutenir les communautés riveraines des Aires Protégées afin de contribuer ensemble à leur conservation. En effet, « nous sommes conscients que tant que la population avoisinante des Parcs est vulnérable, elle se tournera naturellement et facilement vers l’Aire Protégée. Nous allons en conséquence renforcer la cogestion ainsi que les différents partenariats avec les professionnels dans le domaine. Raison pour laquelle, MNP est notamment membre du réseau Santé Population et Environnement ou SPE » dixit le nouveau Directeur général de MNP.

Source : MNP : « La culture de la conservation est à instaurer »

Tourisme : Essor attendu dans le processus d’émergence économique

Le tourisme offre d’immenses opportunités qui n’attendent qu’à être exploitées, selon son Ministère de tutelle, qui soutient que les opérateurs de ce secteur d’activité doivent se préparer à une prochaine transformation.

Le secteur du tourisme est source de devises, d’emplois et d’aménagement. C’est ce qu’a soutenu le directeur de la Formation, de la Recherche et de l’Enseignement auprès du Ministère du Tourisme. « Il y a beaucoup de ressources qui n’attendent qu’à être exploitées. Certes, comme dans tout secteur d’activité, il y a des hauts et des bas dans le métier du tourisme. Mais il faut travailler dur pour avoir de bons résultats. Tous s’accordent à dire que le tourisme est l’une des voies les plus rapides pour développer ce pays. De grandes choses seront entreprises dans ce cadre. Les opérateurs doivent s’y préparer, car nous avons beaucoup à faire », a-t-il déclaré, lors de la cérémonie de remise de diplômes de la promotion Ravintsara, regroupant 24 sortants de l’INFOTOUR (Institut de Formation en Tourisme).

Capital humain. Certes, les richesses et le trésor dont Madagascar dispose pour développer le tourisme, ne sont plus à présenter. Pour le secteur privé, il faut améliorer la capacité d’accueil, le capital humain et les infrastructures, pour la promotion du tourisme. Des propos partagés par les nouveaux sortants de l’INFOTOUR, qui sont désormais opérationnels. « Nous avons acquis beaucoup de connaissances durant notre cursus et sommes actuellement prêts à les mettre en pratique. Développer le tourisme représente un grand défi pour ce pays, et nous allons le relever en apportant nos meilleures contributions. Le tourisme est un grand secteur durable, où il y a de la place pour tous les jeunes qui veulent s’y investir » a affirmé Ny Aina Hiarimalala Rakotoarivony, porte -parole de la promotion Ravintsara, et non moins major des majors de l’année universitaire 2018-2019 de l’INFOTOURPour sa part, Alain Richard Rakotondrabe directeur gérant de l’institut a incité les jeunes diplômés à fonder leurs propres entreprises, et ne pas se limiter à espérer décrocher un emploi en tant que salarié. D’après ses dires, c’est pour le développement du tourisme que cet institut a été fondé en 1997.

Source : Tourisme : Essor attendu dans le processus d’émergence économique

Destination Madagascar : Un ouvrage pour la promotion du tourisme local

« Voyages et découvertes à Madagascar ». Tel est l’intitulé d’un ouvrage réalisé par le Professeur Aimé Rasamison, qui plus est un écrivain-bloggeur. « Ce nouveau livre relate tous les périples que j’ai vécus à travers les voyages que j’ai effectués dans toutes les 22 régions de Madagascar. Certes, il y a des destinations très connues par le grand public pour ne citer que Nosy-Be et Sainte-Marie mais il y a aussi d’autres endroits qui en restent encore un peu moins. Raison pour laquelle, j’ai édité cet ouvrage dans le but de promouvoir le tourisme local », a-t-il fait savoir lors de la présentation de son livre à la presse dernièrement.

Explorer de nouvelles destinations. En outre, le Professeur Aimé Rasamison a confié que les beaux paysages et les richesses culturelles de la destination Madagascar l’a inspirés à réaliser cet ouvrage. « J’ai toujours été passionné de voyages depuis mon plus jeune âge. Autant que je peux, je pars en voyage soit avec ma famille ou seul en vue d’explorer de nouvelles destinations touristiques. Récemment, j’ai fait la découverte de l’île Nosy-Ve, un vrai paradis, où j’ai pu observer de plus près des baleines. Ce qui permet ainsi de déduire que Sainte-Marie n’est pas le seul endroit où nous pouvons voir ces mammifères » a-t-il enchaîné.

