Gestion du personnel : Une formation de MHC dédiée aux professionnels

« On ne quitte jamais une entreprise, mais on quitte son manager … ».C’est par cet adage que Madagascar Hôtel Consultant (MHC) évoque la nécessité d’améliorer la gestion du personnel. « L’efficacité du personnel est souvent le reflet du manager qui l’encadre », a affirmé Philippe-Jean Arnou, fondateur de MHC. D’après ses explications, le capital humain est une ressource délicate qu’il ne faut pas négliger pour une bonne rentabilité de l’entreprise. Les principaux facteurs de réussite du management des équipes sont la communication et leur implication dans un projet. Pour MHC, cela devrait passer par l’instauration d’une culture d’entreprise propice au plaisir et à la solidification des liens entre employés et cadres. « Pour conserver ses employés, il faut également créer une ambiance générale qui leur fera ressentir qu’il existe quelque chose de spécial dans l’entreprise pour les motiver à rester et intégrer quelques programmes de reconnaissance sont des moyens sûrs afin d’assurer le développement des talents », indique l’expert du MHC. Cette stratégie est d’ailleurs le principal contenu de la formation qui se tiendra le 19 octobre prochain, à Antsahavola.

Source : Antsa R. – Gestion du personnel : Une formation de MHC dédiée aux professionnels

North Island Seychelles Hôtel : Quand la nature se met en total harmonie avec le confort

Le North Island Seychelles, c’est cet hôtel d’exception situé sur l’île du nord et qui, par son environnement paradisiaque, son style unique et son patrimoine riche en activités, a dernièrement gagné la réputation de l’hôtel le plus cher au monde.

Par ses cocotiers, ses quatre plages de sable blanc et ses somptueuses villas s’élevant face à l’Océan Indien, le North Island Seychelles se définit en deux honorables mots : « Barefoot Luxury », comprenez le sous « le luxe aux pieds nus ». Et pour cause : offrir à ses visiteurs un univers des plus luxueux tout en baignant dans un univers où la nature règne et ce, sans oublier de respecter l’environnement, est bel et bien l’objectif premier de cet hôtel d’exception.

Le North Island Seychelles dispose de 11 villas au travers d’un environnement idyllique qui se pare de corail et de bois : ces dernières s’habillent de matériaux ancestraux et naturels, un style architectural dont l’inspiration est née des traditions de l’île. Lignes minimalistes, design épuré, atmosphère intimiste, c’est à travers une allure unique que ces villas se dévoilent en parfaite harmonie avec la nature, un aspect qui se voit être souligné avec la superbe et spacieuse piscine à débordement donnant sur l’Océan Indien. Parmi ces 11 villas, une se distingue de toutes : la North Island. En effet, cette dernière s’étale sur une surface de 750m2 et se singularise par sa décoration où bois, pierre et verre s’allient pour un résultat des plus époustouflant, un univers qui fut totalement imaginé par des locaux : quoi de mieux pour s’évader ? Cependant, il s’avère que cette villa se dévoile exclusive aux couples : parfaite pour les jeunes mariés, elle dévoile un accès direct à une des plages privées et s’élève sur plusieurs niveaux où chaque pièce révèle un superbe panorama sur l’océan. Une vue à couper le souffle que les amoureux peuvent admirer depuis le jaccuzzi privé mit à leur disposition.

Les 10 autres villas, quant à elles, sont définies telles présidentielles et si le North Island Seychelles accorde l’exclusivité de sa plus exceptionnelle villa aux couples, les familles ne manquent pas d’être attirées par cet espace paradisiaque et pour cause : des programmes spécialisés pour les plus petits furent imaginé comme, par exemple, celui de se mettre dans la peau d’un pirate pendant que les parents profitent du Spa et de ses programmes relaxants au sein d’un univers naturel, se perfectionnent au yoga ou se défoulent au sein de la salle de sport aux équipements nouvelle génération. De plus, l’hôtel propose diverses activités et découvertes comme celle d’ordre culinaire : un menu est alors réalisé spécialement pour vous et profondément étudié selon vos goûts, un menu personnalisé qu’il vous est possible de déguster sur la plage, dans votre villa ou tout simplement au sien du restaurant face à la mer. À ce repas unique vous est proposé une sélection de vins et de champagnes des plus grandes maisons. La qualité à tous les niveaux !

À cette aventure culinaire, s’ajoutent un bon nombre d’activités, sur terre comme sur mer : le North Island Seychelles vous propose de la randonnée en forêt ou en montagne, à pieds ou à vélo tout comme des excursions en mer telle de la plongée au coeur des eaux transparentes de l’île, du paddle, du kayak, de la pêche mais surtout une superbe croisière afin d’admirer un coucher de soleil d’exception ainsi que les fonds marins où règnent des espèces que vous ne verrez nul part ailleurs.

