Le Comité Martiniquais du Tourisme et Airbnb s’associent pour favoriser un tourisme centré sur l’humain.

Le Comité Martiniquais du Tourisme et Airbnb annoncent ce jour la signature d’un partenariat inédit afin de structurer conjointement le tourisme collaboratif en Martinique.

En 2018, 85 000 touristes ont visité la Martinique avec Airbnb : une croissance de 60 % par rapport à 2017. Parmi eux, 70 % venaient de France métropolitaine, 12% des Etats-Unis, 9% d’Amérique latine.

Avec plus de 5 000 annonces sur l’île, Airbnb apporte en Martinique une offre d’hébergement complémentaire et constitue un relai de croissance pour le secteur touristique du territoire.

Fort d’une communauté d’utilisateurs venant de plus de 191 pays, Airbnb offre une opportunité unique aux voyageurs du monde entier de découvrir la Martinique de manière authentique, notamment grâce aux nouvelles offres d’Expériences uniques (activités, gastronomie, bien-être …).

La Martinique dispose en effet d’un patrimoine matériel et immatériel immense et diversifié (montagne Pelée, richesse de son monde sous-marin, rhum agricole AOC, des plages de sable blanc ou noir …). Riche de ses traditions mêlant cultures française et créole, l’ile dispose également d’atouts à mettre en valeur comme les spots de surfs de classe mondiale du nord-est, une gastronomie fine, des cascades nichées au cœur d’une nature préservée et des fêtes uniques.

Ce premier partenariat entre Airbnb et un comité du tourisme d’un territoire français d’outre-mer s’appuie notamment sur :

  • Des investissements marketing communs pour valoriser la Martinique en tant que destination touristique attractive auprès des voyageurs du monde entier, et en particulier auprès des jeunes ;
  • L’accompagnement en matière de qualité et le développement de la communauté d’hôtes sur Airbnb ;
  • La croissance de l’offre d’Expériences sur Airbnb afin d’encourager des voyages authentiques grâce aux hôtes locaux.

A l’initiative du Comité Martiniquais du Tourisme, cet accord avec la Martinique s’inscrit dans la lignée de l’engagement d’Airbnb de travailler main dans la main avec les autorités de la région caribéenne. Ces dernières années, Airbnb a ainsi signé des accords de collaboration avec 16 pays de la région.

Airbnb continue par ailleurs de renforcer son partenariat de longue date avec l’Association du Tourisme aux Caraïbes (Caribbean Tourism Organization) afin de stimuler le tourisme authentique dans la région et de développer des opportunités économiques pour tous.

Source : Le Comité Martiniquais du Tourisme et Airbnb s’associent pour favoriser un tourisme centré sur l’humain.

Entretien entre le Président de la Région Réunion, Didier Robert et le nouveau Président de la République de Madagascar, son excellence, Andry Rajoelina

En déplacement officiel à Madagascar à l’occasion de l’investiture du nouveau Président de la République qui s’est tenue le 19 janvier en présence de plusieurs chefs d’États Africains et de représentants de la France, le Président de la Région Réunion, Didier ROBERT s’est entretenu lundi 21 janvier avec le nouveau Président de la République de Madagascar, son Excellence Andry Rajoelina au Palais d’Etat de Iavoloha à Tananarive.

Ce premier rendez-vous, au lendemain de l’élection démocratique qualifiée d’historique par les observateurs internationaux s’inscrit, pour le Président Didier Robert, avant tout dans la volonté de conforter les liens d’amitiés entre l’île de La Réunion et la « Grande île », mais aussi, dans une dynamique de partenariat à renforcer dans les domaines : de l’économie (tourisme-énergie-agriculture…), de l’éducation, de la formation et de l’environnement en particulier. La Réunion et Madagascar ont construit depuis 2010 une coopération davantage tournée vers l’économie, l’export, le tourisme. Avec la signature de la convention cadre du programme européen Interrreg V OI doté de 63 millions d’euros, les deux îles concrétisent de nombreux projets profitables aux populations dans les domaines de l’économie (31 % des projets soutenus par le FEDER et la Région) et de la formation (25 % des projets soutenus par le FEDER et la Région). Le rapprochement et la dimension forte que souhaite aujourd’hui donner le nouveau Président malagache aux actions de coopération marque une nouvelle étape prometteuse dans les relations bilatérales.

Le Président Andry Rajoelina a précisé : « Notre vision est similaire pour le développement de la zone Océan Indien. Il faut exploiter notre proximité pour mieux coopérer dans des domaines comme l’agriculture, l’énergie, l’industrialisation. Le savoir-faire, l’ingénierie de La Réunion qui est en avance sur différents secteurs tel que la filière avicole ou encore les énergies doivent nous permettre de nous rapprocher et de nous développer pour rattraper le retard »

Parmi les sujets prioritaires abordés lors de cet entretien : le tourisme durable, la connectivité aérienne, la formation dans les secteurs de l’agriculture, l’expertise réunionnaise dans les énergies renouvelables, et la gestion des déchets. Les nouveaux projets portés par le Président Andry Rajoelina ont été exposés. Parmi eux les transports, les routes mais aussi le développement d’une filière de production de poulet avec l’appui et le savoir-faire des industries réunionnaises.

