Festival Indri-Indri 2019 : La conservation des lémuriens à l’honneur !

La petite bourgade d’Andasibe, très connue aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale par son parc national portant son même nom sera en fête à compter du 1er au 3 novembre 2019. En effet, le festival Indri-Indri y sera organisé durant cette période. Cette année encore, la conservation de cette espèce de lémuriens y sera à l’honneur ! Cet animal au pelage soyeux est le plus grand lémurien de la Grande Ile.

Le plus visité. On peut l’observer dans son habitant naturel au Parc National d’Andasibe-Mantadia, localisé dans la région de Moramanga, sur la Route Nationale No 2. Actuellement, on y recense 340 individus d’Indri Indri répartis en 40 groupes. Ce site préservé est l’un des joyaux de la biodiversité de Madagascar. La preuve, on y recense 17 espèces de lémuriens et une centaine d’espèces d’oiseaux avec un taux d’endémicité de 60% ainsi que des reptiles avec un taux d’endémicité de 95%. Ce qui fait de ce parc le plus visité à Madagascar. En effet, on y enregistre plus de 25 000 visiteurs, nationaux et étrangers, par an.

Tourisme communautaire. Rappelons que le Festival Indri Indri est organisé depuis quatre ans pour promouvoir le tourisme communautaire durable dans le village d’Andasibe et les environnements directs du parc. Sur le long terme, il s’agit d’inciter les communautés locales à prendre part à la protection de leur patrimoine naturel, afin qu’elles bénéficient des retombées économiques créées par l’activité touristique. Divers débats relatifs à la protection de la biodiversité ainsi que des animations culturelles ponctueront les trois jours du Festival.

Espèces emblématiques. Il faut savoir également que les lémuriens comme l’Indri-Indri sont des espèces emblématiques de Madagascar. Ce sont des animaux très intelligents dont certaines espèces se familiarisent facilement avec l’homme. On recense actuellement plus de 100 espèces de lémuriens à Madagascar. Chacune d’entre elles est visible dans toute l’île, que ce soit au parc zoologique de Tsimbazaza, ou dans l’un des nombreux parcs nationaux ou encore en pleine nature. Les endroits où l’on peut les observer sont innombrables. Et tout récemment, l’on découvre de nouvelles espèces comme le lémurien nain d’Ankarana.

Source : Festival Indri-Indri 2019 : La conservation des lémuriens à l’honneur !

ITB Berlin 2019 : 292 contacts établis

Afin de renforcer la présence de la destination sur le marché allemand, l’ONTMaccompagné des opérateurs nationaux ( Air Madagascar/Air Austral, Alexandra Travel, Aloes Travel Tours, Authentic Madagascar Tours, Exelans Tourism, Gassy Tour, Voyages Bourdon, Island Continent Tours, Madagascar Land of Wonders, Silverwings Travel & Tours, Le Louvre Hotel & Spa, le Musée Raketamanga), a participé au Salon international du tourisme de Berlin (ITB) qui s’est déroulé à Berlin en Allemagne du 6 au 10 mars 2019. Ce fut l’occasion pour la délégation malgache, de présenter sur un stand de 50m², les attraits touristiques de la Grande île aux professionnels du tourisme. 292 contacts ont été établis durant ce salon qui accueille chaque année plus de 180 000 visiteurs, parmi lesquels 100 000 professionnels et plus de 10 000 exposants venus de 180 pays.

Source : ITB Berlin 2019 : 292 contacts établis

Wave Madagascar : Plus de 50 opportunités d’affaires seront présentées

« Découvrez tout le potentiel de Madagascar ». Tel sera le thème du Forum International des Investissements dans le tourisme et les transports, ou Wave Madagascar, qui se tiendra du 17 au 20 septembre 2019 à Antananarivo. Ce dernier est initié par la Présidence de la République et sous la tutelle du ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie. L’objectif vise à accroître l’attractivité de Madagascar, non seulement en tant que destination touristique de choix, mais également en tant que destination entrant dans une nouvelle ère d’investissements.

