Racing Madagascar : Un nouveau produit attirant les touristes

Les participants peuvent découvrir tous les jours des endroits mythiques de la région de DIANA où se tiendra la 2e édition de la course organisée par Boogie Events.

Boogie Events, la filiale sportive du Tour Opérateur malagasy, Boogie Pilgrim, installé depuis 30 ans dans la Capitale, organise la 2e édition du Racing Madagascar du 11 au 16 juillet prochain et qui aura lieu dans la région de DIANA, plus précisément dans la partie d’Anivorano Nord. « Il s’agit d’une course de Trail Running ou course à pied sur sentier. Et le tracé de la course passe par différents paysages et des lieux touristiques magnifiques. C’est un nouveau produit permettant d’attirer les touristes aussi bien nationaux qu’étrangers », a fait savoir Patrice Raoull, co-fondateur de la course, lors d’une présentation de Racing Madagascar dans le cadre du salon ITM (International Tourism Fair) Madagascar qui s’est tenu quatre jours durant au village Voara à Andohatapenaka.

Equipe logistique. En effet, « les participants peuvent découvrir tous les jours des endroits mythiques de la région dont entre autres, le Tsingy rouge, les baies et lacs, la rivière d’Irodo, la forêt des baobabs et la plage d’Ampondrafetra. Le défi étant de réaliser un parcours à pied de 150 km en six jours avec un kilométrage. Dans la foulée, nous disposons d’une équipe logistique multidisciplinaire représentant 14 véhicules dont quatre camions et 10 voitures 4×4 pour assister les coureurs. Il y aura ainsi des tentes bien équipées suivant les normes internationales à monter et à démonter tous les jours dans les lieux de campement. Par contre, aucune assistance n’est autorisée pendant la période de course puisqu’il s’agit d’une course en semi-autonome », a-t-il expliqué.

Base de données mondiale. Notons que le nombre des participants pour cette 2e édition du Racing Madagascar, a augmenté par rapport à l’édition précédente. Il y aura 29 athlètes dont 8 étrangers qui sont de nationalité sud africaine, américaine, argentine et suédoise. Une autre particularité également, sept femmes dont trois femmes malagasy participeront à cette course de Trail Running. Par ailleurs, « la course a un côté solidaire dans le but de valoriser l’athlétisme malagasy. En effet, étant membre de l’International Trail Running Association (ITRA) qui est basée en France, nous avons fait homologuer le parcours pour ensuite transmettre les résultats en fin de course. Ainsi, les performances des coureurs malagasy seront inscrites dans une base de données mondiale des coureurs. Et c’est reconnu par la Fédération Internationale de l’Athlétisme. Le Comité Paralympique Malagasy, la Fédération Malagasy d’Athlétisme et la population locale constituent nos partenaires dans la réalisation de ce Racing Madagascar », a-t-il conclu.

Source : Navalona R. – Racing Madagascar : Un nouveau produit attirant les touristes

Tourisme durable : les énergies renouvelables comme alternative

Une démarche touristique durable passe aussi par une réflexion sur les manières de produire et de réduire l’énergie dont nous avons besoin. Les énergies renouvelables interviennent ainsi comme alternative dans la préservation des ressources.

Dans le cadre de sa mission de promotion du tourisme durable à Madagascar, la société d’Etat «National Tourism development» (NTD SA) a organisé une journée thématique intitulée «Tourisme durable et énergies renouvelables», hier, au DLC Anosy.

L’objectif principal de cette journée est de concrétiser les différents acteurs touristiques sur les impacts environnementaux de leurs activités dans le secteur. Pour cela, ils ont été incités à se tourner vers les énergies renouvelables qui, rappelons-le, n’entraînent pas l’extinction des ressources naturelles. Elles représentent l’avenir de tout un secteur qui, conformément à sa mission de préserver l’attractivité touristique, devra alors protéger la biodiversité endémique de Madagascar. C’est ainsi que la collaboration avec le Groupe de réflexion énergétique (GRE), partenaire technique et financier du NTD, est née.

