Le groupe Accor annonce le lancement du site Apartments & Villas, dédié à la location de résidences privées et aux séjours hôteliers de longue durée. Ce site internet propose plus de 50 000 appartements, villas et chalets, sélectionnés parmi les 15 enseignes Accor proposant des séjours de longue durée (notamment Adagio, Mantra ou Hyde Living), des résidences privées du groupe, détenues par des particuliers et fréquemment intégrées aux offres de location avec services (Raffles, Banyan Tree, Delano, Fairmont, SLS, etc.), ou encore des locations privées (onefinestay), dans plus de 350 destinations.

Les clients qui réservent sur ce site bénéficient des avantages du programme de fidélité ALL- Accor Live Limitless, d’une plus grande souplesse de réservation grâce à la nouvelle politique d’annulation, et des mesures d’hygiène et de prévention renforcées grâce au label Allsafe.

Malgré la crise sanitaire, qui a modifié les habitudes de voyage, “les résidences de marque ont fait preuve d’une belle résistance. affichant un pipeline de plus en plus diversifié et une croissance record”, affirme le groupe. Citant une étude réalisée par le cabinet de conseil Savills, “le secteur a enregistré une croissance de 170 % sur dix ans. Malgré un contexte difficile, 2020 s’annonce comme une nouvelle année exceptionnelle avec l’ouverture de plus de 100 nouveaux projets.”

Source : Accor lance le site Apartments & Villas dédié aux résidences privées et aux longs séjours

Le groupe Accor a annoncé, mardi 24 novembre, être entré en négociations exclusives avec la start-up anglaise Ennismore, afin de développer son offre d’établissements lifestyle au style urbain et sophistiqué. Ce rapprochement devrait être finalisé d’ici la fin du premier semestre 2021.

En parallèle, Accor a l’acquisition des marques du groupe américain SBE (les 22 hôtels Delano, Mondrian, SLS et Hyde, des restaurants et des bars), qui viendront renforcer sa nouvelle division lifestyle. Accor en deviendra l’actionnaire majoritaire. L’investissement est de l’ordre de 300 M€, “en quasi-totalité lié au remboursement de la dette de SBE”, annonce le groupe.

Avec ces acquisitions, Accor cherche à créer “le plus grand opérateur mondial de l’hôtellerie lifestyle” et révèle que “70 autres projets” d’hôtels sont à l’étude, ainsi que “plus de 150 restaurants et bars”.

“Le lifestyle, le divertissement, les lieux qui ont une âme, sont depuis de nombreuses années au cœur de notre stratégie de développement et de croissance. Ce partenariat avec le fondateur d’Ennismore, Sharan Pasricha, et ses équipes talentueuses, donnera une nouvelle impulsion à notre ambition dans le domaine du lifestyle”, a déclaré Sébastien Bazin, PDG d’Accor, dans un communiqué du groupe.

Source : Accor se renforce dans l’hôtellerie lifestyle

Beaucoup d’hôteliers sont convaincus de la nécessité de répondre aux avis sur les plateformes. En revanche, sur la manière de répondre, les opinions divergent. Une réponse incisive peut parfois être très efficace auprès de l’audience.

Faut-il recadrer le client lorsque l’on estime que cela est nécessaire, ou faut-il accepter la critique, même si elle semble injustifiée ? La question se pose face à des avis en ligne négatifs voire abusifs. Le client n’est pas satisfait, a l’impression de s’être fait avoir, n’arrive pas à obtenir la compensation qu’il désire, bref il est frustré et vient se défouler sur une plateforme d’avis.

Son avis est orienté pour que l’audience perçoive négativement l’établissement, usant du mensonge ou ne décrivant qu’une partie de la situation et faisant abstraction de ce que l’établissement à fait pour résoudre le problème. Si la mauvaise foi est trop évidente, voire caricaturale, il vaut mieux parfois ne même pas répondre, tant le rédacteur s’est déjà décrédibilisé lui-même. Vous pouvez aussi laisser commentaire faisant preuve d’humour, par exemple : “Heureusement que vous n’êtes restés qu’une nuit car à ce rythme, le bâtiment se serait effondré la seconde nuit.”

Pourquoi être incisif ?