Visite de sites. Cette première édition dévoilera tout le potentiel de Madagascar ainsi que toutes les actions menées par l’Etat pour créer un climat des affaires propices aux investissements dans le but d’atteindre ses objectifs de 500.000 touristes en cinq ans. En outre, plus de 50 opportunités d’affaires seront présentées durant Wave Madagascar. Il y aura ainsi des visites de sites faisant l’objet d’appels à investissements. Ce sera en même temps une occasion de découvrir la beauté de la Grande Île. Notons que près de 500 participants seront attendus. On peut citer, entre autres, des investisseurs et des opérateurs internationaux et nationaux ainsi que des étudiants dans le secteur du tourisme. Les programmes et instruments déployés par l’Etat afin de rendre le secteur du tourisme et des transports plus attractif aux investissements, seront passés en revue à travers des panels techniques et économiques. En outre, des pitchs, des partages de success stories des opérateurs économiques dans les domaines de l’hôtellerie, de l’aérien, du  ferroviaire, du maritime et fluvial ainsi que des rencontres B2B, auront lieu dans le cadre de ce Forum.

Source : Wave Madagascar : Plus de 50 opportunités d’affaires seront présentées

Les palmes du tourisme durable reviennent à la rentrée pour la 3ème édition

FORTS DU SUCCÈS DES DEUX PREMIÈRES ANNÉES, LES PALMES DU TOURISME DURABLE SE PRÉPARENT À REVENIR POUR UNE 3ÈME ÉDITION !

Organisées par l’association ATD – Acteurs du Tourisme Durable et le media professionnel Tourmag.com, elles mettront une nouvelle fois à l’honneur les initiatives les plus innovantes en matière de développement durable dans le tourisme, portées par des professionnels engagés.
Les candidatures ouvriront en septembre 2019, toujours réparties en 7 catégories : Transport / Voyage / Hébergement / Loisirs / Territoire & Destination / Information & Formation / Start-Up.
Préparez d’ores et déjà votre dossier ou parlez-en autour de vous !

Source : Les palmes du tourisme durable reviennent à la rentrée pour la 3ème édition

Verdir le tourisme bleu : la nécessaire transition vers un tourisme côtier et maritime durable pour protéger nos océans et le climat

Un nouveau rapport, qui sera présenté lors du Blue Tourism Forum qui se tiendra à Paris le 20 juin 2019, souligne la nécessité d’améliorer le suivi, la coopération et les schémas de gouvernance entre l’industrie du tourisme, les décideurs et les communautés locales, afin de réduire considérablement l’impact du tourisme côtier et maritime sur l’environnement, en particulier sur les ressources océaniques, aériennes, terrestres et aquatiques, tout en assurant sa résilience aux événements climatiques et en augmentant sa contribution au développement durable.

Représentant 10% du PIB mondial et de l’emploi, les voyages et le tourisme constituent l’une des plus grandes industries du monde, soutenue par une croissance de 3,9% en 2018, bien au-dessus de la croissance moyenne du PIB mondial (3,2%). Si un tourisme bien planifié peut être une source de revenus, d’emplois et de dynamisme économique, le tourisme de masse exerce, lui, de fortes pressions sur les écosystèmes côtiers subissant déjà une forte pression anthropique. En effet, le tourisme international génère déjà 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, principalement par le biais du transport aérien. Par ailleurs, il est une source majeure de gaspillage, de déchets, de pollutions marines, de surconsommation d’énergie et d’eau et d’artificialisation des sols, ce qui contribue in fine à l’effondrement de la biodiversité, à la réduction de la résilience aux événements climatiques et à la fragilisation des écosystèmes. Les impacts négatifs du tourisme de masse, provoqués par l’émergence des croisières de luxe et le développement des stations balnéaires dans le monde, mettent en péril les moyens de subsistance de millions de personnes vivant sur les côtes, fortement tributaires de la qualité de l’océan et des ressources naturelles pour leur sécurité alimentaire et l’accès à l’eau. Les destinations en forte croissance, généralement situées dans des pays vulnérables et ayant des ressources techniques, financières ou politiques insuffisantes, ont une capacité très limitée d’adaptation aux conséquences du changement climatique telles que l’élévation du niveau de la mer, les inondations, les incendies ou les tempêtes, et ont une faculté réduite à diminuer la pollution de l’environnement ou l’épuisement des ressources naturelles.

