Tourisme de croisière : Découverte du Canal des Pangalanes à bord de l’Héliconia

La destination Madagascar attire actuellement de nombreux touristes de croisière internationaux.

Cette fois-ci, une croisière fluviale exceptionnelle est développée. Ce qui permet aux voyageurs tant nationaux qu’internationaux de faire une découverte du fameux Canal des Pangalanes, qui s’étend sur environ 700km au départ de Toamasina jusqu’à Farafangana, à bord de l’Héliconia. Il s’agit d’un bateau panoramique pouvant accueillir jusqu’à 14 personnes et qui offre un service de restauration à bord. Cette embarcation dispose également d’un sanitaire respectant les normes.

Multiples escales. C’est un véritable « camping boat » permettant aux passagers d’apprécier en deux jours et trois nuits, la faune et la flore tout au  long de ce Canal des Pangalanes. On peut citer entre autres le « Ravinala » appelé aussi l’arbre du voyageur ou encore les « oreilles d’éléphant » qui constituent un arbre semblable aux palmiers. Avec ce type de croisière fluviale, les voyageurs pourront faire de multiples escales dans des coins reculés et inaccessibles tout en réalisant une exploration en profondeur des destinations, et ce, à leur rythme, selon les promoteurs de ce circuit. A titre d’illustration, les touristes peuvent faire un trajet entre Manambato et Toamasina, avec des nuits en bivouac le long du Canal des Pangalanes.

Spots touristiques. Dans le cadre de ce circuit, ils visiteront des principaux spots touristiques majeurs environnants, à l’instar de la réserve naturelle du Palmarium, du parc des lémuriens dit « aye aye » ou encore de la célèbre forêt de Vohibola. Ils auront également l’occasion de découvrir les villages de pêcheurs à Andovoranto et les distilleries artisanales sans oublier le pique-nique au bord de la plage d’Akanin’ny Nofy. En tout, cette croisière fluviale le long du Canal des Pangalanes offre un dépaysement total, à vivre au milieu d’une végétation luxuriante renfermant une riche biodiversité.

Source : Tourisme de croisière : Découverte du Canal des Pangalanes à bord de l’Héliconia

Ravinala Airports : Le personnel de Sofitrans à recruter par les sociétés sous-concessionnaires

L’état d’avancement des travaux d’extension de l’aéroport d’Ivato est maintenant à 95%. Il reste encore l’information de tous les collaborateurs et toutes les parties prenantes tels que la douane, la Police et les compagnies aériennes. En outre, les travaux pour l’installation des sous-concessionnaires comme le salon business, le bureau de change, les banques, la restauration et le Duty Free, seront bientôt achevés. Patrick Collard, le Directeur général de Ravinala Airports, l’a évoqué lors d’une conférence de presse hier à Ivato. A cette occasion, il a parlé de l’affaire de Sofitrans. « Cela fait quatre fois qu’on lui a donné une chance pour pouvoir exploiter le Duty Free, à travers des appels d’offre, mais la société n’a pas pu répondre aux critères exigés selon les normes internationales. En effet, elle doit réinvestir en cherchant un partenaire de taille afin de développer ses activités. Et elle sait pertinemment depuis un an, que ses activités doivent bientôt cesser », a-t-il fait savoir.

Offre améliorée. Par contre, le Directeur général de Ravinala Airports a soulevé que Sofitrans a pu exploiter deux restaurants au niveau de l’aéroport de Nosy-Be. « Elle assure également le Catering ou la fourniture des repas aux passagers dans les avions comme Air Madagascar. En effet, c’est du ressort des compagnies aériennes. On lui a proposé toutes les conditions acceptables pour que cette société gagne mais son offre est moyennement améliorée face aux autres compétiteurs nationaux et internationaux », a-t-il enchaîné. Face à cette situation, le Directeur général de Ravinala Airports, a annoncé que tout le personnel de Sofitrans doit être priorisé par les sociétés sous-concessionnaires qui obtiendront le marché, pour le recrutement. « Il faut que ces collaborateurs de Sofitrans les rencontrent. Certains d’entre eux se sont déjà manifestés », a-t-il conclu.

Source : Ravinala Airports : Le personnel de Sofitrans à recruter par les sociétés sous-concessionnaires

Climat des affaires : Madagascar en régression dans le classement Doing Business 2020.

Toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour faciliter les investissements directs étrangers à Madagascar.

Comment peut-on travailler convenablement dans un pays où il y a des problèmes d’eau et d’électricité et où l’approvisionnement en carburants connaît également des perturbations. Cette remarque d’actualité, d’un opérateur économique, résume assez bien la difficulté avec laquelle, les investissements se font à Madagascar.

Régression. Une remarque confortée d’ailleurs par la Banque Mondiale, à travers le Doing Business 2020 qui fait- état d’une régression de Madagascar dans son dernier classement. « Madagascar est classé à la 161e place sur 190 pays. Le score de la facilité de faire des affaires s’est légèrement régressé : de 48.84 dans le rapport 2019 à 47.7 dans le rapport Doing Business 2020 », lit-on notamment dans ce rapport. Ce qui ne veut pas, pour autant, dire que rien n’a été fait pour améliorer les conditions d’investissements à Madagascar. « Une réforme majeure a été enregistrée, à savoir plus d’informations partagées publiquement par les tribunaux de commerce », précise le rapport qui remarque cependant que le délai d’exécution de certaines réformes n’a pas été respecté. « Les autres actions entreprises par le gouvernement sous la direction de l’Economic Development Board of Madagascar(EDBM) depuis janvier 2019 n’avaient pas encore été mises en œuvre à la date limite du 1er mai 2019 pour l’évaluation de Doing Business ».

Efforts à faire. Face à cette petite contreperformance, la Banque Mondiale suggère des efforts à faire de la part des autorités malgaches afin de concrétiser les objectifs de développement. « L’amélioration du climat des affaires est primordiale pour stimuler les investissements du secteur privé et la création d’emplois, a déclaré Marie-Chantal Uwanyiligira, Représentante de la Banque mondiale à Madagascar. Nous encourageons le gouvernement à redoubler d’efforts à l’instar d’autres pays, qui, grâce à une mise en œuvre soutenue de réformes, ont pu améliorer leur classement et bénéficier en conséquence d’une augmentation des investissements privés. », a-t-elle ajouté. Quoiqu’il en soit les réformes se poursuivent et la situation devrait s’améliorer dans l’avenir « Plusieurs programmes de réforme sont en cours de finalisation et nous espérons que cela sera reflété dans les prochains rapports, avance Eneida Fernandes, Spécialiste Principal du développement du secteur privé à la Banque mondiale, à Madagascar. « Le gouvernement de Madagascar travaille notamment sur des améliorations au niveau de l’obtention de crédits (nouvelle loi sur les transactions sécurisées, nouveau bureau de crédit), la résolution de l’insolvabilité ainsi que le paiement des impôts et d’autres améliorations de procédures. ». En tout cas, l’EDBM a récemment actualisé, avec l’aide du groupe de la Banque mondiale, le plan de réformes du climat d’investissement à Madagascar visant à accélérer les processus de réformes de l’environnement des affaires du pays dans les domaines de réglementation couverts par le Doing Business.

Rattraper le retard. L’objectif étant de rattraper le retard et de se mettre au rythme ce certains pays africains où des progrès significatifs sont enregistrés. Les économies de l’Afrique subsaharienne continuent d’améliorer le climat des affaires. La plus grande économie de la région, le Nigeria, obtient une place parmi les meilleures progressions mondiales de l’année aux côtés du Togo. Le score régional moyen de la facilité de faire des affaires est de 51,8 sur une échelle de 0 à 100, soit bien en deçà de la moyenne des économies à revenu élevé de l’OCDE (78,4) et de la moyenne mondiale (63). A noter que des efforts d’amélioration de l’environnement des affaires ont été enregistrés dans le monde. Au cours de l’année écoulée, Doing Business a enregistré un pic d’activités de réformes dans le monde. 115 économies ont mis en œuvre 294 réformes de la réglementation des entreprises dans les 10 domaines évalués par Doing Business. La région Afrique comptabilise 73 réformes, en baisse par rapport au record de 108 réformes établi l’année dernière, et le nombre de pays mettant en œuvre au moins une réforme est passé de 40 à 31 ».

Source : Climat des affaires : Madagascar en régression dans le classement Doing Business 2020.