Pour le développement du tourisme « nature durable » dans l’Océan-Indien : les efforts collectifs engagés grâce au programme des îles Vanille et les retombées économiques des croisières qui profitent aux destinations de l’Océan Indien avec notamment la perspective de nouvelles compagnies doivent se poursuivre et s’intensifier. Le nouveau Président ambitionne, dans cette dynamique, de convaincre de nouveaux investisseurs pour augmenter l’offre et l’attractivité (hôtels et restauration) et marquer un nouvel élan dans la politique touristique. La vision partagée par le Président de Madagascar et le Président de la Région est celle du développement d’un tourisme durable dans ces régions aux atouts exceptionnels sur le plan de la biodiversité, un tourisme qui permette la création d’emplois.

Le Président de la République de Madagascar a officiellement invité La Réunion à participer à la prochaine conférence internationale sur le tourisme qui se tiendra à Nosy Be en avril prochain.

Sur les enjeux de préservation, de valorisation de la biodiversité et du patrimoine naturel : la création de la future Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) dans quelques semaines devra permettre de mieux coordonner les engagements, les alertes et les besoins de toutes les îles de l’Océan Indien, bien au-delà de La Réunion. Pour Didier Robert, « la richesse exceptionnelle et l’ampleur du territoire de Madagascar en matière de biodiversité doivent lui permettre de prendre le lead sur ces questions ».

Sur la connectivité aérienne, le Président Didier Robert a souligné l’importance de la signature de l’accord de partenariat stratégique et de pacte d’actionnaire Air Austral / Air Madagascar. « Une décision fondamentale pour la coopération régionale, car ce mariage entre nos deux transporteurs régionaux a véritablement inscrit notre coopération dans une dimension d’excellence qui va permettre de relever les défis du tourisme régional et international avec la promotion de la destination « îles Vanille », l’accélération des échanges de biens et de personnes entre nos deux territoires… Ce partenariat stratégique a déjà permis la création le 2 juillet 2018 de TSARADIA (“Bon voyage”), qui est une restructuration d’Air Madagascar nationale pour les vols domestiques ».

En conclusion, le Président de la République de Madagascar et le Président de la Région Réunion souhaitent ouvrir avec dynamisme et détermination une nouvelle ère et se rapprocher, rassembler les capacités de chacun pour travailler à la réussite mutuelle.

Un partenariat solidaire et global avec l’association AKAMAOSA du Père PEDRO

Depuis plusieurs années la Région accompagne dans le cadre de son programme de coopération et de solidarité l’association du Père Pedro en particulier sur le volet de l’éducation et de la formation (construction de bâtiments scolaires et d’un centre de formation). Une collaboration qui s’est accentuée dans un cadre stratégique de lutte contre l’exode rural afin de réduire la pauvreté urbaine en fixant les populations dans leur milieu. Le village pilote d’Antolojanahary sera doté d’un lycée technique et d’un centre de formation aux métiers de la ruralité afin de sédentariser dans son milieu naturel une jeunesse formée aux techniques modernes de l’agriculture, l’élevage dans le respect de l’environnement. Des partenariats avec des organisations socio professionnelles agricoles réunionnaises contribueront à renforcer ce village pilote de la ruralité malgache.

La culture et le sport prendront une place importante afin d’intensifier les échanges de jeunes réunionnais et malgaches à travers des associations sportives, culturelles et socio-éducatives. Le complexe sportif d’Akamasoa financé par la Région, opérationnel depuis début 2017 constitue une structure d’accueil particulièrement intéressante pour nos associations.

Dans le secteur économique : en 2018 l’implantation de la société réunionnaise SOLAR PLEXUS dans l’électrification rurale a permis la création d’un concept innovant qui associe l’accès à la lumière domestique pour 250 foyers, l’accès à l’internet et la TV satellite gratuite au village. Le pompage, la filtration et la potabilisation d’eau sont expérimentés avec succès depuis avril 2018.

A travers ces projets ce sont tout le savoir-faire des entreprises et des acteurs réunionnais (formateurs, techniciens…), le génie de notre innovation recherche qui sont à l’honneur et que nous soutenons avec des fonds Région et FEDER.

Source : Entretien entre le Président de la Région Réunion, Didier Robert et le nouveau Président de la République de Madagascar, son excellence, Andry Rajoelina

Barrière s’allie à Louvre Hotels pour conquérir les touristes chinois

Les deux groupes viennent de nouer un partenariat de distribution pour valoriser leurs services haut de gamme respectifs.

Les touristes asiatiques sont décidément très courtisés. Et pour les conquérir, des groupes a priori concurrents sont prêts à jouer l’union sacrée. Barrière, “petit” français comptant dix-huit hôtels de prestige, vient ainsi d’annoncer un partenariat de distribution avec Louvre Hotel Group, filiale depuis 2015 du poids lourd chinois Jin Jiang International, qui compte lui 2600 hôtels à travers le monde.