Source : Sarah Heitzmann – North Island Seychelles Hôtel : Quand la nature se met en total harmonie avec le confort

Offres d’emploi Madagascar

URGENT – Madagascar Hôtel Consultant recherche pour l’un de ses clients basé sur la côte Est, établissement 4*, un directeur d’hôtel et un maître d’hôtel.

DIRECTEUR D’HÔTEL

Missions :

Il assure le bon fonctionnement  et  la rentabilité de l’établissement hôtelier en prenant en charge toutes les facettes de l’activité (qualité de service, maintenance, gestion du personnel, commercialisation, etc…), il doit rendre des comptes aux propriétaires.

Il a la responsabilité de la bonne gestion de l’établissement ainsi que de la tenue des comptes et du développement de l’organisation générale. Il assure l’application des normes et procédures ou en met en place.

Il veille à la mise en place de la politique commerciale définie, assure les relations commerciales internes et externes et s’occupe de l’accueil des clients VIP et  gère leurs réclamations si besoin.

Il coordonne le travail de toutes les équipes de l’hôtel, supervise l’ensemble des activités de l’hôtel, soit en direct soit par délégation et anime régulièrement des réunions de travail avec les chefs de services.

Profil recherché :

  • Leadership
  • Sens commercial et relationnel
  • Rigueur, organisation
  • Capacité à déléguer, d’écoute et de négociation
  • Prise d’initiative et capacité à décider

Formation et Pré requis :

  • De nationalité Malgache
  • Titulaire d’une formation en Hôtellerie – Restauration
  • 5 ans minimum d’expérience à un poste similaire
  • Expérience à l’étranger appréciée
  • Malgache, français et anglais impératifs

MAITRE D’HOTEL

Missions :

  • Accueillir les clients, les prendre en charge jusqu’à ce qu’ils soient installés
  • Remettre les cartes, conseiller et vendre selon les objectifs
  • Prendre les commandes
  • Superviser le travail des commis, des chefs de rang et sommeliers afin de garantir le bon déroulement et l’excellence du service
  • Connaître parfaitement le mécanisme du service en salle
  • Savoir détecter immédiatement les détails à corriger
  • S’assurer de la satisfaction des clients
  • Avoir de très bonnes relations avec la brigade de cuisine

Profil recherché :

  • Excellente présentation
    Sens aigüe du management
  • Connaissances approfondies de l’accueil, du service et du travail en salle
  • Très bonne relation client
  • Sens du travail en équipe

Formation et Pré requis :

  • Titulaire d’une formation en Hôtellerie – Restauration
  • 3 ans minimum d’expérience à un poste similaire
  • Expérience à l’étranger appréciée
  • Malgache, français et anglais impératifs

Envoyer CV et lettre de motivation avec photo et prétention de salaire à : [email protected].

MERCI DE PRÉCISER EN OBJET LE TITRE DU POSTE

Épidémie – Air Seychelles suspend ses vols

Seychelles coupe sa liaison aérienne avec Mada­gascar. La compagnie aérienne Air Seychelles annonce la suspension temporaire de ses vols vers Madagascar. « Suite aux conseils et à la demande de l’Autorité de la santé publique des Seychelles concernant les préoccupations de l’épidémie de peste à Madagascar, Air Seychelles suspendra temporairement ses services entre les Seychelles et Madagascar à partir du dimanche 8 octobre 2017 », publie la compagnie seychelloise sur sa page Facebook.

Mercredi, le ministère de la Santé des Seychelles a recommandé à toutes les compagnies aériennes et aux voyagistes de déconseiller ces ressortissants de se rendre à Madagascar en raison de cette épidémie de peste. En même temps, les autorités seychelloises ont également mis en place des mesures sanitaires supplémentaires dans leur aéroport principal à Mahé.

Les mesures préventives font suite au décès de l’entraîneur d’un club de basketball des Seychelles à Antananarivo. Vendredi, le gouvernement avait confirmé que le décès d’Alix Allisop était dû à la peste pulmonaire. Ce qui a déclenché l’alerte générale de cette épidémie dans la capitale.

Source : L.R. – Épidémie – Air Seychelles suspend ses vols

Destination Madagascar : Les touristes peuvent venir sans crainte selon le ministre de tutelle

La recrudescence de la peste ne devrait pas impacter sur le nombre de touristes étrangers attendus cette année, selon le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka. Des mesures sont prises, d’après ses propos.