ONTM : Un roadshow en Inde

L’Inde a été choisie par le Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie pour être un des marchés prioritaires du tourisme à Madagascar. C’est pourquoi, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), Air Madagascar, Air Austral, Tsaradia et Air Mauritius, feront un déplacement dans ce pays, dans le cadre d’un roadshow professionnel “spécial Madagascar“, du 21 au 24 octobre 2019. La délégation malgache ira à la rencontre des Tours Opérateurs et Agences de voyages indiens dans 4 villes, à savoir New Delhi, Mumbai, Bangalore et Chennai, pour leur présenter les principaux attraits touristiques de la Grande île ainsi que les différentes offres touristiques. L’ouverture vers l’Inde représente un choix stratégique pour Madagascar afin de  bénéficier de la forte progression des flux touristiques indiens à l’international. Les touristes indiens sont actuellement à la recherche de lieux hors des sentiers battus, d’expériences et d’exclusivité. En outre, ce choix est également motivé par l’existence de vols directs vers l’Inde au départ de La Réunion et de Maurice.

Source : ONTM : Un roadshow en Inde

Tsaradia : les voyageurs de la classe business chouchoutés

Pour le bien-être de ses voyageurs Classe Privilège (Business), TSARADIA, la filiale d’Air Madagascar a créé une trousse confort à son image. Ce tout nouveau produit distribué à bord a été fabriqué localement.

A bord de TSARADIA, le client fait l’objet de toutes les attentions…Déclinée en 5 coloris (miel, terre, black navy, céleste, écru), la trousse TSARADIA permet au client Privilège de se rafraichir durant  son  voyage grâce à une serviette imprégnée d’une senteur au thé vert (oshibori) ainsi qu’un éventail aux couleurs de TSARADIA. Avec son format pochette, la trousse fut pensée et créée tel un véritable cadeau à emporter chez soi après le voyage, souligne la compagnie.

Fabriqué localement par l’entreprise sociale « Soasoo », ce nouveau produit distribué par le personnel naviguant répond aux valeurs de Responsabilité Sociétale de Tsaradia: Zéro plastique, zéro métal. En effet, la trousse est confectionnée en soga (tissu vita malagasy) et avait permis la création de 15 emplois au sein de Soasoo.

Source : Tsaradia : les voyageurs de la classe business chouchoutés

Améliorer vos performances économiques et vos prestations de service

Améliorez vos performances économiques et vos prestations de service

A toutes les étapes de développement de votre entreprise, bénéficiez de plus de 35 ans d’expérience à vos côtés.

Depuis de nombreuses années Madagascar Hôtel Consultant analyse les besoins des hôteliers et restaurateurs afin de leur fournir des services adaptés et structurés. C’est dans ce cadre que nous avons développé des prestations de COACHING sur mesure. Nous accompagnons donc des investisseurs, propriétaires et gérants à toutes les étapes du développement de leur entreprise dans la mise en place de solutions stratégiques et opérationnelles EFFICACES qui ont fait leurs preuves auprès de nos nombreux clients.

Nos axes d'intervention

1. Le diagnostic d'exploitation

Afin d’obtenir des recommandations de réorganisation, pour repositionner votre établissement et le relancer commercialement, ou pour réduire vos charges et améliorer votre rentabilité, nous vous apporterons un regard professionnel et objectif sur votre activité.

Rapport en mains, vous connaîtrez vos atouts et les axes d’actions préconisés afin de prendre les meilleures décisions pour votre entreprise. Nous vous proposerons des solutions et outils adaptés à vos besoins et pourrons vous accompagner à chaque étape de votre processus d’amélioration.

2. L'accompagnement de projet

Vous avez un projet de construction, de rénovation, ou souhaitez faire une restructuration et des améliorations internes?

Nous proposons différents axes d’interventions pouvant être traités indépendamment ou de façon complémentaire selon vos besoins : les aspects opérationnels, les aspects financiers, les ressources humaines et le développement durable.

3. Le développement commercial

Nous avons effectué pour vous un audit d’exploitation, mis en place des procédures internes, renforcer les compétences de vos équipes, nous vous avons peut-être accompagné dans une démarche de développement durable? Il est donc temps de vous positionner sur le marché afin d’être en adéquation avec votre offre.