Les plateformes d’avis sont un outil de relation client en mode public. Votre objectif est donc de remettre les points sur les i, en restant toujours courtois. Toutefois, quatre facteurs me font dire qu’il faut savoir être incisif :

  1. C’est le client qui vous manque de respect par sa description exagérée ou mensongère. Il ne faut pas vous laisser faire, car il y a de vrais enjeux commerciaux. Il en va de l’image et de la réputation de votre établissement.
  2. Le client se rend compte, petit à petit, qu’il prend le pouvoir par ses avis. Certains vont donc vouloir les monnayer. Avez-vous intérêt à ce que le client obtienne tout ce qu’il demande avec du chantage à l’e-réputation ? En envoyant un message fort à l’audience, vous montrez que n’acceptez pas les comportements abusifs.
  3. L’audience lit les avis mais aussi les réponses. Ces futurs clients seront rassurés de voir que le responsable ne se laisse pas faire et recadre ceux qui ont besoin de l’être. Les lecteurs aiment que les avis malhonnêtes soient démasqués et que la vérité soit rétablie.
  4. Lorsque vous répondez, vous le faites en tant que représentant officiel de l’établissement, l’audience vous accorde beaucoup plus de crédit, de confiance, qu’à un rédacteur anonyme. Si vous restez trop consensuel face à un client qui abuse, vous risquez de ne pas faire passer votre message, l’audience passera à côté. À l’inverse, vous acquerrez l’audience à votre cause si vous rétablissez la vérité de façon incisive (toujours en restant respectueux et honnête).

Quand être incisif ?

Cela dépend de votre établissement, de son positionnement, de votre nature, de votre forme de management, de la relation que vous établissez avec vos clients, des avis qui sont postés, de leur honnêteté, etc.

Gardez en tête qu’être au service de ses clients ne veut pas dire être esclave : soyez serviable, pas asservi.

Si le client est malhonnête, abusif, menteur, de mauvaise foi, n’hésitez pas à devenir incisif.

Conclusion

Le client est en train de prendre le pouvoir avec la possibilité qui lui est offerte de partager son expérience et donc d’influencer l’acte d’achat des prospects. La conversation et l’influence ont toujours existé, mais elles sont maintenant publiques et mondiales. Il ne faut pas perdre de vue qu’aujourd’hui la grande majorité des clients (90 %) lit les avis et accorde de l’attention à la réponse qui leur ait faite par la direction : 22,4 % des clients d’hôtels les lisent systématiquement et 50,7 % le font parfois ou occasionnellement.

Notre comportement influence aussi cette prise de contrôle par le client. À force de solliciter, de quémander un avis auprès de la clientèle, celle-ci comprend que sa parole à un poids et qu’elle est monnayable. Si vous montrez que vous êtes faibles, alors vous allez vous faire exploiter. Il est donc important de montrer une certaine maîtrise de la situation et de rétablir la vérité quand cela est nécessaire.

Source : E-réputation : faut-il laisser le client prendre le pouvoir ?

Tribune libre de Dimitri Ruiz, président de l’association Les Clefs d’Or France

“On pensait que la plus grande menace pour un concierge d’hôtels Clefs d’or viendrait de la Covid et des contraintes sanitaires, avec les distanciations sociales à respecter. Eh bien non, pas seulement ! Le concierge d’hôtel est en grand danger, certes, mais la menace vient de la vaste vague de licenciements économiques qui s’abat en ce moment, en France, sur le secteur de l’hôtellerie. Et les premiers à en faire les frais sont, bien souvent, les concierges…

Le concierge Clefs d’or est celui ou celle qui permet à son établissement de réaliser l’impossible pour satisfaire son client.

Il est la clef de voûte d’un service personnalisé et surtout incarné par l’excellence.

Cette plus value humaine dans un établissement de luxe offre la mémoire des lieux et des habitudes des clients ; ses connaissances toujours plus grandes permettent aujourd’hui à une nouvelle génération d’apprécier ses services.

L’électronique, il s’en sert comme un outil sympathique, mais ce sont bien des hommes et femmes qualifiés qui offrent ce supplément d’âme qui est recherché.

Le Clefs d’or est l’un de ces piliers indispensables du fameux service à la française, raffiné et de son temps.

L’association (loi 1901) des Clefs d’or, née en France grâce à son réseau d’amis concierges et de partenaires au [niveau] national mais aussi à l’international, donne une efficacité exemplaire aux attentes des clients.