«Le tourisme au même titre que l’agriculture et les mines, est l’un des secteurs sur lesquels s’appuie le développement de Madagascar. Récemment, le ministère du Tourisme et l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) ont procédé au rebranding de la destination Madagascar en l’appelant Madagascar, treasure island. Et ce trésor, on doit le préserver pour qu’il puisse générer le revenu nécessaire à la communauté de façon durable», a déclaré Lova Rakotomalala, directeur général de NTD SA, à l’occasion de cette journée.

Ce qu’a renchéri à son tour, Tokiaritefy Rabeson, directeur général du Développement du tourisme au sein du ministère du Tourisme. «Un business en tourisme qui se respecte est un business qui a une vision, une projection sur le long terme. Ce n’est pas du tout vendre des services pour des profits rapides, ni une incitation à des surconsommations, la tendance du marché est composé actuellement des consommateurs éclairés. Le marché souhaite avant tout comprendre l’environnement pour mieux le préserver et surtout y intégrer», a-t-il assuré.

Investissements pour les énergies renouvelables

Des investissements pour les énergies renouvelables pour les opérateurs touristiques provoquent certainement une augmentation des capitaux, des coûts, et risquent d’accroître le coût de la destination et affecter la compétitivité de l’offre. D’où, la rencontre B to B qui a permis de développer et proposer les différentes sources d’énergies renouvelables disponibles afin d’inciter et sensibiliser les opérateurs vers la transition énergétique en tenant compte du cas de chaque opérateur. Une vingtaine de partenaires et d’opérateurs en énergies renouvelables ont ainsi répondu présents à cette journée.

Deux tables-rondes ont aussi complété l’événement et lors desquelles les différents intervenants se sont familiarisés à l’assistance avec le concept d’énergies renouvelables et les enjeux dans le secteur touristique.

Source : Tourisme durable : les énergies renouvelables comme alternative

FHORM : Une assistance médicale gratuite pour les clients des hôtels

En tant qu’acteur majeur dans le secteur du tourisme, cette Fédération des Hôteliers et des Restaurateurs de Madagascar lance un label dans le but d’offrir un service complémentaire aux touristes, aussi bien nationaux qu’étrangers.

La Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar (FHORM) vient de lancer un label « First Assistant Hotel ». « Ce qui permet à tous les clients dans les établissements hôteliers labellisés de bénéficier d’une assistance médicale gratuite en cas d’accident ou de maladie. Une évacuation sanitaire sera également possible selon les circonstances pour les touristes séjournant dans des hôtels situés dans les régions ou les zones reculées. Il s’agit d’un service complémentaire offert aux touristes », a annoncé Rita Ravelojaona, la Présidente de la FHORM lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre du Carnaval de Madagascar qui se tient à la Place de l’Indépendance à Analakely.

Police d’assurance. En fait, « nous travaillons en collaboration avec la compagnie d’assurance Assistance Plus pour promouvoir ce label. Il suffit que les établissements hôteliers et de restauration souscrivent à une police d’assurance et leurs clients peuvent bénéficier de cette assistance médicale gratuite », a-t-elle enchaîné. Notons que la FHORM soutient activement l’organisation du Carnaval de Madagascar en tant qu’acteur majeur dans le secteur du tourisme afin de promouvoir la destination. Dans le cadre de cette manifestation qui est ouverte au grand public, la fédération compte sensibiliser les touristes nationaux qui veulent préparer leurs vacances dans les mois à venir en choisissant les établissements d’hébergement dans les destinations régionales de leur choix. « C’est une occasion de se rapprocher davantage de nos cibles tout en promouvant nos offres touristiques », a précisé Rita Ravelojaona.

