Vietnam : La crise du coronavirus, une opportunité pour le tourisme durable

You are currently viewing Vietnam : La crise du coronavirus, une opportunité pour le tourisme durable
  • Reading time:5 mins read

Réunis récemment à Hai Phong (Nord) lors d’un forum national sur le tourisme, les professionnels du secteur ont proposé des mesures pour s’adapter à la modification profonde des comportements des Vietnamiens en matière de voyage.

L’une des tendances actuelles des voyages dans le monde, avec ou sans la pandémie de COVID-19, est le tourisme durable. Interrogé sur ce sujet, Phùng Quang Thang, vice-président de l’Association nationale des agences de voyages et directeur du voyagiste Hanoitourist, a déclaré que le tourisme durable sera la force motrice du secteur.

D’après ses analyses, l’apparition de la pandémie de coronavirus a engendré des inquiétudes chez les touristes, qui ont tendance à choisir prudemment des destinations peu fréquentées. Ceci demande aux professionnels du secteur d’accroître la qualité de leurs produits et services au lieu de se concentrer sur le nombre de clients.

La durabilité, une nouvelle norme

Le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Zurab Pololikashvili, a déclaré que +la durabilité ne doit plus être un créneau du tourisme mais doit être la nouvelle norme pour chaque pan du secteur. Il s’agit de l’un des éléments centraux de nos directives mondiales sur la relance du tourisme. C’est de notre responsabilité de transformer le secteur pour assurer sa durabilité+”, cite M. Thang.

Toujours selon lui, dans la période épidémique où le tourisme est très impacté, s’orienter vers le développement durable se pose comme une nécessité pour les entreprises du secteur car cela les aidera à être résilientes aux risques actuels et futurs, à répondre également aux demandes de plus en plus diversifiées et exigeantes des touristes, et à s’adapter à la tendance de développement du tourisme mondial. Les entreprises sont appelées à bien intégrer l’élément “durabilité” dans toutes leurs activités : élaboration et différenciation des produits et services, marketing, application de critères dans le management d’entreprises, l’audit, responsabilité envers les communautés locales, protection de l’environnement, des valeurs culturelles…

Pour sa part, le directeur général adjoint du groupe Saigon Tourist, Vo Anh Tài, affirme que pour une reprise efficace des activités touristiques, le pays a besoin de mettre en place un modèle plus durable et plus flexible. En particulier, pour tenir bon face aux risques, les entreprises devront être prêtes à s’adapter à la nouvelle situation, à maintenir une exploitation flexible et efficace des activités touristiques nationales et internationales.

Diversifier les produits et services

Les tendances de voyage ont beaucoup changé depuis l’apparition du COVID-19. C’est pourquoi la diversification des produits et des services et la création de nouveaux est très importante pour voyagistes. Nguyên Công Hoan, directeur général de Flamingo Redtours, met en exergue cet élément et recommande aux entreprises de mettre en avant le qualitatif pour être plus attractives, au lieu de recourir simplement à la promotion des prix.

Nous devons reconnaître que les touristes domestiques sont cette année une +bouée de sauvetage+ du secteur. Et comme l’a déclaré l’Association vietnamienne des agences de voyage, la réduction des prix n’est plus une solution à long terme car cette méthode s’applique partout et les prix ont presque touché le plancher. Le plus important est de lancer des produits distingués capables d’apporter aux clients de nouvelles expériences, stimulant ainsi leur désir de voyager“, propose-t-il. En outre, il est nécessaire de redonner un nouveau souffle aux destinations, de développer des services à haute valeur ajoutée afin de faire revenir les clients.

Nguyên Thi Lê Huong, directrice générale adjointe du voyagiste Vietravel, constate qu’en cette période post-COVID, les voyagistes doivent investir dans des politiques promotionnelles. Les voyagistes et les localités doivent travailler ensemble sur cette question, et renouveler produits et services. Les localités doivent proposer des mesures de soutien aux voyagistes en vue de proposer des prix convenables, par exemple la réduction de 30-50% des prix des tickets d’entrée sur les sites.

Pour sa part, Lai Minh Duy, président du conseil d’administration et directeur général de la société TST Tourist, partage l’une des expériences réussies de sa société. “Pendant les 15 jours de distanciation sociale du 1er au 15 avril 2020, TST Tourist a mis au point quatre circuits de découverte de Hô Chi Minh Ville et de ses environs, qui ont été lancés avec succès après la distanciation sociale, précise-t-il. Ces circuits ont été salués par les clients et soutenus par les autorités locales. Pour diversifier ses produits, TST Tourist a également déployé de nouveaux circuits de 1 ou deux jours de Hô Chi Minh-Ville vers Vung Tàu, Tây Ninh, Cân Duoc. Nous avons aussi lancé 50 circuits d’un à six jours vers d’autres localités du pays”.

La situation épidémique place les entreprises du tourisme face à d’immenses défis, les obligeant à se débrouiller pour trouver une issue. En lançant de nouveaux produits et services diversifiés, adaptés aux nouveaux besoins et exigences des clients, de nombreuses agences de voyage espèrent sortir pas à pas des difficultés et reprendre des activités normales.

Source : La crise du coronavirus, une opportunité pour le tourisme durable