Insuffisance de budget. Par ailleurs, cet écrivain ne cesse de convaincre ses concitoyens de partir à la découverte de toutes les destinations régionales de la Grande Ile et non pas de se limiter à passer des vacances à Mahajanga ou à Toamasina. « Soyez les premiers à les découvrir. N’attendez pas les touristes étrangers à venir dans notre pays. Et je reste persuadé qu’une meilleure connaissance de notre Grande Ile pourra renforcer notre amour pour la patrie. Cependant, je reconnais que l’insuffisance de budget constitue une contrainte empêchant les touristes nationaux de découvrir les destinations régionales de Madagascar », a conclu le Pr Aimé Rasamison.

Source : Destination Madagascar : Un ouvrage pour la promotion du tourisme local

FORMATION 2020 – DIRECTEUR D’HÔTEL

FORMATION 2020 – DIRECTEUR D’HÔTEL

DEVENEZ UN DIRECTEUR D’HÔTEL PROFESSIONNEL & PERFORMANT

Vous souhaitez acquérir ou développer les compétences clés du poste de directeur d’hôtel ?

Durant cette formation nous vous transmettrons des techniques et stratégies concrètes, applicables sur terrain rapidement. Que vous soyez déjà en poste ou que vous souhaitiez mieux connaître le cadre de travail et les compétences liés à cette fonction, cette formation est faite pour vous.

Son format de 14 sessions de 4h, vous permettra d’appréhender chaque thème avec recul et concentration. Son nombre de place limité créera un contexte propice aux échanges et partages d’expériences, bénéfiques à tous. Enfin cette formation unique vous sera délivrée par Philippe-Jean Arnou, coach et formateur, ancien directeur d’hôtel lui-même, avec plus de 38 ans d’expertise dans l’hôtellerie, qui vous transmettra son savoir-faire et son expérience dans une ambiance chaleureuse et professionnelle.

PROGRAMME DE LA FORMATION

Le premier module sera composé de 2 sessions, au cours desquelles nous aborderons les connaissances générales du secteur hôtelier, son environnement et les tendances actuelles afin de mieux appréhender la place de l’hôtellerie dans le tourisme.

Dans le second module, nous rentrerons dans le vif du sujet avec le thème de la gestion et des outils de contrôle, des éléments primordiaux pour assurer la meilleure rentabilité possible à une entreprise. Budget prévisionnel, compte d’exploitation et indicateurs par département seront au programme.

La troisième partie de la formation sera dédiée à l’aspect commercial et marketing nécessaire au développement de l’activité. Nous vous expliquerons ce qu’est l’expérience client, le yield management et partagerons avec vous toutes les clés d’une stratégie marketing et commerciale efficace.

Enfin le dernier module sera consacré aux ressources humaines, nous traiterons du management, de ses différentes caractéristiques et aspects, tels que la confiance en soi, la communication, la culture d’entreprise ou encore les obligations légales liées au personnel.

PLANNING DE LA FORMATION

MODULE A : CONNAISSANCES GÉNÉRALES DU SECTEUR

08/02/2020 | Session 1 : Environnement Hôtelier

15/02/2020 | Session 2 :  Tendances du secteur 

MODULE B : GESTION & OUTILS DE CONTRÔLE

22/02/2020 | Session 3 : Budget prévisionnel 

29/02/2020 | Session 4 :  Compte d’exploitation

07/03/2020 | Session 5 : Outils de contrôle

14/03/2020 | Session 6 : Indicateurs par département

MODULE C : COMMERCIALISATION & MARKETING

21/03/2020 | Session 7 : Segmentation & Expérience client

28/03/2020 | Session 8 :  Yield Management

04/04/2020 | Session 9 : Stratégie commerciale et marketing

18/04/2020 | Session 10 : Développement des partenariats commerciaux

MODULE D : MANAGEMENT & RESSOURCES HUMAINES

25/04/2020 | Session 11 : Confiance en soi & Communication

02/05/2020 | Session 12 :  Recrutement & Culture d’entreprise

09/05/2020 | Session 13 : Autorité & Leadership

16/05/2020 | Session 14 : Obligations légales

MODALITÉS

TARIF : 1.200.000 AR, payable en 4 fois, à chaque début de module.

Inclus : Le séminaire de formation, les supports de la formation en version électronique, les pauses café, et l’attestation de participation.

HORAIRES : 8h-12h

LIEU : Madagascar Hôtel Consultant – 12 rue Rainitovo Antsahavola, Antananarivo 101 – Madagascar

PUBLIC CONCERNE : Directeur d’hôtel, Gérant, Propriétaire, Assistant de direction, Etudiant

NOMBRE DE PLACE : 10

RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTION

+ 261 34 19 050 46

[email protected]