Réunion sur le développement durable du transport aérien en Afrique

JAV20130717141058

Communiqué

Conjointement organisée par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), le Ministère du Tourisme, des Transports et de la Météorologie et l’Aviation Civile de Madagascar (ACM), une réunion sur le développement durable du transport aérien en Afrique  se tiendra à Antananarivo (Madagascar), du 25 au 27 mars 2015. L’ouverture officielle sera assurée par Le Premier Ministre, Le Général de Brigade Aérienne Jean RAVELONARIVO, Chef du Gouvernement Malagasy.

La réunion a pour but de définir et de mettre en œuvre les initiatives nécessaires à l’optimisation du cadre réglementaire pour le développement durable du transport aérien en Afrique. Elle portera sur des questions clés telles que les synergies entre le transport aérien et le tourisme ; la connectivité et le développement du transport aérien ; les mesures réglementaires concernant les passagers ; le rôle des accords internationaux dans une libéralisation équilibrée ; l’incidence de la fiscalité sur le développement du transport aérien ; le coût des divergences réglementaires et les pratiques optimales pour améliorer la convergence en matière de réglementation.

 La réunion attirera un large éventail d’experts des administrations de l’aviation civile et de l’industrie du transport aérien, ainsi que des universitaires, des avocats et des consultants  de l’industrie. Les conférenciers seront notamment de hauts représentants d’États, d’organisations internationales, de transporteurs aériens, d’aéroports, d’avionneurs, de transitaires et d’institutions financières.

 L’on prévoit que les conclusions des débats interactifs qui auront lieu pendant la réunion permettront aux parties prenantes de l’aviation civile de donner de précieux avis et contribueront à réaliser en Afrique l’Objectif stratégique – Développement économique du transport aérien. La réunion devrait en principe adopter une déclaration sur le développement durable du transport aérien en Afrique.

Pour toutes informations supplémentaires, veuillez adresser votre lettre à [email protected] et à [email protected]

Source : Réunion sur le développement durable du transport aérien en Afrique

L’ONTM à l’ITB Berlin 2015

itb_2015

L’ITB 2015 a ouvert ses portes ce mercredi 4 mars dans la capitale allemande, Berlin. L’ITB Berlin, le salon leader de l’industrie touristique mondiale, en est à sa 49ème édition et se tient du 04 au 08 mars.

10.096 participants en provenance de 186 pays présentant « une vue d’ensemble représentative de l’offre touristique mondiale et des créneaux de marché à forte croissance » exposeront durant le salon. Tour-opérateurs, sites de réservations, destinations, compagnies aériennes, hôtels… autant d’acteurs du tourisme internationaux sont au rendez-vous.

Quant à Madagascar, la délégation est composée des tours opérateurs Discover Madagascar, Aloes Travel Tours, Island Continent Tours, Authentic Madagascar Tours, de l’Office Régional du Tourisme de Tuléar (ORTU), de la compagnie aérienne Air Madagascar et bien entendu l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM).

Le salon prévoit recevoir plus de 100.000 visiteurs professionnels. Une réelle opportunité pour les exposants qui pourront également profiter des ventes directes de voyages auprès du grand public en fin de semaine.

La Grande Ile est présente au salon au stand 103, Hall 20 au Parc des Expositions berlinois. L’ONTM est représenté par Mme Maryse Aliderson, Assistante Marché Europe du Nord.

Source : L’ONTM à l’ITB Berlin 2015

Transport aérien : La desserte Tana-Antsirabe bientôt remise sur pied?

airmad

Dans le cadre du développement des secteurs touristique et industriel locaux, le gouvernement malgache a établi un partenariat avec le secteur privé pour améliorer le transport aérien desservant Tana-Antsirabe. Le projet débutera début mars.

Une nouvelle ligne à vocation touristique et industrielle

Même si les deux nouveaux avions ATR 72 600 de la compagnie Air Madagascar ne sont pas encore arrivés, la création d’une nouvelle ligne aérienne locale reliant Tana-Antsirabe-Fianarantsoa est en phase de projet. Elle sera mise en place d’ici le mois prochain pour améliorer le réseau intérieur malgache. C’est le résultat d’un partenariat public privé représenté par Ulrich Andriantiana, ministre du Tourisme, des Transports et de la Météorologie, ainsi que de neuf acteurs privés de la Ville d’Eau d’Antsirabe. Signée le 18 février dernier au Palais d’État d’Iavoloha, la convention porte sur des travaux d’extension et de réhabilitation de l’aérodrome d’Antsirabe pour favoriser le tourisme et le développement industriel au niveau local.

