Destination Madagascar : Les pays de l’Europe de l’Est intéressés

Après l’Inde et l’Afrique, les pays de l’Europe de l’Est commencent également à s’intéresser à la destination Madagascar.  Ceux-ci font d’ailleurs partie des marchés prioritaires fixés par le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie afin d’atteindre l’objectif du gouvernement qui est d’augmenter le nombre d’arrivées des touristes internationaux jusqu’à 500.000 personnes d’ici à 2023. Ainsi, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) a organisé dernièrement une tournée promotionnelle dans cinq villes des cinq pays de l’Europe de l’Est, et ce, à l’initiative de ce département ministériel. Il s’agit notamment des villes de Sofia, de Prague, de Varsovie, de Budapest et de Bucarest.

Accroître les opportunités d’affaires. En tout, 208 agents de voyage et Tours Opérateurs représentant ces grandes villes ont participé activement à cette tournée promotionnelle. L’objectif de cette rencontre consiste à accroître les opportunités d’affaires des opérateurs touristiques malgaches. Pour leur part, les professionnels du tourisme provenant de ces pays de l’Europe de l’Est, ont eu l’occasion de se familiariser avec les nouveautés de la destination Madagascar, en termes de produits touristiques et d’offres hôtelières et aériennes, d’après les explications des promoteurs. Rappelons que Madagascar se démarque des autres destinations dans le monde par sa richesse en biodiversité, avec un taux d’endémicité très élevé. A part l’écotourisme, la pêche sportive, la croisière à voile, le kitesurf et la plongée sous-marine ainsi que le « birdwatching », le raid motorisé et l’observation des baleines constituent les principaux produits phares qui attirent les touristes à choisir la destination Madagascar.

Avantages comparatifs. Et parlant des infrastructures d’accueil, de nombreuses entreprises hôtelières de luxe se sont implantées dans la Grande île. Ce qui permet d’accueillir des touristes exigeant des standards élevés. Il faut savoir que le nombre de maisons d’hôtes a également monté en flèche dans la mesure où ce type de structure d’accueil est actuellement très prisé par les touristes internationaux. L’objectif vise à développer le tourisme solidaire. L’accueil chaleureux de la population malgache constitue entre-temps un des avantages comparatifs de Madagascar.

Source : Destination Madagascar : Les pays de l’Europe de l’Est intéressés

MNP : « La culture de la conservation est à instaurer »

“La culture de la conservation est à instaurer” selon le Dr Mamy Rakotoarijaona, le Directeur général.

Le Dr Mamy Rakotoarijaona, est maintenant nommé officiellement Directeur général de Madagascar National Parks (MNP) si auparavant il assurait l’intérimaire. A cette occasion, il a réitéré que la conservation est une nécessité et non plus un choix. « Donnons-nous ainsi la main pour instaurer cette culture de conservation. En fait, les activités de MNP ont été et seront encore plus focalisées sur la conservation de nos 43 Aires Protégées », a-t-il évoqué. Et comme défi, le nouveau Directeur général de MNP a soulevé qu’il fera tout son possible pour réduire les pressions, tels que les feux et les coupes illicites, qui s’abattent sur les joyaux de la biodiversité jusqu’à 75 voire même 80 %. Des consignes ont été données aux premiers responsables des Aires Protégées d’agir dans ce sens pour la nouvelle année 2020», a-t-il enchaîné.

Soutenir les communautés. Par ailleurs, le MNP s’engage à soutenir les communautés riveraines des Aires Protégées afin de contribuer ensemble à leur conservation. En effet, « nous sommes conscients que tant que la population avoisinante des Parcs est vulnérable, elle se tournera naturellement et facilement vers l’Aire Protégée. Nous allons en conséquence renforcer la cogestion ainsi que les différents partenariats avec les professionnels dans le domaine. Raison pour laquelle, MNP est notamment membre du réseau Santé Population et Environnement ou SPE » dixit le nouveau Directeur général de MNP.

Source : MNP : « La culture de la conservation est à instaurer »

Destination Madagascar : Un ouvrage pour la promotion du tourisme local

« Voyages et découvertes à Madagascar ». Tel est l’intitulé d’un ouvrage réalisé par le Professeur Aimé Rasamison, qui plus est un écrivain-bloggeur. « Ce nouveau livre relate tous les périples que j’ai vécus à travers les voyages que j’ai effectués dans toutes les 22 régions de Madagascar. Certes, il y a des destinations très connues par le grand public pour ne citer que Nosy-Be et Sainte-Marie mais il y a aussi d’autres endroits qui en restent encore un peu moins. Raison pour laquelle, j’ai édité cet ouvrage dans le but de promouvoir le tourisme local », a-t-il fait savoir lors de la présentation de son livre à la presse dernièrement.