Certaines annulations de réservations sont inévitables, suite aux informations diffusées concernant la peste, d’après les opérateurs touristiques que nous avons questionnés. De son côté, le ministre Roland Ratsiraka, qui a tenu une conférence de presse hier, a annoncé que cette épidémie est une crise passagère qui se produit tous les ans et qui peut très bien être contenue et maîtrisée. « Seulement deux villes sont touchées par la peste. Il ne faut pas paniquer. Des actions sont déjà menées par le Gouvernement pour éradiquer cette maladie. Pour le Ministère du Tourisme, nous faisons appel aux hôteliers, aux restaurateurs et à tous les autres opérateurs du secteur du tourisme à renforcer les actions d’assainissement et de dératisation. Il faudrait également que les ordures soient brûlées lorsque cela est possible, afin de prévenir les risques de propagation de la maladie », a indiqué le ministre. En effet, ce dernier a demandé au personnel de son département d’envoyer une lettre à tous les opérateurs touristiques du pays, pour procéder à ces actions préventives.

Aucun changement.

Pour le secteur du tourisme, les événements prévus seront réalisés, d’après le ministre Roland Ratsiraka. Au programme de ce dernier trimestre figurent, entre autres, la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme, qui sera organisée à Diégo du 26 au 28 octobre, en partenariat avec la Région Réunion. Ensuite le 1er novembre, un tournoi de Golf, organisé dans le cadre de la promotion du tourisme durable, fera venir des golfeurs étrangers qui ont déjà participé au Golf de Paris. En bref, le Ministère du Tourisme et ses partenaires présents à la rencontre avec la presse d’hier, soutiennent que le secteur du tourisme ne devrait pas être impacté de manière significative par l’épidémie de la peste. Le ministre Roland Ratsiraka a d’ailleurs parlé d’exagération de la part des médias internationaux. Certes, les informations sur l’aggravation de la peste ne peuvent être qu’une mauvaise publicité pour la destination Madagascar.

Source : Antsa R. – Destination Madagascar : Les touristes peuvent venir sans crainte selon le ministre de tutelle

Tourisme solidaire : Première expérience réussie à Kivalo

C’est une première expérience plutôt concluante pour la communauté de Kivalo qui a accueilli tout récemment un groupe de touristes américains et français, dans un esprit d’échanges culturels, de conservation de la nature et de participation au développement local.

Les habitants de Kivalo, un petit village situé près de la mondialement connue « Allée des Baobabs » dans la région Menabe, sur la côte ouest de Madagascar, ont fait l’expérience du tourisme durable et solidaire, en étant la communauté hôte d’un groupe de touristes français et américains. Ils ont accueilli la quinzaine de touristes dans un paysage exceptionnel pour l’observation des oiseaux des mangroves. Cette communauté composée essentiellement de pêcheurs a bénéficié, en 2016, d’une formation en écotourisme avec WWF. Cette première expérience dans l’accueil de touristes étrangers était une véritable mise en situation pour les villageois de Kivalo. Rogia Ravaonirina, éco guide locale, commente : « C’était un grand défi pour nous. Je suis heureuse d’avoir l’opportunité d’appliquer dans la vraie vie les formations que nous avons suivies ».

Ce premier contact a permis aux villageois de prendre la mesure des réalités de l’accueil de touristes : surmonter la barrière des langues, assurer un service de qualité, avoir des infrastructures adéquates et suffisantes, etc.… « L’important aussi, c’est que nous avons de belles mangroves avec beaucoup d’oiseaux et de mammifères à montrer aux visiteurs grâce aux efforts de conservation de notre communauté de base », ajoute Rogia. Forts de ce premier pas réussi, les habitants de Kivalo sont déjà prêts à renouveler l’expérience. Ils accueilleront un autre groupe de touristes américains, le mois prochain.

Source : Tourisme solidaire : Première expérience réussie à Kivalo

Fleuve Onilahy: des éco-guides certifiés pour promouvoir le tourisme durable dans le sud Ouest de Madagascar

Six éco-guides locaux travaillant dans l’Aire Protégée communautaire d’Amoron’i Onilahy ont été certifiés après avoir été formés par le Ministère du Tourisme de Madagascar. Une certification qui reconnaît leur professionnalisme dans la gestion des ressources locales.

Il s’agit d’une étape majeure franchie par la  communauté locale dans la mesure où l’Etat a certifié leur capacité à prendre en main le développement d’Amoron’i Onilahy, au-delà de la gestion de la forêt locale. Ces éco-guides font partie d’une communauté de base dénommée « Tsifa« , qui gère les ressources dans la région Atsimo Andrefana et promeut aussi l’écotourisme dans un cadre spectaculaire au bord du fleuve, loin du brouhaha des circuits touristiques habituels.

Dans ce cadre, l’organisation propose des circuits touristiques aux environs du village et le long du fleuve Onilahy, avec des jolis endroits où bivouaquer. Par ailleurs, elle possède son gîte écologique, fonctionnant à l’énergie solaire. À l’ombre d’une agréable paillotte, les visiteurs jouissent d’un service de restauration communautaire avec des plats bio 100% malagasy. Un centre de documentation complète le service.

