L’Institut Paul Bocuse est engagé dans la lutte contre le changement climatique et en faveur de la biodiversité. L’école a ainsi lancé il y a plusieurs années le projet « Engaged » qui consiste en la mise en place structurée d’initiatives visant à en faire un établissement modèle en matière environnementale. Ces initiatives sont portées non seulement par les équipes de l’Institut mais aussi par les étudiants, appelés à devenir des acteurs majeurs de la transition écologique.

Le recyclage à l’institut, concrètement c’est quoi ?

L’école suit un protocole de tri et de collecte des déchets de type : papiers, cartons, bouteilles en plastique, marc de café, huiles, ordures ménagères et cigarettes.

Quelques chiffres sur le recyclage en 2019

  • 10 310 kg de cartons qui ont permis de reconstituer 22 400 cartons
  • 1530 kg de papier, soit 500 rametets de papiers
  • 7 kg de bouteilles en plastique, soit 183 bouteilles de 1,5l
  • 10 000 kg de verre ce qui équivaut à 21 500 bouteilles de 75cl
  • 5 100 kg de bois, soit 2500 palettes
  • 40 kg de mégots : le filtre en acétate est broyé, dépollué puis transformé en plaque plastique pour fabriquer des mobiliers et goodies, tandis que les papiers, cendres et tabac, déjà depolluées par la combustion de la cigarette, sont broyés puis mis au compostage.

Un comité Développement Durable, constitué de plusieurs membres de l’équipe administrative, a la responsabilité d’orchestrer ces initiatives RSE* sur nos campus d’Ecully et de Lyon-Bellecour.

Les étudiants acteurs de la transition écologique

Dans le cadre du projet « Engaged », six étudiants  des programmes Bachelors ont créé l’association EcoCampus dans l’objectif de contribuer à une prise de conscience générale des enjeux liés au respect de l’environnement. Grâce à leur compte Instagram @EcoCampus et à des infographies percutantes, ils mettent en lumière des chiffres-clés et des idées liées à l’écologie. Objectif : rendre notre communauté encore plus respectueuse de notre planète !

Un exemple : EcoCampus s’est associée à la branche universitaire d’Ecosia, le célèbre moteur de recherche solidaire allemand qui reverse 80% de ses bénéfices dans un programme de reforestation partout dans le monde. L’association communique ainsi en continue sur @EcoCampus le nombre d’arbres plantés suite à l’utilisation du moteur de recherche.

Source : Institut Paul Bocuse : Etudier et vivre sur un campus éco-responsable

Une subvention de deux millions d’euros a été octroyée par l’Union Européenne via l’Agence Française de Développement (AFD) , en faveur de la formation des ressources humaines issues des secteurs du tourisme et de l’hôtellerie, du textile et de l’habillement, et celui des nouvelles technologies (TIC) à Madagascar. La somme a été remise au Fonds Malgache de Formation Professionnelle (FMFP) dans le cadre de la signature d’une convention de contribution qui s’est tenue le 15 octobre 2020.

Le financement servira à couvrir les actions d’appui-conseil du FMFP auprès des entreprises des secteurs concernés, tout particulièrement des petites et moyennes entreprises (PME), dans l’élaboration de leur plan de formation et de leurs réponses aux appels à projets. Grâce au développement des compétences au sein des structures bénéficiaires, celles-ci pourront améliorer la qualité de leurs produits et de leurs services et gagner en compétitivité. Surtout, elles pourront se préparer à la bonne reprise de leurs activités.

Les financements du FMFP ont permis sur l’année 2019, la formation de 12 159 personnes, tous domaines confondus, dont 40% de femmes, 5% de jeunes (pré-emploi) et 43 098 heures de formation. Cette aide de l’Union Européenne vient donc renforcer le FMFP et prêter main forte à la stratégie présidentielle et aux priorités du Gouvernement malagasy afin de soutenir la résilience économique et l’appui du secteur privé pour le développement du capital humain.

Source : Formation professionnelle : une subvention de l’Union Européenne

En marge de la vision du gouvernement malagasy d’accueillir 500 000 touristes à l’horizon 2023, l’Institut National du Tourisme et de l’Hôtellerie, sous la tutelle du Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, entend renforcer les compétences des jeunes Malagasy dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration à Madagascar grâce à des modules de formation professionnelle. Ces formations qualifieront les impétrants immédiatement aux métiers de base en cuisine.

La formation pour chaque apprenti se déroulera en deux étapes : une phase théorique de 12 mois, suivie d’un stage pratique en entreprise de 3 mois. Un certificat de qualification professionnelle leur sera délivré à l’issue de leurs études.

Pour la promotion 2020-2021, 67 apprentis participeront à ce programme de formations de l’INTH. Un intérêt particulier de la part de la gent féminine est noté, laquelle s’est inscrite en grand nombre.

Un partenariat avec la Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar (FHORM) et des Fonds malgaches des formations professionnelles (FMFP) a été réalisé pour pouvoir mettre en place ces formations professionnelles.

Source : Hôtellerie Madagascar : Lancement de la formation professionnelle à l’INTH

Le président de l’Association mondiale pour la formation hôtelière et touristique (Amforht) pose un regard en demi-teinte sur la rentrée 2020 . Il reconnaît que la crise sanitaire a tout chamboulé, mais souhaite que cela puisse faire bouger les lignes dans la façon d’enseigner.

L’Hôtellerie Restauration : Quel constat peut-on dresser après l’épisode du Coronavirus ?