Explorer de nouvelles destinations. En outre, le Professeur Aimé Rasamison a confié que les beaux paysages et les richesses culturelles de la destination Madagascar l’a inspirés à réaliser cet ouvrage. « J’ai toujours été passionné de voyages depuis mon plus jeune âge. Autant que je peux, je pars en voyage soit avec ma famille ou seul en vue d’explorer de nouvelles destinations touristiques. Récemment, j’ai fait la découverte de l’île Nosy-Ve, un vrai paradis, où j’ai pu observer de plus près des baleines. Ce qui permet ainsi de déduire que Sainte-Marie n’est pas le seul endroit où nous pouvons voir ces mammifères » a-t-il enchaîné.

Insuffisance de budget. Par ailleurs, cet écrivain ne cesse de convaincre ses concitoyens de partir à la découverte de toutes les destinations régionales de la Grande Ile et non pas de se limiter à passer des vacances à Mahajanga ou à Toamasina. « Soyez les premiers à les découvrir. N’attendez pas les touristes étrangers à venir dans notre pays. Et je reste persuadé qu’une meilleure connaissance de notre Grande Ile pourra renforcer notre amour pour la patrie. Cependant, je reconnais que l’insuffisance de budget constitue une contrainte empêchant les touristes nationaux de découvrir les destinations régionales de Madagascar », a conclu le Pr Aimé Rasamison.

Source : Destination Madagascar : Un ouvrage pour la promotion du tourisme local

Staysure Tour : Une grande visibilité pour la destination Madagascar

C’était la première fois que Madagascar a accueilli la finale du Staysure Tour, un éminent tournoi international de golf qui a eu lieu du 29 novembre au 01 décembre 2019 au Golf Club du Rova, à Andakana. A part les compétitions internationales qualifiées de MCB Tour Championship, étant donné que c’est la Mauritius Commercial Bank qui a fait partie des organisateurs de cet événement de grande envergure, cela a contribué à une grande visibilité de la destination Madagasar, du côté de l’Office National du Tourisme de Madagascar.

Diffusion des résumés. En effet, c’est également la première fois dans les annales de l’histoire de la Grande  Ile que l’European Senior Tour est venue en terre malgache, avec une participation de 50 golfeurs venus des quatre coins du monde. En outre, l’European Tour Production réalisera prochainement un résumé de ce tournoi international pour une durée d’environ 52 minutes et qui sera diffusé à plusieurs reprises sur des chaînes internationales telles que Sky Sports, Eurosport, Discovery Channel, Premier sports et Golf Plus, dans cinquante- quatre pays. Pour sa part, Canal + réalisera entre temps un résumé du tournoi pour une durée d’environ 30 minutes, qui sera multi-diffusé sur Canal+ Sport et Golf+, dans les semaines suivant l’événement.

Eductour. Par ailleurs, un éductour a été organisé par l’ONTM en collaboration avec l’organisateur du tournoi, Marc Farry Organisation, à l’intention d’une dizaine de journalistes internationaux. A part la couverture de cette compétition de golf, ces derniers ont découvert la réserve spéciale d’Analamazaotra à Andasibe, le lac de Mantasoa et la célèbre entreprise Rova Caviar dans le but de renforcer la promotion de la destination Madagascar. Il faut savoir que le tourisme sportif lié au golf représente 20 milliards de dollars par an. La Grande  Ile pourra ainsi tirer des retombées économiques positives grâce à ce MCB Tour Championship.

Source : Staysure Tour : Une grande visibilité pour la destination Madagascar

Roadshow en Inde : la destination Madagascar à la conquête du marché Indien

L’ONTM et ses Partenaires Air Madagascar, Air Austral, TSARADIA et Air Mauritius,  ont organisé du 21 au 24 octobre 2019, un Roadshow professionnel intitulé « Madagascar Tourism Roadshow » dans 4 villes en Inde, à savoir: New Delhi, Mumbai, Bangalore et Chennai. L’objectif de la mission était de renseigner les agents de voyage et tour-operators indiens sur la destination Madagascar et ainsi en faire la promotion sur le marché indien.