Impacts environnementaux et sociaux du tourisme de masse

Ce rapport fournit une évaluation de l’état du tourisme côtier et maritime dans le monde, en se concentrant sur les principales régions marines telles que la Méditerranée, les Caraïbes, le Pacifique et l’océan Indien. Il identifie les principaux acteurs, les tendances futures, les problèmes communs et un ensemble de solutions pour verdir le tourisme bleu dans les resorts, hôtels, croisières et établissements d’éco-tourisme.

Tourisme côtier et maritime durable

Jeremie Fosse, président de l’association eco-union et co-fondateur de l’initiative déclare : « l’industrie touristique côtière et maritime, qui est l’un des secteurs économiques connaissant la plus forte croissance au monde et soutenue par de grandes entreprises internationales, doit réduire considérablement son impact environnemental négatif sur les écosystèmes naturels tout en augmentant ses bénéfices sur les communautés locales afin de garantir sa propre durabilité économique sur le long terme ».

Julien Rochette, du programme océan de l’IDDRI et co-fondateur de l’initiative, souligne « le besoin d’un renforcement de la coopération à l’échelle régionale et globale pour rendre le tourisme compatible avec les engagements internationaux comme les Objectifs Développement Durable (ODD) et l’Accord de Paris sur le climat. »

L’initiative Blue Tourism

A travers l’initiative Blue Tourism, un groupement d’organisations internationales de la société civile coordonné par l’association eco-union, le think-tank IDDRI et l’ONG Planète Mer, avec le soutien de l’ADEME et du Fond français pour l’environnement mondial (FFEM), vise à améliorer la durabilité environnementale et sociale du tourisme côtier et maritime grâce au développement de projets innovants sur le terrain comme des labels écologiques, des programmes de sciences participatives et des mécanismes de gouvernance autour de trois régions marines vulnérables: la Méditerranée, l’océan Indien occidental et les Caraïbes.

Source : Verdir le tourisme bleu : la nécessaire transition vers un tourisme côtier et maritime durable pour protéger nos océans et le climat

Salon ITM 2019 : 630 rendez-vous entre les professionnels malgaches et étrangers organisés

La 8e édition du salon ITM (International Tourism Fair-Madagascar), qui s’est tenue, quatre jours durant, au Centre de Conférences Internationales à Ivato, a été un franc succès.

« Notre objectif a été atteint », a exprimé  Boda Narijao, le PCA de l’Office National  du Tourisme de Madagascar (ONTM), lors de la clôture de cette manifestation d’envergure internationale, hier. En effet, « plus de 14 500 visiteurs ont arpenté les Allées des cinq villages du salon répartis sur un espace d’exposition de 30 000m² contre 15 000m² lors de la dernière édition. On enregistre ainsi une hausse de l’ordre de 25% comparée à l’édition précédente. En outre, près de 300 participants y ont exposé  , soit une hausse de 21% », a-t-il rajouté.

Eductours. Dans la foulée, une soixantaine d’Agences de Voyages et de Tours opérateurs issue  de nos principaux marchés émetteurs, ont répondu à l’invitation de l’ONTM pour participer aux éductours organisés dans de nombreux sites touristiques de l’île. On peut citer, entre autres, le Nord à Diégo- Suarez, l’Isalo jusqu’à Anakao, Fort-Dauphin, Sainte-Marie, Morondava et Nosy-Be. Ils ont par la suite participé aux journées B2B qui se sont déroulées pendant deux jours dans le salon. C’était également un franc succès. En effet, « on a enregistré 630 rendez-vous sur les 342 programmés, avec en moyenne 15 rencontres pour chaque opérateur national.  L’objectif a été donc largement atteint, que ce soit pour les professionnels étrangers que pour leurs homologues malgaches », a enchaîné le PCA de l’ONTM. Et lui de rajouter que les nationaux commencent également à s’intéresser au tourisme local.  Les exposants ont d’ailleurs présenté de nombreuses offres touristiques promotionnelles dans le cadre de ce salon.