Les initiatives de cette organisation communautaire, soutenues par WWF depuis plusieurs années, mettent le tourisme durable et l’hospitalité « Mahafaly«  au cœur de l’action de conservation des forêts galeries d’Amoron’i Onilahy. A part la certification fournie par le Ministère du Tourisme, ces éco-guides ont également reçu leur certification en premiers secours délivrée par la Croix Rouge Malagasy.

Source : Fleuve Onilahy: des éco-guides certifiés pour promouvoir le tourisme durable dans le sud Ouest de Madagascar

Astro-tourisme: Madagascar une destination très prisée

Madagascar est aujourd’hui l’une des destinations astro-touristiques de première importance au niveau mondial. Plusieurs tours opérateurs étrangers proposent pour l’année 2018, des circuits innovant offrant aux touristes la possibilité unique de contempler un ciel rempli d’étoiles, dans un cadre naturel.

Une activité en plein essor

Emporter une lunette astronomique ou une bonne paire de jumelles dans ses bagages, afin de contempler le ciel nocturne sur son lieu de vacances est une pratique en plein essor. De nombreuses agences de voyage proposent aujourd’hui ce genre de tourisme. Au salon ITB 2017 à Berlin, les principaux acteurs du secteur y ont évoqué l’importance croissante de l’astro-tourisme, notamment en matière de conservation de l’environnement, mais aussi le succès croissant de cette nouvelle niche. Selon les estimations officielles, 60% des Européens et 80% des Nord-Américains ne peuvent plus observer la Voie lactée à cause des éclairages artificiels. D’où l’intérêt grandissant des touristes pour ces circuits innovants.

Madagascar, une destination astro-touristique par excellence

A l’instar de la Namibie et de l’Australie, Madagascar est l’une des destinations astro-touristiques conseillées par les experts. Le pays est tout indiqué pour admirer dans des conditions optimales durant l’hiver austral, le centre de la Voie Lactée au zenith ainsi que Oméga du Centaure et la Croix du Sud. Antananarivo du côté d’Ankadiefajoro et Ifaty Toliara sont les sites les plus connus mondialement jusqu’ici.

Deux sites de renom

A Ankadiefajoro où se trouve un observatoire, la qualité du ciel est telle qu’à la tombée de la nuit, elle offre une visibilité exceptionnelle. Les deux nuages de Magellan sont visibles à l’œil nu, tandis que l’Oméga du Centaure apparaît très net dans le ciel malgache. Dans le sud, Ifaty s’avère être le meilleur endroit pour observer le ciel austral, Jupiter, Mars, Saturne et le Sagittaire.

Des circuits pour 2018

L’ opérateur touristique français Terre Constellée et l’Association Française d’astronomie, proposent deux circuits différents pour l’année 2018. Ifaty est l’une des destinations retenue pour ces voyages où la nature prend une large part. Les paysages tropicaux, les plages paradisiaques ainsi que la biodiversité unique de la Grande île, font partie des arguments de vente de ces opérateurs.

Source : Astro-tourisme: Madagascar une destination très prisée

Tourisme – Les opérateurs unissent leur voix

Une nouvelle entité vient de voir le jour, hier. Il s’agit de la Confédération du tourisme de Madagascar (CTM). Cette organisation, nouvellement créée, ambitionne de regrouper tous les opérateurs privés du secteur touristique. « C’est un outil permettant d’avoir un meilleur lobbying au développement du secteur tourisme », a déclaré, hier, à Soarano, lors de l’assemblée constitutive, Patrice Raoul, président du conseil d’administration de la CTM. Elle sera donc l’unique interlocutrice du secteur privé au niveau de l’Etat, des bailleurs et des instances internationales.

La genèse de ce projet date d’il y a près d’un an. Le secteur privé a du mal à se faire entendre et à négocier avec les entités publiques. « Le secteur privé ne savait vers qui se tourner face aux problématiques causées par l’établissement de la Redevance pour le développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA). Les négociations des professionnels du tourisme avec les entités publiques ou autres organisations n’ont pas abouti car les actions de pourparlers se sont éparpillées », a expliqué Hely Rakotomanatsoa, membre fondateur de la confédération du Tourisme de Madagascar et présidente de l’association des Tours opérateurs professionnels de Madagascar (TOP).

Par ailleurs, les membres de cette nouvelle structure rassurent qu’ils ne marchent pas sur la plate bande de l’Office national du Tourisme de Madagascar (ONTM). Cette entité s’occupe de tout ce qui est promotion de la destination Madagascar. La CTM, quand à elle, regroupe toutes les associations et tous les groupements évoluant dans le secteur et se chargera de la compétitivité de la destination Madagascar.

Source : Lova Rafidiarisoa et Mirana Ihariliva – Tourisme – Les opérateurs unissent leur voix