Le bilan de l’opération est très positif. Il s’agissait d’une première expérience en Inde qui a été concluante. Au total, les participants ont rencontré 373 Tour-opérateurs et agences de voyages durant les 4 jours du roadshow, soit 87 à New Delhi, 85 à Mumbai, 96 à Bangalore et 105 à Chennai. Pour les professionnels indiens, ce fut l’occasion d’obtenir davantage d’informations sur l’accueil des touristes indiens à Madagascar (langue anglaise et indienne, restauration indienne…), les infrastructures touristiques malgaches ou encore la connectivité aérienne entre les deux pays. Des medias tels que le site et magazine dédié au voyage et au tourisme Safari Plus, Eturbonews.com et Forimmediaterelaease.net, ont relayé l’information sur la tenue du roadshow auprès des professionnels du voyage et des journalistes intéressés par l’actualité de l’industrie touristique indienne et internationale.

La réussite de l’opération et l’enthousiasme des professionnels indiens rencontrés vis-à-vis de la destination Madagascar dans son ensemble, encourage fortement à poursuivre le travail engagé sur ce nouveau marché pour Madagascar. Aussi, ce roadshow sera suivi immédiatement d’une campagne de communication auprès du grand public dans les salles de cinéma ainsi que d’un programme de certification en ligne qui permettra de renforcer la connaissance de la destination auprès de  70 agents. Parallèlement à cela, 20 bloggeurs ainsi qu’une quarantaine d’agents de voyage seront attendus pour expérimenter la destination dans le cadre d’éductours dans les quatre prochains mois.

Source : Roadshow en Inde : la destination Madagascar à la conquête du marché Indien

Destination Madagascar: des nouveaux brand ambassadors pour le marché allemand

Dans le cadre de ses activités de promotion, l’ONTM lance une campagne d’influence pour redorer l’e-réputation de la destination Madagascar. Ainsi, l’Office du Tourisme de Madagascar a invité deux couples d’influenceurs Instagram en provenance des pays émetteurs Allemagne et Royaume-Uni, pour venir expérimenter un séjour unique à Madagascar.

Laiza Souza, la désormais « brand ambassador » de Madagascar sur le marché allemand, a commencé son tour à partir du 19 et ce, jusqu’au 26 novembre 2019. Durant ces quelques jours, accompagnée d’un photographe professionnel, elle enchaînera la visite des destinations Morondava et Nosy Be, en passant par les spots immanquables de ces villes respectives dont la fameuse Allée des Baobab, la forêt de Kirindy, Nosy Komba, Nosy Tanikely et la célèbre Nosy Iranja.

A noter que sur le réseau social Instagram, Laiza Souza jouit d’une popularité exceptionnelle avec plus de 350 000 abonnés composés majoritairement d’Allemands. En prenant le statut de « Brand Ambassador » de la Grande île en Allemagne, elle a le rôle de promouvoir et de recommander activement la destination auprès de ses abonnés qui sont à la recherche d’inspiration voyage. Le tour du couple londonien Charlie et Lauren, prévu très prochainement, complètera cette activité de promotion.

Source : Destination Madagascar: des nouveaux brand ambassadors pour le marché allemand

Le Bhoutan est désigné comme la meilleure destination de voyages pour 2020 par le guide Lonely Planet

Le Bhoutan a été désigné comme la meilleure destination de voyages pour l’an 2020 par Lonely Planet, dans sa liste des destinations à visiter en 2020, nouvellement rendue publique.

Le Bhoutan se trouve à la tête de la liste des dix meilleures destinations pour 2020, sélectionnées parmi 195 pays et régions dans le monde. Cette désignation intervient un an après que le Bhoutan a été récompensé comme destination du tourisme durable.

La politique du tourisme durable, la richesse de la culture et des traditions, ainsi que l’environnement vierge du Bhoutan ont été des caractéristiques ayant permis au pays de décrocher le titre de meilleure destination de voyages.

Le petit pays himalayen pratique une politique de tourisme stricte consistant à faire payer aux visiteurs des tarifs quotidiens élevés en vue d’une meilleure rentabilité tout en ayant moins de répercussions sur l’environnement. Avec une couverture forestière de plus de 75%, le Bhoutan est l’unique pays à carbone négatif dans le monde.