Une infrastructure aéroportuaire privée accessible au public

Utilisée jusqu’à présent par le secteur privé, cette infrastructure aéroportuaire peut accueillir un avion d’environ 5700 tonnes. Elle est utilisée pour faciliter le transport des produits des opérateurs économiques privés. Le programme 3P ou partenariat public-privé vise ainsi à la remettre en état pour favoriser le trafic aérien local. Outre la réhabilitation de cet aérodrome, l’extension de sa piste est un projet ambitieux permettant d’accueillir des avions monoplans utilitaires de type « Twin Otter » pour une utilisation publique.

Un projet coopératif à 356 millions d’ariary

Le coût des travaux à réaliser pour l’extension et la réhabilitation de l’aérodrome d’Antsirabe s’élève à 356 millions d’ariary. Une somme conséquente, mais qui présente beaucoup d’avantages pour les parties prenantes. Sponsor principal du programme 3P, l’Aviation civile de Madagascar a investi 150 millions d’ariary dans ce projet. Les 206 millions d’ariary sont financés par le secteur privé constitué principalement par des opérateurs économiques locaux comme le groupe Socota. Pour Salim Ismail, le président directeur de ce dernier, la réalisation de ces travaux s’inscrit dans une démarche économique favorable pour lutter contre la pauvreté dans le pays.

Source : Transport aérien : La desserte Tana-Antsirabe bientôt remise sur pied?

Zone Australe sur Analamanga et l’Alaotra

zo_mantasoa_

Après un tournage pour une série de 5 reportages sur Nosy Be diffusés sur Antenne Réunion depuis fin janvier, cette fois-ci le réalisateur et producteur Serge Marizy revient à Madagascar accompagné de la journaliste Magalie Oger et du photographe Lionel Ghighi. Arrivée le 10 février dernier, l’équipe a effectué un tournage sur Antananarivo, Mantasoa, Moramanga, Andasibe et Ambatondrazaka.

Rappelons que Serge Marizy est un habitué de la Grande Ile. Il a déjà réalisé un bon nombre de reportages sur le pays pour ne citer que Majunga et Nosy Be. Interviewé, le réalisateur confie être fasciné par Antananarivo : « Superbe région à découvrir ! Antananarivo est une ville à découvrir par sa richesse que ce soit au niveau culinaire, architectural ou historique… Vraiment un endroit fabuleux. Sans oublier le côté artistique avec tous les gens qui travaillent dans l’artisanat : des artistes peintres, des sculpteurs, des galeries marchandes ». « Vraiment une découverte exceptionnelle […] que je recommande » rajoute-t-il. Par ailleurs, Serge Marizy considère qu’il y a beaucoup de sites à découvrir et d’activités à faire dans les régions alentours : « Quand vous sortez d’Antananarivo à 15 ou 25km, vous vous retrouvez au milieu de petits villages, au milieu des rizières… à la rencontre des gens, des agriculteurs, des paysans, des gens qui font des métiers comme le tisserand, comme les gens qui font le fromage. Des rencontres exceptionnelles tout au long des circuits randonnées, très bien établis par l’office du tourisme […]. C’est vraiment une découverte, des images, des couleurs, des sensations et des émotions extraordinaires ».

Magalie Oger, qui en est à son 3ème voyage à Madagascar, partage son impression à propos d’Ambatondrazaka : « C’est une terre très riche et peu connue. On y découvre des paysages différents dont on ne se doute même pas l’existence à Madagascar. Beaucoup de richesses au niveau humain avec un savoir-faire artisanal dans les villages excentrés (tissage, vannerie) encore peu connues ». « Destination à recommander clairement aux touristes qui veulent un peu d’aventure personnelle, d’aventure humaine, de découverte de paysages » conclut la journaliste.

Ce reportage a été réalisé grâce au concours de l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga (ORTANA), l’Office Régional du Tourisme d’Alaotra Mangoro (ORTALMA), l’ONTM et Air Madagascar.