Recrutement massif. Par ailleurs, la FHORM est une grande association comptant actuellement plus de 300 membres. C’est également le plus grand pourvoyeur d’emplois dans le secteur du tourisme. « Selon la statistique publiée par le ministère du Tourisme, les industries hôtelières y génèrent 83% des emplois, soit environ 33 000 emplois dans tout Madagascar. Et nous continuons à faire un recrutement massif pour différents postes allant de petit boulot jusqu’au poste de maître d’hôtel et de directeur des établissements, et ce, dans toutes les régions de l’île. Le nombre n’est pas limité compte tenu de la hausse de la demande surtout suite à l’implantation de nouveaux hôtels et restaurants », a-t-elle annoncé. Les visiteurs du Carnaval de Madagascar peuvent ainsi déposer directement leurs CV dans le stand de la FHORM.

Source : Navalona R. – FHORM : Une assistance médicale gratuite pour les clients des hôtels

Air Madagascar : Vers une flotte de 14 appareils d’ici à 2020

La signature définitive du partenariat stratégique entre Air Madagascar et Air Austral est considéré comme le point de départ du redécollage pour la compagnie aérienne nationale

Les deux Airbus A 340 d’Air Madagascar continue de grever les finances de la compagnie aérienne nationale. Si l’un est encore opérationnel, mais effectue pour la plupart des temps des vols à perte sur le réseau long courrier. L’autre est tout simplement cloué au sol, puisque les procédures de retour dans l’immatriculation malgache posent encore des problèmes d’ordre technique et financier.

Adéquation

En somme, la gestion de ces deux appareils dont l’Etat doit poursuivre jusqu’au bout l’acquisition, malgré les millions de dollars qui y sont engloutis, est une autre paire de manches pour la compagnie. Les équipes d’Air Austral et d’Air Madagascar réfléchissent en tout cas, sur la manière de gérer ce dossier épineux de la flotte. Les responsables parlent notamment d’une adéquation de la flotte des deux compagnies, sans préciser les modalités. Du coup les observateurs se posent la question de savoir s’il s’agira d’abandonner les Airbus A 340. Faut-il en effet préciser que la flotte d’Air Austral est essentiellement composée de Boeing et d’ATR. Quoi qu’il en soit, le futur nouveau Directeur Général d’Air Madagascar, qui sera désigné par Air Austral sera obligé de trancher sur cette question. La compagnie réunionnaise qui pilotera le programme de redressement d’Air Madagascar mise en tout cas sur un retour à la profitabilité d’ici à trois ans. Passé ce délai, la compagnie pourrait réaliser un chiffre d’affaires de 420 millions de dollars. Mieux, dans les 10 ans à venir, la flotte d’Air Madagascar, composée, pour le moment de moins de 10 avions, passera à 14 appareils en 2020. On parle même de 17 avions en 2023. Un programme ambitieux en somme et qui passera par la réussite du partenariat stratégique entre les deux compagnies. Un partenariat stratégique considéré à juste titre comme le principal facteur du retour sur la pente ascendante pour la compagnie aérienne nationale. Les professionnels du tourisme, réunis par les deux compagnies, en marge de l’ITM misent sur la réussite de ce partenariat stratégique basé sur un plan de développement sur un horizon de 10 ans.

Critères préétablis

En tout cas dans le recrutement du partenaire stratégique, les évaluations ont été basées sur la qualité des offres et des business plan proposés par les compagnies soumissionnaires. « Il y avait effectivement parmi les soumissionnaires des compagnies de grand prestige, mais dont l’offre était limitée à un simple partenariat commercial, ou à des appuis techniques » rappelle-t-on du côté de la compagnie nationale. Le dossier d’Air Austral a répondu favorablement aux critères préétablis et cette dernière a conçu une offre attrayante, viable et profitable pour Air Madagascar. Tournée vers un partenariat d’égal à égal sur les deux hubs d’Antananarivo et La Réunion, l’offre de la compagnie réunionnaise s’est révélée nettement plus profitable à la compagnie nationale, contrairement à d’autres propositions qui pourraient tendre vers l’absorption. C’est pourquoi elle a été choisie preferredbidder par le Conseil d’Administration.