Nous vous accompagnons dans la réalisation de votre stratégie commerciale et marketing, plan d’actions indispensable pour définir vos objectifs de vente et les moyens marketing pour les atteindre.

Notre format d'intervention

Nous intervenons à la journée ou à la demi-journée sur des durées pouvant varier de 3 mois à 12 mois afin de vous fournir un réel accompagnement dans la réalisation de vos objectifs.

Nos tarifs? A partir de 250.000Ar la demi-journée et 500.000Ar la journée. Nous pouvons vous l’assurer, investir dans l’expertise d’une équipe de professionnels expérimentés à vos côtés est le premier pas vers une meilleure rentabilité.

Madagascar présent au salon Top Résa 2019

Cette année encore, la destination Madagascar participe à un événement d’envergure dans  le tourisme: le salon TOP RESA qui se tient du 01er au 04 octobre 2019 à Paris Porte de Versailles. Une quinzaine d’opérateurs locaux y sont présents pour faire découvrir entre autres aux visiteurs les nouveaux produits touristiques malgaches.

Cette participation malgache coordonnée par l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM ) vise à  accroître les opportunités d’affaires des opérateurs locaux, internationaux et compagnies aériennes en donnant les moyens aux opérateurs de Madagascar les moyens d’établir des contacts commerciaux à moindre coût. Ce qui leur permettra de renouveler et/ou d’établir de nouveaux partenariats avec les émetteurs étrangers.

Les participants malgaches sont rassemblés sur un stand de 39m². Ce sont 10 tours opérateurs (Aventour Madagascar, Discover Madagascar, Mercure Voyages, Voyages Bourdon, Océane Aventures, Lemuria Tours, Chrismiatours Mada, OMEE Voyages, Vanille Turquoise Tours, Madagascar Tourism Expeditions)3 hôteliers( Palissandre Hôtel & Spa, Le Louvre Hôtel & Spa, Tanà Hôtel), 1 Office Régional du tourisme (ORTNB) et l’ONTM.

Exposer sur IFTM Top Resa c’est participer au salon leader multi-cibles de l’industrie du Tourisme. En 2018, le salon a accueilli 1700 marques et 34 000 professionnels du tourisme. Pour la Grande île, c’est un événement à ne pas rater, la France étant son principal marché émetteur. Aujourd’hui, de plus en plus de visiteurs français sont curieux d’explorer cette destination riche en découvertes entre ses trésors naturels, sa culture et sa tradition et ses offres culinaires diversifiées.

Source : Madagascar présent au salon Top Résa 2019

Agences : Air Austral et Air Madagascar relancent leur tournée

Air Austral et Air Madagascar sont reparties dès cette semaine à la rencontre des agents de voyages en métropole.

C’est la quatrième opération blitz organisée par les compagnies partenaires. Cet événement, qui prendra fin le 18 octobre 2019, permet aux deux transporteurs de transmettre les messages clés de leur partenariat aux agents de voyage.

Au total, les équipes commerciales d’Air Austral et Air Madagascar rendront visite à plus de 700 agences.

Source : Agences : Air Austral et Air Madagascar relancent leur tournée

Andry Rajoelina à Toamasina : Réouverture du transport fluvial sur le Canal des Pangalanes dans quatre mois

Chose promise chose due. Durant sa tournée de campagne électorale, le président Andry Rajoelina a fait la promesse de réhabiliter le Canal des Pangalanes afin de rétablir la circulation fluviale dans cette localité. La promotion du secteur touristique figure d’ailleurs parmi les « velirano présidentiels ». Samedi dernier, le Chef de l’État a effectué une descente à Toamasina pour donner le coup d’envoi des travaux de dragage du Canal des Pangalanes. Quatre mois. C’est la durée prévue pour la réalisation des travaux qui consisteront au curage du fond peu profond juste à la sortie du Port de Toamasina, le curage du fond peu profond à l’entrée Nord du lac Rasoamasay et Rasoabe, le curage du fond peu profond à Masomeloka et ses environs, l’élagage de l’emprise de gueule de canal et l’élargissement du tronçon à Andringitra. « Les travaux sont financés entièrement par l’Etat malagasy, par l’intermédiaire de l’Agence Portuaire Maritime et Fluviale », à fait savoir le Directeur général de l’APMF, le Capitaine de Vaisseau Jean Edmond Randrianantenaina. Samedi, le président Andry Rajoelina a aussi honoré de sa présence la cérémonie d’inauguration du Poste de Surveillance fluviale nouvellement construit à Manangareza et l’inauguration d’un nouvel embarcadère qui se trouve juste à côté. Il est aussi monté à bord du matériel de dragage pour constater de visu l’activité de curage dudit Canal.