Notre devise est ‘Le service dans l’amitié’ : ce réseau humain décuple nos possibilités, pour le plus grand bonheur de nos clients. On ne peut donc pas déshumaniser l’hôtellerie, l’échange et le partage. On peut penser qu’il y aura un avant et un après Covid, les clients des hôtels de luxe auront besoin d’ambassadeurs et pourront se tourner vers les hôtels qui ont un concierge Clefs d’or, vers un hôtel qui privilégie l’humain, car, après de longs mois d’isolement, nous aurons tous soif de contacts humains.

Le concierge d’hôtel Clefs d’or devrait donc non seulement être préservé, mais également intégré dans une stratégie de relance efficace, à l’image de ce travail qu’ils font pour promouvoir ces grands événements de notre pays, des lieux de visites chargés d’histoire, ils savent préserver notre patrimoine et ils donnent envie de goûter à cette gastronomie.

La richesse est là, avec cette passion qui les animent.

Notre pays a besoin de tous ses acteurs qui permettent de faire rayonner notre destination.

Mode, JO 2024, lieux de culture et de liberté, voilà autant de recommandations que les Clefs d’or aiment à proposer et s’investissent pour aider cette clientèle exigeante à réaliser ses rêves de France.

 Alors, Monsieur le président de la République, Mesdames et Messieurs les ministres, nous vous encourageons à promulguer vite les décrets de prolongation du chômage partiel, avant que notre profession soit totalement décimée.

 Mesdames et Messieurs qui dirigez des hôtels, n’ignorez pas le rôle essentiel de vos Clefs d’or et de notre belle association.

Bien cordialement”

Dimitri Ruiz, président Les Clefs d’or France

Source : “Concierge d’hôtels, un métier sacrifié”

4 Novembre 2020 – Niché au cœur de la Vallée de Ferney dans un domaine de 2 300 hectares, CIEL Properties lance ce mois-ci le Ferney Nature Lodge. Unique à Maurice, le Ferney Nature Lodge offre tout le confort d’un établissement haut de gamme au cœur de la nature et à l’écart de toute civilisation. À l’heure où l’industrie du tourisme se remet en question, CIEL innove avec cette nouvelle offre qui rencontrera sans aucun doute l’adhésion des mauriciens et des touristes dès la réouverture complète des frontières.

« Nous sommes très heureux de lancer le Ferney Nature Lodge aujourd’hui. Malgré le contexte touristique difficile que nous connaissons tous, le lodge répond totalement aux nouvelles attentes davantage axées vers la nature, le développement durable, le bien-être et l’éco-tourisme » indique Guillaume Dalais, CEO de CIEL Properties. « Aujourd’hui, nous venons redéfinir la notion du luxe. L’important est d’offrir l’opportunité de se retrouver en couple, entre amis, ou en famille dans un lieu extraordinaire, complètement déconnecté du quotidien et en harmonie avec soi-même et la nature qui nous entoure » poursuit Guillaume Dalais.

‘Se reconnecter à la nature en profitant du confort d’un chalet chic et cosy’, c’est en effet la promesse de CIEL Properties en lançant ce Lodge à Ferney.

Découvrir le sud-est de l’île Maurice autrement
Idéal pour les couples, les familles souhaitant privatiser les lieux, et tous les amoureux de la nature, le Ferney Nature Lodge est l’occasion de découvrir le sud-est de l’île Maurice sous un tout autre angle ; brisant ainsi l’idée que les vacances à l’île Maurice riment uniquement avec sable et cocotiers.

Un produit d’exception
Dépaysement assuré dès votre arrivée au Lodge avec une vue à couper le souffle sur la Vallée de Ferney, les troupeaux de cerfs et l’une des dernières forêts endémiques de l’île Maurice. Outre le cadre époustouflant, le Ferney Nature Lodge saura sans aucun doute vous émerveiller grâce à son ambiance safari et un espace à vivre magnifiquement décoré. Le lodge principal, véritable lieu de vie du Ferney Nature Lodge, a été conçu pour pouvoir accueillir les invités dans un vaste espace donnant sur la forêt de Ferney. Les résidents du lodge peuvent déjeuner et se détendre dans les différents coins du lodge, sur la varangue en deck, au bar orné de cuir, autour de la piscine ou de la cheminée centrale où tout est pensé pour le confort et le bien-être de chacun.

Le Lodge, conçu pour une expérience hors du commun, offre un hébergement en chalet individuel. Quatre somptueuses chambres, un chef privé, des produits 100% locaux et une vue à couper le souffle font du Ferney Nature Lodge une adresse d’exception pour les voyageurs.
Le lodge principal peut également accueillir des événements jusqu’à 50 personnes, tels que des anniversaires ou des mariages en petit comité.