Promoteurs de projets. Par ailleurs, plus de 50 conférences ont été organisées. C’était une occasion pour les acteurs du tourisme d’en savoir un peu plus sur les mécanismes de financements existants, les investissements, les opportunités d’affaires sur les marchés émetteurs européens et les métiers prioritaires dans ce secteur. Et parmi les nouveautés pour cette 8e édition du salon ITM, « une cinquantaine de promoteurs de projets dans le secteur du tourisme ont été mis en relation avec des investisseurs, sans compter l’organisation d’une plateforme sur l’énergie par des ministères concernés. C’est une grande première », d’après toujours les explications de Boda Narijao. De son côté, le directeur général du Tourisme, Rakotonirina Yves, a soulevé qu’il y eu une très bonne cohérence entre le ministère de tutelle et l’ONTM dans l’organisation de ce salon. « Ce qui a contribué à sa réussite. Par ailleurs, la sécurité au niveau des sites touristiques s’est améliorée grâce aux mesures prises par l’Etat », a-t-il conclu.

Source : Salon ITM 2019 : 630 rendez-vous entre les professionnels malgaches et étrangers organisés

Salon ITM 2019 : L’écotourisme mis en avant par MNP

MNP mise sur la nature, pour attirer les visiteurs de l’ITM.

Les installations ont commencé depuis la fin de semaine, bien que ce fût une période de fête. Pour cette 8e édition de « l’International Tourism Fair Madagascar » (ITM 2019), qui marque également le 15e anniversaire de l’Office national du Tourisme de Madagascar (ONTM), les organisateurs ont concocté un événement de plus grande envergure. L’événement se tiendra pour quatre jours à partir de demain au CCI Ivato. L’espace d’exposition atteint une surface de 30.000m2, contre 15.000m2 pour la dernière édition. Parmi les exposants les plus ambitieux figure « Madagascar National Parks » (MNP). « Nous sommes partenaire de cette manifestation économique depuis le début. Mais cette fois, nous allons occuper une large surface pour mettre en avant les sites éco-touristiques de Madagascar. MNP veut faire connaître ces sites à l’international, mais également aux nationaux. 90% des touristes accueillis à Madagascar, visitent les parcs nationaux, qui constituent donc le produit phare du tourisme dans ce pays. Les richesses et la beauté de ces parcs seront présentés en miniature dans notre espace d’exposition », a affirmé Andry Fandresena Trinh Van Moï, responsable marketing auprès de MNP. A noter que cette organisme gère 43 aires protégées terrestres et marines, dont 18 sont des sites accessibles par les touristes.

Source : Salon ITM 2019 : L’écotourisme mis en avant par MNP

Le salon ITM a enregistré plus de 14 500 visiteurs en quatre jours

Venus pour trouver des idées de vacances, (re) découvrir la Grande île, les visiteurs ont répondu présents à la 8 édition du Salon International Tourism Fair Madagascar, qui se tenait du 13 au 16 juin 2019, au Centre de Conférences Internationales Ivato.

Plus de 14 500 visiteurs ont arpenté les Allées des 5 Villages du Salon répartis sur 30 000 m² (vs 15 000 m²) d’espace d’exposition ayant abrité les 300 exposants. Présentant une offre nationale, régionale et internationale, ITM 2019 permettait aux professionnels d’aller à la rencontre de leur public, leurs nouveaux produits touristiques et nouer des opportunités d’affaires avec les voyagistes étrangers.

Une soixantaine d’Agences de Voyages et de Tours opérateurs issus de nos principaux marchés émetteurs ont répondu à l’invitation de l’ONTM pour participer aux eductours organisés dans le Nord à Diego Suarez (France), Isalo – Anakao (France – Allemagne), Fort-Dauphin (Allemagne), Sainte-Marie (France), Morondava (Chine-Indonésie) et Nosy-Be (UK).

Ils ont par la suite participé aux journées B2B qui se sont déroulées sur deux jours et qui ont été un franc succès. 630 rendez-vous sur les 342 programmés ont eu lieu avec en moyenne 15 rencontres pour chaque opérateur national.  L’objectif a été donc largement atteint, que ce soit pour les professionnels étrangers et ceux de la Grande île.