Création. Construit en 1901, le Canal des Pangalanes mesure 654km. « Ce projet aura des impacts directes sur la vie socioéconomique de la population de plusieurs districts et communes, entre autres, Toamasina, Ambila Lemaitso, Andevoranto, Vatomandry, Mahanoro, Nosy Varika, Mananjary, Manakara et Farafangana », a annoncé le Chef de l’Etat. Et de poursuivre que ce projet concerne environs trois millions de bénéficiaires. A travers la réhabilitation du Canal des Pangalanes, le régime actuel entend favoriser le secteur tourisme avec notamment la construction d’hôtels et de différentes infrastructures touristiques le long des Pangalanes, et vise aussi à promouvoir la création d’emplois. C’est certainement la raison pour laquelle le président de la République persiste et signe pour la mise en œuvre de ce projet. D’après les explications, la dernière retouche effectuée sur le Canal des Pangalanes remonterait en 1988. Après la série d’inaugurations effectuée dans l’enceinte du Port de Toamasina, le président Andry Rajoelina a assisté à la cérémonie de réception officielle d’un nouveau matériel tracker de la Société de Manutention des Marchandises Conventionnelles (SMMC).

« Buildings mora ». Hier dans la matinée, Andry Rajoelina a poursuivi son déplacement à Toamasina par une descente à Tanandava pour constater l’évolution des travaux de construction de l’autoroute reliant le Port de Toamasina à la RN2. Accompagné du ministre de l’Aménagement du territoire, Hajo Andrianainarivelo et du Directeur général de la Société Analogh, Hasina Razafindrakoto, le Chef de l’Etat a aussi visité le quartier d’Ambohijafy où seront implantés les « buildings mora » équipés d’un complexe sportif pour la Région Antsinanana. Les études pour la réalisation de ce projet ont déjà été faites. D’après les explications, les travaux débuteront incessamment. Le numéro Un d’Iavoloha a clôturé sa tournée dans la Région Antsinanana par une descente sur la route Toamasina – Foulpointe qui est actuellement en cours de réhabilitation. En effet, Andry Rajoelina a donné l’ordre formel de construire la route Toamasina – Soanierana Ivongo par des bétons armés. Durant ce déplacement dans le pays Betsimisaraka, le Chef de l’Etat a reçu de nombreuses doléances de la population locale concernant des cas d’accaparement de terrains.

Source : Andry Rajoelina à Toamasina : Réouverture du transport fluvial sur le Canal des Pangalanes dans quatre mois

La célébration de la Journée Mondiale du Tourisme 2019 célébrée à Manakara

Cette année, la Journée Mondiale du Tourisme aura lieu à MANAKARA du 27 au 29  septembre 2019. Capitale de la région Vatovavy Fitovinany, cette charmante bourgade de la côte sud-est de Madagascar ne manque pas d’atouts pour séduire les touristes résidents et étrangers.

Qui dit Manakara dit lige ferroviaire aussi. Car dans cette jolie ville côtière de la Grande île que se termine la ligne du célèbre chemin de fer FCE.  Elle est également réputée pour sa culture d’épices et de fruits tropicaux. En effet, c’est dans région de l’île que sont produites les fameuses cannelles en poudre, les litchis et d’autres produits d’exportation très prisés par les européens.

Manakara est traversée par le Canal des Pangalanes, qui constitue une attraction touristique à part entière. Aussi dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme, l’Office Régional du Tourisme de Vatovavy Fitovinany organisera une visite sur le canal des Pangalanes toute la journée du 28 septembre prochain. L’objectif est de promouvoir la destination Vatovavy Fitovinany.

Rendez-vous donc à Manakara du 27 au 29 septembre 2019 pour la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme.

Source : La célébration de la Journée Mondiale du Tourisme 2019 célébrée à Manakara