« Nous sommes très heureux d’ouvrir le Ferney Nature Lodge car il s’agit vraiment d’un lieu hors du temps, hors du commun. Tous nos invités sont éblouis dès leur arrivée par la beauté et la sérénité qui émanent de ce lieu magique. Toute l’équipe de Ferney travaille depuis plusieurs mois sur cette ouverture afin de proposer une expérience mémorable à nos clients avec une dimension résolument locale. En effet, tout notre personnel vient de la région, nous proposons une cuisine traditionnelle avec des produits du terroir, directement achetés à Ferney ou dans les fermes environnantes » nous confie Annaline Bax, Operations Manager de La Vallée de Ferney. « Par ailleurs, votre séjour sera l’occasion de (re)découvrir la faune et la flore endémique de l’île Maurice grâce à la zone de conservation de 200 hectares qui se trouve dans la Vallée. Plus de 40 espèces d’arbres et environ 120 oiseaux endémiques ont ainsi trouvé refuge dans notre domaine » précise Annaline.

Des activités 100% nature
Si le Lodge appelle résolument au repos et au dépaysement, de nombreuses activités outdoor vous sont également proposées par les équipes Ferney. Que ce soit une randonnée conviviale, accompagnée de l’un des rangers de Ferney, dans la zone de conservation à la découverte de la flore et faune endémique, un piquenique champêtre au bord de la rivière, ou le lever de soleil sur les hauts de la chaine de montagne Bambou, vous serez à coup sûr immergé dans la nature.

La gastronomie et les produits locaux mis à l’honneur
Au-delà de la magie du lieu, le Ferney Nature Lodge propose un concept unique de « from Farm to Fork », offrant ainsi des plats préparés avec des produits frais et locaux, mettant ainsi en valeur les petites fermes des environs et produisant un cercle vertueux économique et responsable. Le Chef sera aux petits soins tout au long de votre séjour pour vous proposer une cuisine 100% locale.  Outre les mets qui vous seront proposés au Lodge par le Chef, vous pourrez également découvrir notre cuisine au restaurant Ferney Falaise Rouge qui offre une vue extraordinaire sur le lagon, les îles du sud-est et la montagne du Lion.

Un séjour au Ferney Nature Lodge est une expérience unique, une grande bouffée d’air frais, loin des foules, de la civilisation et de la routine. Avec son programme favorisant la protection de la biodiversité, le Ferney Nature Lodge se veut être une référence en matière d’écotourisme.

Source : CIEL innove et mise résolument sur l’éco-tourisme avec l’ouverture du Ferney Nature Lodge
Durement impactés par la crise du coronavirus, les hôtels se tiennent prêts à s'engager pour lutter contre l'épidémie. (Photo d'illustration/Pixabay).

Selon une enquête menée par MKG consulting et publiée par Hospitality On, l’annonce du deuxième confinement a contraint un grand nombre d’hôtels à fermer leurs portes en raison de l’absence de clients.

Au 1er octobre, le taux d’ouverture des hôtels en France avait atteint 93 %, un niveau surtout porté par la province, qui affichait 96 % contre 76 % à Paris. En novembre, ces taux ont perdu 20 points, pour atteindre respectivement 73 % et 76 %.

Paris souffre particulièrement de la crise sanitaire, avec un taux d’ouverture qui est retombé à 58 %, et l’Île-de-France à 74 %. La région parisienne est la plus touchée par la crise sanitaire, en l’absence de clientèle internationale.

Les catégories d’hôtels sont inégalement impactées. Les segments budget et économique, ouverts respectivement à 98 % et 96 % au 1er octobre, affichent désormais  90 % et 73 %. Le milieu de gamme recule de 22 points entre le 1er octobre t le 1er novembre, passant de 91 % à 69 %. Les catégories haut de gamme et luxe sont les plus touchées : elles affichaient 74 % d’ouverture en octobre mais seulement 45 % au 1er novembre.

Source : En France, les hôtels referment leurs portes

En cette fin d’année, et malgré une crise sanitaire sans précédent, de nouveaux hôtels s’apprêtent à ouvrir partout dans le monde. Voici quelques-uns des plus originaux.