En pratique, Barrière va commercialiser en ligne ses dix-huit établissements sur la plate-forme de réservation de Louvre Hotels Group. En contrepartie, Louvre Hotels Group proposera sur le site du groupe Barrière une sélection de 20 de ses établissements haut de gamme des marques Royal Tulip et Golden Tulip, ainsi que de la marque Sarovar.

Un partenariat stratégique à plus d’un titre

A travers ce partenariat, Barrière ouvre donc plus largement les portes de l’Asie, et surtout du marché chinois. Jing Jiang, qui se présente comme le « premier conglomérat du tourisme en Chine », possède aussi une activité de tour-operating, et indique opérer un tiers des déplacements à l’étranger des Chinois.

« Louvre Hotels Group apparaît comme un expert en matière de tourisme chinois en Europe et dans le monde, indique le groupe Barrière dans un communiqué. Moyens de paiement chinois et plate-forme de distribution franco-chinoise sont autant d’arguments qui ont poussé Barrière à s’associer à Louvre Hotels Group pour conquérir le marché asiatique. »

Un partenariat d’autant plus stratégique que Louvre Hotels Group ne cache pas d’importantes ambitions, et se donnant notamment l’objectif de devenir le premier groupe hôtelier mondial d’ici 5 ans.

Source : Barrière s’allie à Louvre Hotels pour conquérir les touristes chinois

Transport aérien : Un partenariat privilégié entre Kenya Airways, Air Austral et Air Madagascar

Le tandem Air MadagascarAir Austral  poursuit les actions pour une meilleure rentabilité de la compagnie aérienne nationale.  A cet effet, les deux compagnies ont signé hier avec Kenya Airways, un mémorandum d’entente (M.O.U)

Un partenariat mutuellement avantageux qui permettra aux trois compagnies de mieux asseoir leur développement sur les lignes Océan indien, Afrique et même au-delà.  L’accord prévoit, en effet des partages de codes, pour renforcer et développer les dessertes du continent africain  et vers l’Océan Indien et offrant ainsi à leurs passagers un choix élargi de services. Ce nouveau partenariat dont la mise en œuvre se fera prochainement ouvre la possibilité de mettre en place de nouvelles passerelles entre l’Océan Indien et le continent africain,  ainsi que les autres pays reliés par les trois compagnies. C’est ainsi par exemple que dans la perspective de l’ouverture d’une ligne Nairobi- New York, les clients d’Air Madagascar – Air Austral pourraient, par le biais du code share, disposer d’une liaison Antananarivo- New York en passant par Nairobi et en achetant  leur billet chez Air Madagascar. Un partenariat gagnant-gagnant en somme, puisque le partage de code est bénéfique pour toutes les parties. Et ce, bien évidemment, à l’avantage des passagers.

Pour Air Madagascar, représenté par son Directeur Général Besoa Razafimaharo,   « Ce  mémorandum d’accord  ouvre les portes de nouvelles destinations notamment en Afrique de l’Ouest avec le réseau dense qu’offre le partenaire privilégié Kenya Airways. Les jalons de la consolidation et du développement de nos présences respectives dans la Zone Afrique et Océan Indien ont été posés, la prochaine étape est maintenant d’explorer les différentes synergies possibles entre nos trois compagnies dans divers domaines tels que la flotte, la maintenance, la formation, le cargo…» Air Austral, pour sa part est « fière de la signature  de ce nouveau partenariat avec Kenya Airways qui marque une nouvelle avancée considérable dans la mise en œuvre du partenariat stratégique avec Air Madagascar » Une nouvelle stratégie, pensée dès le départ dans la réalisation du Business Plan pour le redressement de la compagnie nationale malgache  et qui vient offrir aux trois compagnies de belles perspectives de développement. Kenya Airways a été représenté par son PDG Sebastian Mikozsk, lors de la signature de cet accord.

Source : Transport aérien : Un partenariat privilégié  entre Kenya Airways, Air Austral et Air Madagascar

Partenariat entre les Seychelles et l’Afrique du Sud

Sthembiso Dlamini et Alain St Ange
Sthembiso Dlamini et Alain St Ange

Vers une promotion commune

A l’occasion du salon INDABA à Durban, le Seychelles Tourism Board et l’Office de Tourisme d’Afrique du Sud ont dévoilé leur partenariat pour la promotion de combinés.
Alain St Ange et de Derek Hanekom, les ministres chargés du tourisme pour les Seychelles et l’Afrique du Sud avaient démarré la réflexion lors du carnaval des Seychelles il y a quelques semaines.
Depuis, la réflexion est devenue une réalité. Sthembiso Dlamini la Directrice Générale de South Africa Tourism et Alain St Ange ont signé le contrat de partenariat prévoyant des actions commune de mise en avant des pays respectifs et des actions d’amélioration du secteur privé.

Source : Partenariat entre les Seychelles et l’Afrique du Sud