Compétitivité et qualité des services

Ce partenariat stratégique reste à ce stade la meilleure issue possible et la plus réaliste pour un redressement effectif et durable de la compagnie. Il a vocation à sortir Air Madagascar de sa situation actuelle et à développer la compagnie à moyen terme et long terme. Sa capacité dans le futur à être plus compétitive face à la concurrence internationale figure également parmi les priorités du plan de redressement. Les professionnels du tourisme ont effectivement reconnu qu’actuellement, nos destinations peuvent parfois coûter plus cher que les autres destinations régionales. Aussi, l’amélioration de la compétitivité et la stabilité des vols figurent parmi les axes importants soulignés par les professionnels du tourisme.

« Le partenariat entre Air Madagascar et Air Austral est une bonne initiative. Il est très important de miser sur la qualité et la fiabilité des vols domestiques, c’est ce dont les Tours opérateurs ont réellement besoin. Actuellement, ces vols à l’intérieur du pays ne sont pas très stables. Il y aura beaucoup de touristes qui vont venir, mais le réseau domestique ne suit pas le mouvement. Autant dire que la concrétisation du partenariat tombe à point nommé. Nous avons réellement besoin de développer et de fiabiliser les vols domestiques » soutient Hely Rakotomanantsoa, Présidente de l’Association des tours opérateurs de Madagascar (TOP Madagascar).

Source : R.Edmond – Air Madagascar : Vers une flotte de 14 appareils d’ici à 2020

Madagascar est l’une des meilleures destinations pour la pêche sportive

La Grande île se positionne aujourd’hui en tant qu’une des principales destinations de pêche sportive. Une bonne réputation qu’elle doit en grande partie à sa grande diversité de poissons présentes le long de la côte nord Ouest.

Pour les amoureux de la pêche, les meilleures zones à Madagascar incluent la baie du courrier, Diégo Suarez, Nosy Be et l’archipel de Mitsio grâce aux diverses poissons présents. En plus de leur cadre idyllique, ces sites sont des terrains de jeu inédits et recèlent à eux seuls un fabuleux potentiel halieutique. Et la pression de pêche y est quasi inexistante. Assurément l’un des meilleurs spots de pêche exotique au monde.

Parmi les espèces de poissons les plus populaires, il y a les carangues, les espadons et les marlins. Et les espèces que l’on pourrait trouver varient selon les mois. Par exemple les périodes Avril/Mai mais aussi Octobre/Novembre sont idéales pour la pêche des carangues. Pour les espadons, venez entre mi-avril et Novembre!

Soucieux de préserver la ressource halieutique des zones de pêche dans cette zone, bon nombre de clubs disposent aujourd’hui de techniciens formés à la technique de la relâche (catch & release).

Si vous souhaitez vivre à fond votre passion et en même temps découvrir un pays et son peuple, alors direction Madagascar pour une séance de pêche incroyable!

Quand y aller?

De mars à janvier. Les risques de dépression tropicale sont grands en janvier et février dans la région de Nosy Be.

Qui contacter?

  • Narinda Sport fishing
  • Nosy Be fishing club
  • Nosy Bleu pêche
  • Tropical Fishing
  • Mada Fishing
  • Aviavy Fishing club
  • Nirvana Fishing Madagascar…
Source : Madagascar est l’une des meilleures destinations pour la pêche sportive

Madagascar – Festival des Baleines: du 8 au 16 juillet 2017 à Sainte-Marie

L’édition 2017 du Festival des Baleines aura lieu du 8 au 16 juillet 2017 à Sainte Marie. Une occasion unique de découvrir cette petite île paradisiaque de l’Est de Madagascar, son authenticité et son incessant défilé de baleines.

Le Festival des Baleines a toujours été très populaire et haut en couleur. Cette édition ne dérogera pas à la règle et comportera plusieurs animations tant culturelles que sportives. A l’instar du défilé carnaval, qui reste le moment fort du festival. Plusieurs podiums seront installés sur le parcours pour permettre aux festivaliers, venus spécialement sur l’île, de profiter de ce spectacle dans un meilleur confort.