Source : Zone Australe sur Analamanga et l’Alaotra

De nouveaux partenariats entre Madagascar et les Seychelles

rd-seychelles
L’ONTM présente la destination aux professionnels du tourisme seychellois

Air Madagascar et Air Seychelles : un accord de partage de code

Le 05 février dernier, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) a assisté à la signature de l’accord de partage de code entre Air Madagascar et Air Seychelles. La signature a été faite entre le Directeur Général d’Air Seychelles Manoj Papa et le Directeur Commercial des Passagers d’Air Madagascar, Hery Rambeloson représentant la compagnie aérienne malgache.

Dorénavant, Air Madagascar appliquera son code de vol MD sur les vols hebdomadaires d’Air Seychelles entre Antananarivo et Mahé et, sous réserve des approbations gouvernementales, sur les vols au départ de Mahé à Abu Dhabi et Mumbai. Rappelons que la ligne directe est opérationnelle depuis le 03 décembre 2014. Deux vols par semaine, les mercredis et les samedis, sont effectués par un Airbus A320 d’une capacité de 16 passagers en classe affaires et 120 en classe économique.

Vers de nouveaux combinés

Le Seychelles Tourism Board (STB) a invité les opérateurs touristiques de Madagascar à un workshop afin de travailler à de nouveaux partenariats entre nos deux îles. L’ONTM a profité de l’occasion pour présenter la destination Madagascar aux professionnels du tourisme seychellois afin de démontrer les atouts de la Grande Île et l’avantage de combiner les deux îles Vanille. Un package que la Vanilla Islands Organisation (VIO) souhaite mettre en avant dans le futur.

Cet accord contribue à renforcer les liens commerciaux et touristiques entre les deux îles souligne Monsieur Papa qui a rajouté : « Les voyageurs en provenance de Madagascar sont maintenant à une courte distance des Seychelles, qui offrent des correspondances vers des destinations attrayantes à travers l’expansion du réseau international d’Air Seychelles ».

Dans les mois à venir, les passagers pourront s’attendre à bénéficier d’offres de voyages combinés avantageux suite à ce partenariat. Des partenariats que la compagnie aérienne seychelloise compte multiplier. Son Directeur Général a avoué qu’ils sont « ravis de travailler en étroite collaboration avec Air Madagascar pour améliorer la connectivité aérienne dans l’Océan Indien au profit des deux régions ».

Quant à Air Madagascar, son Directeur Général Haja Raelison a affirmé que la compagnie est ravie que l’accord soit signé rapidement après l’ouverture de la ligne directe vers Madagascar. « Nous sommes impatients de développer notre partenariat avec un nombre encore plus grand de clients voyageant pour les affaires et les loisirs entre Madagascar et les Seychelles », a rajouté Monsieur Raelison.

Source : De nouveaux partenariats entre Madagascar et les Seychelles

Nosy Be dans le Top 10 des plus belles îles au monde par les utilisateurs de TripAdvisor

La beauté de l’île de Nosy Be a su séduire les millions d’utilisateurs du site TripAdvisor : la destination est classée parmi les 10 plus belles îles au monde en 2014.

Les prix “Travellers’ choice” sont attribués en fonction du nombre et de la qualité des avis laissés par les internautes sur le site TripAdvisor.

Connue pour ses plages cristallines, sa nature luxuriante et ses fonds marins préservés avec notamment le Parc National Marin de Nosy Tanikely, un véritable aquarium vivant, site incontournable à Nosy Be. L’île dispose également de forêts primaires telles que la Réserve Naturelle de Lokobe ainsi que de nombreuses essences végétales comme les palmiers, la vanille ou bien sûr la fleur d’ylang ylang, symbole de l’Ile.

SONY DSC

L’île aux parfums accueille environ 30% des touristes internationaux se rendant à Madagascar. Grace au travail de promotion de l’Office National du Tourisme de Madagascar sur le marché international, Nosy Be est devenue la destination phare et de référence de la Grande île. Nosy Be a un bel avenir devant elle.

Source http://www.madagascar-tourisme.com/fr/toutes-les-actualites-/454-nosy-be-dans-le-top-10-des-plus-belles-iles-au-monde-par-les-utilisateurs-de-tripadvisor

Microsoft s’engage à Madagascar

Microsoft-windows8-afriqueMadagascar a conclu avec le géant américain Microsoft un contrat de 326.000 dollars (237 809 Euro) pour préserver la forêt de Makira, situé dans le nord-est du pays en échange de crédits carbone afin de lutter contre la déforestation et le réchauffement climatique.