Source : Le Bhoutan est désigné comme la meilleure destination de voyages pour 2020 par le guide Lonely Planet

Club Med : un nouveau projet d’implantation en Malaisie

D’après le site Travel Weekly, le Club Med ouvrira un nouveau village en Malaisie, d’ici la fin de 2022. Un projet d’envergure, construit de manière durable, venant appuyer le développement touristique de la destination qui se veut très axé sur l’écotourisme.

Club med poursuit son développement en Asie. D’après une information publiée par Travel Weekly, la marque au trident prévoit en effet d’ouvrir un nouveau village en Malaisie, sur la côte nord de Bornéo. Il sera situé près de Kota Kinabalu, dans l’État de Sabah,  entre la forêt tropicale et la plage de Kuala Penyu, à une heure et demie de route de l’aéroport international de Kota Kinabalu. Pour créer ce nouveau village, le Club Med collabore avec les propriétaires du Golden Sach Beach Resorts City, rapporte Travel Weekly, qui présente ce projet comme “le premier complexe balnéaire de grande envergure construit de manière durable dans la région Asie-Pacifique”. D’après les informations de Travel Week Asia, le complexe comptera 400 chambres, dont 40 suites de luxe. «L’ouverture à Kuala Penyu nous permet de mettre en valeur le magnifique cadre de Sabah dans une partie du monde relativement peu découverte », a déclaré Henri Giscard d’Estaing, le pdg du Club Med. «Ce sera notre deuxième complexe hôtelier en Malaisie dans une destination qui connaît une augmentation du transport aérien et de l’intérêt des voyageurs du monde entier, notamment de la Chine, de la Corée, de l’Asie du Sud-Est et de l’Australie.”

Objectif : 30 millions de touristes pour la Malaisie

L’arrivée de ce nouveau complexe du Club Med ne manquera pas d’envoyer un signal positif pour la destination, qui a pour objectif d’atteindre les 30 millions de visiteurs et 21,2 milliards d’euros de recettes touristiques. Pour y parvenir, la destination ambitionne de mettre l’accent sur l’écotourisme, la culture et les arts. La Malaisie a accueilli 15.8 millions de touristes de janvier à juillet 2019, soit une augmentation de 4,9% comparée aux 15 millions d’arrivées sur la même période l’année précédente. Pour le marché français l’augmentation a été de 1,3%, de janvier à juillet 2019, avec 86,443 visiteurs contre 85,352 en 2018. La France est le deuxième marché européen du pays après le Royaume-Uni.

La destination entend aussi valoriser ses atouts pour le MICE. Le Malaysia International Trade and Exhibition Centre (MITEC) a ouvert il y a un an. A Kuala Lumpur, le Kuala Lumpur Convention Centre s’est agrandi de 10 000 m2, tandis qu’un International Convention Centre doit ouvrir sur quelque 92000 mètres carrés à Kota Kinabalu.

Source : Club Med : un nouveau projet d’implantation en Malaisie

Aux côtés de l’Unesco, Expedia s’engage en faveur d’un tourisme plus durable en Thaïlande

Dans le prolongement d’un partenariat entamé en septembre 2018, l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) et Expedia Group, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), unissent leurs forces dans le cadre du lancement d’une initiative inédite consistant en une charte d’engagement des acteurs locaux du tourisme en faveur de la protection de l’environnement. 

Cet accord stratégique tripartite s’inscrit dans le contexte de la nouvelle campagne nationale « Next Steps Towards a Sustainable Thailand », qui est conduite par TAT et qui vise à préserver le dynamisme de l’économie touristique thaïe, tout en érigeant la durabilité et la conservation du patrimoine notamment culturel au rang de priorités. Il vise à développer un tourisme responsable sur le territoire de la destination emblématique que représente la Thaïlande.

La Thaïlande, qui préside en 2019 l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), s’est montrée dans ce cadre particulièrement impliquée en faveur de la conservation de l’environnement, la lutte contre les débris marins et les déchets plastiques en particulier.

Chattan Kunjara Na Ayudhya, Gouverneur adjoint de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande en charge du marketing international déclare à propos du nouveau partenariat qu’il ne doutait pas que « l’alliance nouée par TAT avec une plateforme internationale telle qu’Expedia Group et une organisation internationale aussi illustre que l’Unesco permettrait d’éveiller efficacement les consciences des acteurs du tourisme en faveur du tourisme durable dans le pays et permettrait de voir se développer de nouvelles expériences de voyage ».

