Tokyo : c’est acté, les JO auront lieu sans touristes étrangers

Tokyo : c’est acté, les JO auront lieu sans touristes étrangers
  • Reading time:3 mins read

Les autorités japonaises ont décidé samedi d’interdire l’accès aux compétitions aux spectateurs venus de l’étranger, en raison de la pandémie de Covid-19.

La grand-messe du sport mondial sera fermée aux spectateurs étrangers. Un scénario impensable auquel les autorités japonaises ont finalement dû se résoudre en raison de la pandémie. Fermer la porte aux spectateurs étrangers, c’est faire une croix sur la vente de quelque 630 000 billets pour les organiseurs des Jeux olympiques et paralympiques.

C’est aussi un coup dur pour le tourisme et particulièrement pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration. Pourtant, la catastrophe économique ne semble pas si importante qu’on aurait pu l’imaginer. D’après l’AFP, l’apport économique de l’événement avait parfois été surestimé avant la pandémie, à une époque où le gouvernement japonais affirmait avoir en ligne de mire pour 2020 un record annuel de 40 millions de touristes internationaux.

Des espoirs qui avaient déjà fondu depuis le report des JO, il y a un an, à cause de la pandémie et de la fermeture quasi-totale du Japon aux étrangers non résidents depuis lors. Même en tablant sur 600000 visiteurs internationaux aux JO, ces derniers n’auraient « probablement dépensé qu’environ 95 milliards de yens dans le pays (730 millions d’euros, NDLR), soit à peine 0,02% du PIB » japonais, avait estimé Capital Economics en fin d’année dernière. Au total, organiser les Jeux sans public de l’étranger et avec une jauge limitée pour les spectateurs locaux pourrait entraîner un manque à gagner d’environ 200 milliards de yens (1,5 milliard d’euros), a estimé dans une note Takahide Kiuchi, économiste de l’Institut de recherche du groupe financier Nomura. « Ce n’est pas assez important pour faire tanguer l’économie japonaise, mais c’est certainement un sévère manque à gagner », selon M. Kiuchi.

Etat d’urgence levé à Tokyo

Et particulièrement pour les professionnels du tourisme japonais, qui pour certains avaient investi massivement en prévision de l’événement. Pour eux, c’est la douche froide. Certains ne survivent actuellement que grâce aux aides de l’Etat. Et l’embellie risque bien se se faire attendre pour le tourisme, après une éclaircie au second semestre 2020 grâce à une campagne du gouvernement subventionnant les voyages intérieurs. Accusé par certains d’avoir aggravé la crise sanitaire locale, ce dispositif est toutefois suspendu depuis fin décembre.

La détérioration de la situation sanitaire avait conduit le gouvernement à réinstaurer l’état d’urgence début janvier dans une grande partie du Japon. Cette mesure a désormais été levée, y compris pour le Grand Tokyo à partir de cette semaine, mais la prudence reste de mise. Bien plus qu’un hypothétique « effet dopant » que les JO auraient pu avoir sur le moral et les dépenses des Japonais, c’est surtout la perspective de la fin de la pandémie, avec la montée en puissance attendue de la vaccination dans le pays au second semestre 2021, qui devrait relancer la consommation des ménages nippons, selon Capital Economics.

Source : Tokyo : c’est acté, les JO auront lieu sans touristes étrangers