Faut-il rappeler que ces rencontres B2B sont l’occasion pour les TO étrangers d’élargir les offres dans leur catalogue sur la destination Madagascar et le meilleur moyen pour les professionnels malgaches de se faire connaître auprès de ces TO et proposer ainsi leurs prestations.

En outre, plus de 50 conférences ont été organisées pendant les deux journées professionnelles et ont été l’occasion pour les acteurs du tourisme d’en savoir un peu plus sur les mécanismes de financements existants, les investissements, les opportunités d’affaires sur les marchés émetteurs européens (France, Allemagne, UK) et les métiers prioritaires dans ce secteur.

Parmi les nouveautés de cette édition :

–  L’Indonésie était à l’honneur durant tout le salon pour faire découvrir son patrimoine culturel, naturel et gastronomique aux visiteurs. Animations culinaires et culturelles se sont succédé pendant les 4 jours dans le Pavillon du Pays Invité d’honneur.

–   La tenue d’une plateforme sur l’énergie avec la participation du Ministère de l’Energie à travers la JIRAMA et le Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie.  Offices Régionaux du Tourisme et professionnels du secteur ont pu échanger avec les responsables sur les problèmes rencontrés notamment par les hôteliers en matière d’énergie.

Informative, instructive, festive, le Salon ITM a également mis à l’honneur la diversité culturelle et gastronomique de Madagascar à travers des concerts non-stop sur la scène d’animation avec des artistes issus des 22 Régions, et des démonstrations culinaires et des séances de dégustation.

La 8e édition du Salon ITM a reçu la visite de nombreuses personnalités politiques, à l’instar du Président de la République Andry Rajoelina, venu rencontrer l’ensemble des opérateurs nationaux dans l’après-midi du vendredi 14 juin, et le Premier Ministre Christian NTSAY, venu inaugurer le Salon.

Source : Le salon ITM a enregistré plus de 14 500 visiteurs en quatre jours

Air Mauritius : Des offres promotionnelles à la FIM

Pour la troisième fois consécutive, Air Mauritius participe à la Foire Internationale de Madagascar. Une occasion pour cette compagnie aérienne de rencontrer ses clients, mais également et surtout de leur offrir des offres alléchantes. C’est ainsi que dans le cadre de la FIM, Air Mauritius pratique de nombreuses réductions sur des destinations phares. Pour ne citer entre autres, que les remises jusqu’à -20% sur l’Ile Maurice, Hong Kong, Kuala Lumpur, Delhi, Chennai, Bangalore. Des tarifs préférentiels sont également proposés sur Dubaï, Londres Paris, Shangai, Perth, La Réunion… Enfin, toujours dans le cadre de la FIM, la filiale de la compagnie, Air Mauritius Holidays présente ses packages hôtels, vols et excursions pour préparer les vacances scolaires à l’Ile Maurice, Dubaï, la Malaisie, Singapour et Hong Kong. Rappelons qu’Air Mauritius est le transporteur officiel des prochains jeux des îles qui se tiendront à Maurice du 19 au 28 juillet 2019. A cet effet, des tarifs spéciaux sont proposés pour les supporters et familles qui veulent faire le déplacement pour assister à ces jeux régionaux.

Source : Air Mauritius : Des offres promotionnelles à la FIM

FIM 2019 : Un atelier prévu sur l’Agritourisme

Ce sera une grande première. L’agritourisme fera l’objet de concertation de trois jours, dans le cadre de la 14è édition de la FIM 2019.  De ce fait, l’objet de cet atelier sera l’élaboration de politiques visant à améliorer les liens entre l’agriculture et le tourisme, et renforcer le secteur agroalimentaire local et promouvoir des aliments sains dans l’agritourisme. Des fonctionnaires des Ministères et représentants du secteur privé dans les secteurs des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, ainsi que celui de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, de l’hôtellerie, des membres de la société civile et des intellectuels seront au rendez-vous, tout comme les partenaires internationaux et régionaux.

Source : FIM 2019 : Un atelier prévu sur l’Agritourisme