Ernesto Ottone, Directeur général adjoint de la Culture à l’Unesco, estime quant à lui qu’ « avec près de 1,4 milliard de touristes parcourant le monde en 2018, le secteur du tourisme pouvait jouer un rôle central dans la protection de la planète et des sites culturels ».

Les professionnels et acteurs du tourisme local qui souscriront à la charte d’engagement portée par l’Autorité du Tourisme de Thaïlande, l’Unesco et Expedia Group agiront résolument en faveur de la réduction et l’élimination des plastiques à usage unique et feront la promotion des savoir-faire locaux et des activités touristiques de proximité.

Expedia group continuera, dans le prolongement du protocole d’accord précédent, à promouvoir des destinations touristiques secondaires et émergentes en Thaïlande, par le biais de campagnes marketing qui ont déjà porté leurs fruits. Certaines destinations secondaires comme la ville de Chiang Rai dans le nord de la Thaïlande ont vu les réservations d’hébergements augmenter de 25% en un an. Les nouveaux touristes étrangers attirés par ces destinations se sont avérés être des voyageurs à haut pouvoir d’achat dépensant près de 10% de plus pour leur hébergement. Un tiers d’entre eux ont séjourné dans des hôtels quatre ou cinq étoiles.

Dans le cadre du protocole d’accord renouvelé avec TAT, Expedia Group continuera de promouvoir les destinations secondaires et des destinations émergentes, d’attirer des voyageurs à haut pouvoir d’achat et à soutenir le niveau de la fréquentation touristique dans les périodes de moindre affluence. Expedia group contribuera par ailleurs à renforcer la conscience environnementale de ses partenaires notamment hôteliers en Thaïlande et encouragera la généralisation de pratiques durables notamment relatives à l’élimination des plastiques à usage unique. Pour ce faire, il communiquera auprès des voyageurs désirant se rendre en Thaïlande, sur les bonnes pratiques environnementales auxquelles ses partenaires se sont engagés.

Source : Aux côtés de l’Unesco, Expedia s’engage en faveur d’un tourisme plus durable en Thaïlande

Tourisme de croisière : Découverte du Canal des Pangalanes à bord de l’Héliconia

La destination Madagascar attire actuellement de nombreux touristes de croisière internationaux.

Cette fois-ci, une croisière fluviale exceptionnelle est développée. Ce qui permet aux voyageurs tant nationaux qu’internationaux de faire une découverte du fameux Canal des Pangalanes, qui s’étend sur environ 700km au départ de Toamasina jusqu’à Farafangana, à bord de l’Héliconia. Il s’agit d’un bateau panoramique pouvant accueillir jusqu’à 14 personnes et qui offre un service de restauration à bord. Cette embarcation dispose également d’un sanitaire respectant les normes.

Multiples escales. C’est un véritable « camping boat » permettant aux passagers d’apprécier en deux jours et trois nuits, la faune et la flore tout au  long de ce Canal des Pangalanes. On peut citer entre autres le « Ravinala » appelé aussi l’arbre du voyageur ou encore les « oreilles d’éléphant » qui constituent un arbre semblable aux palmiers. Avec ce type de croisière fluviale, les voyageurs pourront faire de multiples escales dans des coins reculés et inaccessibles tout en réalisant une exploration en profondeur des destinations, et ce, à leur rythme, selon les promoteurs de ce circuit. A titre d’illustration, les touristes peuvent faire un trajet entre Manambato et Toamasina, avec des nuits en bivouac le long du Canal des Pangalanes.

Spots touristiques. Dans le cadre de ce circuit, ils visiteront des principaux spots touristiques majeurs environnants, à l’instar de la réserve naturelle du Palmarium, du parc des lémuriens dit « aye aye » ou encore de la célèbre forêt de Vohibola. Ils auront également l’occasion de découvrir les villages de pêcheurs à Andovoranto et les distilleries artisanales sans oublier le pique-nique au bord de la plage d’Akanin’ny Nofy. En tout, cette croisière fluviale le long du Canal des Pangalanes offre un dépaysement total, à vivre au milieu d’une végétation luxuriante renfermant une riche biodiversité.

Source : Tourisme de croisière : Découverte du Canal des Pangalanes à bord de l’Héliconia