NoMad Hotel, Londres

Pour son premier établissement en dehors des États-Unis, NoMad Hotel a choisi Londres avec, toujours, son habituel souci de la gastronomie et du style. C’est dans le quartier de Covent Garden que l’hôtel ouvrira en décembre, dans l’ancien tribunal des magistrats, ainsi qu’au sein de l’ex-commissariat de police local. Le bâtiment du XIXe siècle présente désormais 91 chambres, une salle de bal (nichée dans l’ancien tribunal), un atrium immense baigné de lumière, et un salon-bibliothèque.

Ambiente, États-Unis

En Arizona (États-Unis), ce qui sera le premier ‘hôtel-paysage’ (formule anglo-saxonne désignant un hôtel s’insérant dans un paysage marquant) d’Amérique du Nord ouvrira début 2021. Au programme, 40 chambres-atrium en forme de cubes refléteront la nature alentour, via leur verre teinté. Conçus pour s’insérer dans le paysage, les cubes flotteront au-dessus du sol, retenus par des piliers d’acier. Les chambres disposeront ainsi d’une vue à 360 degrés, donnant sur les roches rouges de Sedona et la forêt de Coconino. Côté décor, minimalisme et cheminées à double-face rythmeront les chambres, souvent surmontées d’un toit-terrasse. La piscine du resort épousera quant à elle la forme d’un lagon.

Explora El Chaltén, Argentine

Cette fois, direction l’Argentine et la Patagonie. C’est à Los Huemules, une réserve naturelle de 6 000 hectares, qu’Explora s’apprête à ouvrir un hôtel-lodge de 20 chambres, donnant sur la vallée Eléctrico et le glacier Marconi. Faisant la part belle à l’environnement, les chambres ménagent une vue dégagée sur la nature. L’esprit des lieux se veut confortable, épuré, loin du superfétatoire et reprend le design typique des anciennes estancias de Patagonie argentine. Idéal pour les aficionados de trekking, dans une nature sauvage et envoûtante, faite de montagnes, de lacs, de rivières et de cascades.

Aman New York

Pour son troisième opus américain, le groupe hôtelier d’ultra luxe a mis le cap sur New York. C’est dans le Crown Building, bâtiment néoclassique iconique de Manhattan, que le dernier-né des hôtels Aman s’est implanté, disposant de 85 chambres (toutes équipées de cheminées), donnant pour la plupart sur Central Park. L’hôtel comptera notamment un Aman Members’ Club, un spa de 3 étages, deux restaurants, une terrasse-jardin au dixième étage, et un nightclub au sous-sol. Aman New-York propose également des résidences, dont un penthouse gigantesque de 5 étages, lové précisément dans la couronne dorée du building. Ouverture en novembre.

Raffles Udaipur, Inde

Après la rénovation (réussie) du Raffles Singapour, le groupe éponyme s’apprête à ouvrir cet hiver son premier hôtel-resort d’Inde. Niché dans un bâtiment à l’aspect palatial, lui-même situé sur une île du lac Udai Sagar, le Raffles Udaipur disposera de 101 chambres, de vastes jardins, d’un spa Raffles de 1 100 m2, d’une piscine, d’un restaurant-rooftop, ainsi que de deux bars (le Long Bar et le Writers Bar). À noter, Udaipur est souvent appelée la Venise de l’Est, pour ses lacs, temples anciens et palaces.

Source : Les cinq hôtels les plus originaux qui vont ouvrir

Une sélection de contenus exclusifs, des moments d’inspiration, des mises en lumière de produits et solutions, les dernières innovations de l’industrie, des conférences… Le salon EquipHotel vous propose une semaine digitale inédite et riche comme l’explique la directrice du salon, Béatrice Gravier.

En quoi consiste la semaine digitale d’EquipHotel ? 

Suite à l’annonce du report du salon sur son édition de 2022, nous avons décidé de proposer, du 16 au 20 novembre 2020, une semaine digitale – EquipHotel WEEK –  avec la mise à disposition pour les professionnels du secteur d’une sélection de contenus initialement prévus sur le salon : webinars,pitchs produits, paroles d’experts mais aussi présentations d’espaces inspirationnels scénarisés par nos architectes partenaires. Francis Van der Walle présentera son projet Senses Room. Nous organisons en partenariat avec l’Ameublement Français et le FRENCH DESIGN by VIA « Recevoir à la française », une série d’événements, en faveur d’échanges business et de rendez-vous d’inspiration. Un kiosque Presse, des offres d’emploi et d’autres services seront également proposés. C’est un parcours inspirant et didactique que nous proposons à nos visiteurs, avec la mise en avant de solutions techniques et concrètes. Un moment dédié à l’Hospitality qui sera, nous l’espérons, source d’inspiration pour les professionnels.  Dès le 16 novembre, connectez-vous à EquipHotel WEEK et visitez notre site equiphotel.com pour plus d’informations sur la programmation.