Outre les tournois de foot et de pétanque, des compétitions de trail et randonnées familiales seront organisées. Et bien évidemment des sorties en mer pour admirer les baleines, vedettes du festival. Les comportements des baleines allant de la frappe de la nageoire caudale et pectorale ou du rostre aux sauts impressionnants hors de l’eau, ne manqueront pas d’émerveiller une fois de plus les festivaliers et les touristes cette année.

A l’occasion de ce festival, certains opérateurs touristiques locaux proposent des offres promotionnelles à l’intention des touristes résidents ou internationaux. Au mois de juin, le Festival des baleines sera présent à Antananarivo à l’occasion de la 6e édition du salon du tourisme ITM, qui aura lieu cette année au Village VOARA (ex-Francophonie).

La question de la préservation des baleines et des ressources naturelles et culturelles de l’île de Sainte Marie sera au centre des débats durant le Festival des baleines. L’événement s’inscrit dans une logique de développement durable, thème retenu cette année par l’ONU.

Source : Madagascar – Festival des Baleines: du 8 au 16 juillet 2017 à Sainte-Marie

Tourisme: quand partir à Madagascar?

Partir à Madagascar, vous en rêvez mais vous hésitez ? Voici tout ce que vous devez savoir pour partir à Madagascar à la meilleure période.

On distingue deux saisons climatiques : la saison sèche, d’avril à octobre, et la saison des pluies, de novembre à mars. Le climat peut varier selon les régions.

Ainsi sur les Hautes Terres, dans les régions d’Antananarivo et de Fianarantsoa, la saison sèche dure d’avril à octobre, avec une période d’hiver austral de juin à août. Les pluies sont fortes ne durent pas et surviennent de mi-novembre à mars.

La côte Ouest, c’est-à-dire Morondava, Mahajanga et Toliara, est la zone la plus sèche et la plus ensoleillée de Madagascar. Le soleil est par exemple présent sept mois dans l’année à Toliara et seulement quelques pluies de faible intensité de décembre à mars. Il y fait chaud toute l’année: 32°C en moyenne en journée pendant l’hiver et 28°C en moyenne en journée durant l’été. Ainsi, pour emprunter la célèbre Allée des Baobabs ou visiter le parc national des Tsingy de Bemaraha, il vaut mieux attendre la période de juin à novembre. Quant au parc National de l’Isalo, on peut le visiter d’avril à octobre mais la nature y est plus verdoyante après la saison des pluies et la piscine naturelle plus agréable.

Sur la côte Est, la saison des pluies est situé entre décembre et avril. La période la plus sèche correspond aux mois de septembre et octobre. Autrement, la meilleure période pour profiter des magnifiques plages de Sainte-Marie et l’ile aux Nattes va donc de septembre à novembre. Et si vous souhaitez observer les baleines à bosses, vous pouvez y aller entre juillet et août.

La région du Nord-Ouest incluant Nosy Be dispose d’un microclimat. Pendant la saison des pluies, les précipitations sont fortes mais de courte durée et en alternance avec du soleil. Et le meilleur moment pour aller dans le nord du côté d’Antsiranana et visiter Babaomby et la Mer d’émeraude, est de mai à octobre. De novembre à mars, il y fait plus chaud, mais il peut y avoir de la pluie.

Enfin l’extrême Sud, dans la région de Taolagnaro, bénéficie d’un climat très sec et avec des pluies rares. Le climat est de type subdésertique dans cette partie sud de la Grande Île, puisque la région est coupée des vents de l’océan Indien.

Source : Tourisme: quand partir à Madagascar?

Victoire du Tourisme : Air Austral récompensé.

La troisième soirée des Victoires du Tourisme s’est déroulée hier à Paris à l’initiative du quotidien du tourisme.com.

Le quotidien du tourisme.com pour la troisième année consécutive a organisé ce mercredi 31 mai 2017 la soirée des Victoires du Tourisme à l’intercontinental Paris Le Grand. Près de 300 invités étaient présents à cette soirée.

A cette occasion, neuf acteurs du secteur touristique ont été récompensé à l’issu de votes émis par les lecteurs. Cette année la rédaction a également honoré le président du groupe Accorhotels, Monsieur Sébastien Bazin du fait de sa capacité à innover face à la concurrence et aux changements des modes de consommation.