Makira est une forêt dense et humide de 371 217 Ha qui contribue à la conservation de la biodiversité malgache. Elle abrite une flore exceptionnelle, dont 30 espèces endémiques recensées réparties dans 7 genres endémiques appartenant à 4 familles endémiques ; ainsi qu’une faune remarquable telle que l’Indri indri, Varecia variegata variegata, Varecia variegata rubra, Eulemur rubriventer, Hapalemur griseus griseus, Lepilemur microdon, Avahi laniger, Microcebus rufus,…
La préservation du parc améliorera la fonction écologique du Makira, soit à la protection des vallées en aval contre l’ensablement des rizières et les crues des rivières ; contribuant au regorgement des nappes phréatiques et à l’alimentation des sources d’eau des vallées environnantes ainsi qu’assurer la connectivité entre le parc Masoala, le bloc forestier de Sambirano dans le nord et le reste des forêts humides de l’est par des ponts.

La vente de (crédits) carbone concerne le parc de Makira pour l’instant. C’est pour nous une aubaine, une chance vraiment que de pouvoir récolter les bénéfices de cette vente de carbone”, a indiqué le Premier ministre et Ministre de l’Environnement par intérim, Omer Beriziky, lors d’une rencontre avec la presse.

C’est un accord de vente de crédit carbone, on a pu vendre 65.369 tonnes de crédit carbone, qui donne un prix d’à peu près 326.845 dollars avec Microsoft”, a précisé à l’AFP le secrétaire général du ministère de l’Environnement, Pierre Randrianarisoa Manganirina.

La moitié de l’argent issu de ces contrats doit revenir à la communauté locale autour du parc national Makira en finançant des actions sociales de développement.
Une part de 20% doit revenir à l’opérateur gestionnaire de la forêt Makira, Wildlife Conservation Society (WCS), une ONG internationale dont l’objectif est la préservation de la nature et la préservation des zones de la flore et de la faune et 20% au ministère de l’Environnement.

La vente de crédits carbone sert indirectement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, en limitant notamment la déforestation et permet de lutter contre le réchauffement planétaire en réduisant l’empreinte écologique.

Source http://www.madagascar-tourisme.com/fr/toutes-les-actualites-/457-microsoft-sengage-a-madagascar

Carte Blanche pour Madagascar

Donnons la chance aux habitants de la Grande Île de montrer à travers leurs photos, leur vision de leur Grande Île.

L’Organisation des Iles Vanille (VIO) veut faire participer les habitants à la promotion de ses îles sur les différentes options de médias sociaux afin que les images qui sont publiées offrent une plus grande variété de photos illustrant ce que ces dernières ont à offrir. Et à qui de mieux pour demander que quelqu’un qui vit sur place?

Chaque semaine, un photographe sur chaque île des Îles Vanille aura “Carte Blanche” pour choisir les photos qu’il / elle juge les plus représentatives de leur propre île. Ce photographe aura regne artistique libre, sans ingérence ou proposition de l’équipe des Iles Vanille.

Pour ceux qui souhaitent faire partie de cette aventure des médias sociaux unique et passionnant, il suffit d’appliquer par email à [email protected]

Carte_blanche

Les journées du Tourisme Soutenable 2014

Journées-Tourisme_SoutenableLes étudiants en 3ème année Licence Professionnelle de l’Institut National du Tourisme et de l’Hôtellerie organisent les Journées du Tourisme Soutenable les 03, 04 et 05 avril 2014 à l’une des anciennes résidences du premier Président de la République Malagasy, Philibert Tsiranana, situé à Avarabohitra Itaosy. L’occasion de (re)découvrir ce magnifique joyau du patrimoine national malagasy. Cet événement aura pour principal intérêt la sensibilisation et l’information au Tourisme Soutenable afin de contribuer au développement soutenable (communément appelé développement durable) de Madagascar.

Au programme des conférences :

Jeudi 03 avril
14h30 – 15h30 : Le baobab, patrimoine malgache en péril ?

Vendredi 04 avril
10h30 – 11h30 : Internet : outil de promotion touristique
14h30 – 15h30 : Le Tourisme Sexuel à Madagascar, Quelle solution ?

Samedi 05 avril
10h30 – 11h30 : Tourisme Domestique à Madagascar, quelle perspective et comment le développer ?
14h-16h : Pourquoi parler de tourisme soutenable et non durable, Maharitra ou Miahy ? ce qu’en pense les malgaches.

Source http://www.madagascar-tourisme.com/