Quels sont les points forts de cette édition dans son format digitalisé?

La période actuelle nous oblige à repenser notre façon de connecter les professionnels entre eux et de leur proposer de façon digitale des solutions business et des moments d’inspiration. Le digital permet d’être flexible et de proposer du contenu que les professionnels pourront visualiser quand ils le souhaiteront. Les formats proposés sont courts, dynamiques , en français et en anglais pour nos participants étrangers. Les rendez-vous Live se font sur pré-inscription et le contenu en Replay sera diffusé chaque matin mais restera disponible tout au long de la semaine d’EquipHotel WEEK. Le contenu est naturellement disponible gratuitement.

Quelles sont les tendances ? 

Pour EquipHotel WEEK, nous proposons un large choix de thématiques, tels Hôtellerie, Restauration, Bien être, Design, Tech, RSE ou solutions Covid. Nos visiteurs pourront parfaire leurs connaissances, comprendre et apprendre tout au long de la semaine, auprès d’experts du secteur, de cabinets de tendances, d’architectes, de restaurateurs, d’hôteliers, de spécialistes en ressources humaines ou autres.  Notre objectif est de soutenir au mieux la profession en leur apportant en digital  l’expertise, les solutions et l’inspiration qu’ils auraient pu trouver sur le salon EquipHotel 2020.

Source : EquipHotel Week s’ouvrira en ligne du 16 au 20 novembre

Radisson Hotel Group, associé au Groupe Talys, fait venir le chef Jérôme Martens dans le cadre du développement de ses services, afin de se préparer à la réouverture du marché du tourisme à Madagascar. Le chef aura pour mandat de gérer les futures cuisines et les cartes des enseignes déjà existantes Tamboho Boutique Hôtel et Tamboho Suites en rénovation (respectivement, les futurs Radisson Hotel Antananarivo Waterfront et Radisson Serviced Apartments), ainsi que du Radisson Blu côté Ankorondrano en travaux de construction.

Executive Chef depuis plus de 25 ans chez Radisson Blu en Europe et en Afrique, le chef Martens est un habitué des standards gastronomiques de la grande chaîne hôtelière.  Ayant déjà servi les tables de l’enseigne à Nice, Marseille, Dakar ou bien Lomé, il s’est forgé une belle expérience quant aux saveurs du monde, et un savoir-faire certain dans la manipulation des produits d’exception, à l’instar des langoustes, du foie gras et des truffes blanches. Pour ce qui est d’Antananarivo, des plats raffinés associés aux produits malagasy attendent les clients.

Au niveau des infrastructures qu’il aura à chapeauter, le Radisson Blu Hotel Antananarivo sera doté de deux restaurants, dont l’un sera situé sur le toit avec un bar, avec un café internet. Le Radisson Hotel Antananarivo Waterfront servira boissons et plats dans son restaurant-bar ouvert toute la journée. Le Radisson Serviced Apartments mettra à la disposition de la clientèle quant à lui, un restaurant ainsi qu’un lounge bar. Rappelons que l’ouverture de ces trois structures hôtelières du Radisson Hotel Group représente une nouvelle ère de concurrence en matière d’hébergement d’exception à Madagascar, mettant à la disposition des usagers des standards élevés d’offres hôtelières.

Source : Radisson Hotel : Madagascar accueille le Chef Jérôme Martens

L’association Acteurs du tourisme durable (ATD) publie un document de 52 pages pour accompagner l’industrie sur le chemin de la neutralité carbone.

Le livre blanc « Tourisme & Changement climatique » d’ATD permet de « comprendre le changement climatique » et de « s’engager concrètement dans une transition bas-carbone ». Mesurer son empreinte, la réduire, mettre en place une démarche d’adaptation de son entreprise au changement climatique, évaluer son exposition face à ce phénomène, …  De nombreuses thématiques sont abordées sous des formes ludiques : bonnes pratiques, solutions, fiches techniques, témoignages, cartes, focus thématiques. Le livre est disponible gratuitement au format PDF, ou par envoi postal, contre une participation de 9 euros TTC. Plus d’informations sur le site de l’association.

Source : ATD publie son livre blanc « Tourisme et Changement climatique »