Parmi le palmarès, la compagnie aérienne réunionnaise Air Austral s’est vu récompensé pour le titre de la meilleure compagnie aérienne.
Rappelons-le, lors de la deuxième édition de la soirée des Victoires du Tourisme, Air Austral avait déjà remporté ce titre devant les compagnies aériennes Air France et Emirates.

Source : Victoire du Tourisme : Air Austral récompensé.

“Mad to Miss Madagascar”: la gastronomie Malagasy à l’honneur à Londres

Très peu connue en Grande Bretagne, la gastronomie Malagasy sera à l’honneur lors d’un évènement inédit organisé par une famille Malagasy basée à Londres, le 17 juin 2017. “Mad to Miss Madagascar” célèbrera l’art culinaire Malagasy dans tous ses états.

La tradition culinaire Malagasy a été fortement influencée par la cuisine asiatique, indiennes, arabe et africaine. Selon les régions où vous vous trouvez, les saveurs peuvent varier, mais les bases restent les mêmes: le riz, le coco, les fruits de mer, les poissons, le zébu ainsi que les différentes brèdes. Bien évidemment, le gingembre ou bien le piment, sont très présents dans la cuisine Malagasy, mais pas aussi forts que dans les plats indiens ou créoles.

Au cours de la soirée “Mad to Miss Madagascar”, les visiteurs pourront ainsi goûter à plusieurs plats typiques, tels que la viande de zébu au curry et au noix de coco, les fameux “masikita” ou brochettes de viandes grillées et les sambos ( beignets indiens à forme triangulaire farcis au thon ou à la viande hachée). Quelques artistes Malagasy viendront animer la soirée, et présenteront par la même occasion la culture de la Grande île

Trois Malagasy, la mère, la tante et la fille, installées au Royaume Uni depuis les années 90, sont les initiatrices de cet évènement exceptionnel. Il faut dire que les Malagasy se font rares dans ce pays. Et la connaissance de la Grande île auprès des britanniques se résume uniquement au célèbre film aminé de Dreamworks “Madagascar”. Grâce à cet évènement, elles espèrent changer cette perception et faire la promotion de la destination auprès des anglais.

“Mad to Miss Madagascar” aura lieu à l’église Anchor of Hope Christian Fellowship sur Vyner Street de 17h à 22h le 17 juin 2017. Entrée gratuite.

Source : “Mad to Miss Madagascar”: la gastronomie Malagasy à l’honneur à Londres

La Fédération Réunionnaise de Tourisme recrute !

A la recherche d’un emploi dans le secteur du Tourisme à La Réunion, cette offre peut vous intéresser.

La Fédération Réunionnaise de Tourisme est à la recherche de conseillers en séjours, spécialisés dans l’accueil croisière. Votre mission au sein de l’équipe sera d’assurer l’accueil, la promotion touristique du territoire ainsi que d’informer les croisiéristes lors des escales. Pour cela, la maîtrise courante de l’anglais ainsi qu’une deuxième langue étrangère est demandée (Espagnol, Allemand, Italien…). Vous devez également être à l’aise et connaître l’offre du marché touristique locale. Une bonne maîtrise de la bureautique et des outils numériques est souhaitée.

Issu d’une formation Bac +2 ou plus dans le secteur du tourisme ou similaire et ayant une expérience d’une année au minimum, ce poste est fait pour vous.

Les qualités attendues sont : Polyvalent, autonome, dynamique, aisance relationnelle, sens de l’accueil et du service, qualités d’expression écrite et orale, savoir travailler en équipe, discrétion, diplomatie, endurance.

Niveau d’études : BAC + 2, secteur Tourisme
Lieu de travail : Aéroport Roland Garros et Gare Maritime
Travail le Samedi, Dimanche et jour fériés
Base de 35 h par semaine
CDD de 8 mois (1er septembre 2017 au 30 avril 2018)
Convention collective Nationale n° 3175

Source : La Fédération Réunionnaise de Tourisme recrute !