Philippe François : Après l’effet de sidération et une période de perplexité, on a réagi. Des choses se mettent en place, comme si le Covid-19 nous avait donné un coup de fouet ! Comme si cet épisode avait servi de déclic pour réfléchir à l’école et à l’enseignement de demain. Reste qu’aujourd’hui, toutes les écoles hôtelières et autres filières liées aux métiers du tourisme vont mal. Pas économiquement, mais en matière d’organisation académique. Le personnel est là mais l’organisation totalement chamboulée. Or, tous les pays du monde ne bénéficient pas d’aides de l’État.

 Comment voyez-vous cette rentrée 2020 ?

En France, nous avons des aides de l’État, ce qui va nous permettre de rebondir. Néanmoins, c’est le début d’une nouvelle ère dans le secteur de la formation. Nous amorçons une sorte de révolution académique. Aujourd’hui, si j’avais une école à créer, je me baserais sur un noyau dur qui diffuse à travers le monde et non pas sur une entité qui rassemble élèves et enseignants dans un même lieu.

Comment faire pour remobiliser les jeunes ?

Il va falloir recomposer le temps et les méthodes académiques. Pour le niveau post-bac, par exemple, il serait pertinent d’imaginer un cursus où les élèves sont un tiers du temps à l’école, un tiers en entreprise et un tiers seuls avec leur ordinateur. Il faut continuer de développer l’alternance et, parallèlement, il faut apprendre à l’étudiant à faire des recherches sur internet, à utiliser les réseaux sociaux dans un but professionnel, à s’ouvrir à la créativité. Le tout sans perdre de vue la relation humaine, primordiale dans les métiers de services.

Quelles leçons tirez-vous de la crise sanitaire ?

Les écoles doivent s’ouvrir sur le monde, pour mieux le comprendre. Dans la même veine, il faut parler, en cours, de développement durable, de gestion des risques, de gestion des crises. Peut-être faut-il revoir aussi la formation à l’HACCP et la relier davantage à l’actualité et à l’international. Enfin, dans les écoles, nous allons vers une nouvelle façon de penser et de transmettre, avec davantage de distanciel et moins de présentiel. Grâce au Covid-19, on sait désormais ce qu’est un webinar.

Source : Philippe François : “Nous amorçons une sorte de révolution académique”

FORMATION en ligne
Re-lancez l'activité de votre restaurant

Programme des modules 7 & 8

Mardi 30 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Analysez votre rentabilité !!

CONTENU
Les indicateurs clé de performance
Les indicateurs de mauvaise gestion

Jeudi 02 Juillet 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Faîtes des économies! Pratiquez les éco-gestes au restaurant et en cuisine

CONTENU
Les déchets,
L'énergie,
Les achats,
L'eau,
La mobilité,
La nature,
La pollution

FORMATION en ligne
Re-lancez l'activité de votre restaurant

Programme des modules 5 & 6

Mardi 23 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Elaborez une stratégie commerciale simple et efficace!

CONTENU
Les offres commerciales,
Les supports de vente,
Le plan de communication

Jeudi 25 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Maîtrisez les techniques de vente et augmentez votre CA!

CONTENU
Les étapes de la vente,
7 techniques pour vendre plus

FORMATION en ligne
Re-lancez l'activité de votre restaurant

Programme des modules 3 & 4

Mardi 16 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Améliorez votre gestion des stocks!

CONTENU
La livraison,
Les stocks,
La fiche de stock,
Les inventaires,
Les logiciels de gestion

Jeudi 18 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Definissez votre politique tarifaire pour gagner plus!

CONTENU
La tarification
La carte et les menus

FORMATION en ligne
Re-lancez l'activité de votre restaurant

Programme des modules 1 & 2

Mardi 09 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Les fondamentaux de l'hygiène, indispensables en cette période de crise sanitaire.

CONTENU
L'hygiène personnelle,
Les bactéries,
La marche en avant,
Protocoles et planning de nettoyage,
Le pack hygiène

Jeudi 11 Juin 2020 de 14h à 16h - 50.000 Ar

Maîtrisez vos coûts!

CONTENU
La fiche technique,
Le coefficient multiplicateur,
Le calcul du coût matière

Re-lancez l'activité économique de votre restaurant!

Votre établissement est en difficulté à cause de la crise qu’engendre le COVID-19?

Pour vous aider à mieux rebondir et relancer l’activité économique de votre restaurant, nous avons imaginé pour vous une formation composée de huit modules à prix réduit. 
Vous pourrez au choix suivre un, plusieurs ou tous les modules, selon vos besoins.
 
Cette formation sera délivrée en ligne, vous n’avez donc pas besoin de vous déplacer, une connexion internet à partir d’un ordinateur ou d’un téléphone sera néanmoins nécessaire. 

FORMATION EN LIGNE

En cette période troublée, nous continuons donc d’être à vos côtés, et pour ce faire, nous avons mis en place un nouveau format de formation. Cette présentation sera donc proposée en ligne. N’hésitez pas à nous contacter pour en connaître les modalités.

La crise sanitaire que nous traversons nous rappelle une fois de plus l’importance de l’hygiène en cuisine. Face à une clientèle de plus en plus exigeante et sceptique, les professionnels de l’hôtellerie et la restauration doivent réagir et n’ont pas d’autre choix que de renforcer les règles d’hygiène pour rassurer leurs clients. 

Lundi 18 Mai 2020 à partir de 14h30

LES FONDAMENTAUX DE L’HYGIÈNE EN CUISINE : 15.000 Ar

Programme

Fondamentaux (pack hygiène)
Où trouve t-on des bactéries?
Plan de nettoyage et planning
La marche en avant
Contrôle à réception des marchandises